Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Un site touristique de Pékin rouvre deux mois après un meurtre brutal

14_21
14_21
Écrit par éditeur

BEIJING (AFP) - La Drum Tower, un lieu touristique populaire à Pékin, a rouvert avec plus de sécurité deux mois après qu'un Américain y a été assassiné pendant les Jeux olympiques, a déclaré mercredi un employé.

BEIJING (AFP) - La Drum Tower, un lieu touristique populaire à Pékin, a rouvert avec plus de sécurité deux mois après qu'un Américain y a été assassiné pendant les Jeux olympiques, a déclaré mercredi un employé.

«Nous avons rouvert… maintenant, des mesures de sécurité supplémentaires sont en place», a déclaré à l'AFP l'employé de la Drum Tower, qui a refusé d'être nommé.

Tang Yongming, un Chinois de 47 ans, a poignardé à mort Todd Bachman - le beau-père de l'entraîneur de volleyball olympique américain - au Drum Tower à Pékin le 9 août, un jour après la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques.

Il a également attaqué la femme de Bachman, qui a été grièvement blessée, avant de se jeter de la tour et de se suicider.

Bien que le membre du personnel n'ait pas détaillé la sécurité supplémentaire, le journal Beijing Times a déclaré que le nombre d'agents de sécurité avait été augmenté de 10 à 15.

Les balustrades de la tour ont également été renforcées «pour protéger la sécurité des touristes», indique le journal.

Il est également interdit aux visiteurs de se promener au sommet de la tour comme ils le faisaient auparavant, mais ne peuvent plus se tenir qu'à des endroits fixes.

Les gardes de sécurité vérifieront également les touristes pour tout objet dangereux, selon le rapport.

Initialement construits dans les années 1200, puis reconstruits après des incendies, la tour du tambour et le clocher à proximité ont été utilisés pour indiquer l'heure aux habitants de la ville.