Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Le secteur régional du tourisme lance un programme d'action d'efficacité énergétique dans les hôtels des Caraïbes

caraïbesmou
caraïbesmou
Avatar
Écrit par éditeur

Le secteur du tourisme des Caraïbes a franchi une étape importante vers l'efficacité énergétique dans l'industrie hôtelière.

Le secteur du tourisme des Caraïbes a franchi une étape importante vers l'efficacité énergétique dans l'industrie hôtelière.

Les groupements touristiques des secteurs public et privé de la région, la Caribbean Tourism Organization (CTO) et la Caribbean Hotel & Tourism Association (CHTA) - par le biais de sa branche environnementale, l'Alliance caribéenne pour le tourisme durable (CAST) - ont lancé un projet de 24 mois pour aider le secteur hôtelier des Caraïbes à s'orienter vers l'efficacité énergétique.

Le programme d'action pour l'efficacité énergétique des hôtels des Caraïbes (CHENACT), d'une valeur de 2 millions de dollars américains, vise à inciter les hôtels des Caraïbes à mettre en œuvre des pratiques écoénergétiques et à produire leur propre énergie renouvelable. Cela devrait à son tour améliorer leur compétitivité grâce à une meilleure utilisation de l'énergie.

L'une des principales composantes est la conception et la préparation du programme d'efficacité énergétique et le renforcement institutionnel. En utilisant la Barbade comme étude de cas, cette composante implique la réalisation d'audits énergétiques détaillés et la compréhension des modèles de consommation d'énergie dans les hôtels des Caraïbes.

Les autres éléments clés comprennent le soutien à la préparation d'une politique d'efficacité énergétique pour le secteur du tourisme; évaluer les entreprises de services énergétiques des Caraïbes et leur potentiel à desservir le secteur du tourisme; et enquêtes sur la consommation d'énergie.

Le projet CHENACT a été conceptualisé par la Banque interaméricaine de développement (BID), qui contribue à hauteur de 1 million de dollars au budget, le reste provenant d'un certain nombre d'agences participantes et du gouvernement de la Barbade.

Le CTO sera l'agence d'exécution, tandis que CAST mettra en œuvre le projet.

“It’s an honour to be involved in such a programme which speaks so completely to the mission of the CTO. We hope as a result (of the project) the region will encourage everyone to increase the use of renewable energy, reduce the use of fossil fuel and increase our competitiveness,” Hugh Riley, the CTO’s Acting Secretary General stated at a signing ceremony at the Barbados Hilton on 24th March, 2009 to launch the project.

«C'est un excellent exemple de coopération entre les secteurs public et privé. Je crois que le CHENACT mènera à d'autres projets collaboratifs. C'est le début d'un voyage qui nous conduira à réduire notre empreinte carbone », a-t-il ajouté.

Le président de CAST, Sir Royston Hopkin, a décrit le projet comme une réponse aux coûts énergétiques élevés de la région.

«Je suis fier de faire partie du projet, dont le résultat final sera une solution au coût de l'énergie», a déclaré Sir Royston. «Les deux organisations travaillent ensemble pour faire en sorte que le projet devienne un modèle pour nous dans la région. Cela profitera à nous tous dans la région.

Légende de la photo (gd): Sir Royston Hopkin, président de CAST; Hugh Riley, secrétaire général par intérim du CTO; et Alec Sanguinetti, directeur général et PDG de CHTA - Pour les versions haute résolution des images, contactez [email protected]

Légende de la photo (gd): Anneke Jessen, Coordonnatrice régionale de la BID pour les Caraïbes, et Hugh Riley, secrétaire général par intérim de la CTO - pour les versions haute résolution des images, contactez [email protected]

En cherchant à atteindre son objectif d'améliorer l'efficacité énergétique, le projet explorera également les possibilités d'obtenir des crédits de carbone pour réduire les émissions de dioxyde de carbone par le biais du mécanisme de développement propre (MDP) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Des synergies ont également été construites dans le cadre du projet CHENACT avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), garantissant le respect entre les participants à la fois du protocole de Kyoto en réduisant les émissions de carbone et du protocole de Montréal, en ce qui concerne l'élimination progressive des substances appauvrissant la couche d'ozone ( ODS) dans les équipements de climatisation et de réfrigération.

L'objectif ultime de ce projet est de rendre les participants CHENACT éligibles au Fonds d'investissement climatique (CIF) géré par la Banque mondiale et des banques régionales telles que la BID pour des programmes très doux pour les programmes qui peuvent montrer une transformation vers une empreinte carbone faible. Ce fonds (environ 5 milliards de dollars EU) pourrait être utilisé pour le financement et la mise en œuvre finale de projets pertinents.

Other international agencies collaborating with CHTA and CTO on this initiative include:

La coopération technique allemande (GTZ).

Le Centre for Development Enterprise (CDE) basé à Bruxelles.

La Banque interaméricaine de développement (BID) à travers l'Initiative pour l'énergie durable et le changement climatique (SECCI).

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUD).