Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'augmentation du budget du tourisme en Thaïlande ne rassure pas les professionnels du tourisme

bkk_0
bkk_0
Avatar
Écrit par éditeur

BANGKOK, Thaïlande (eTN) - Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejajjiva a désigné le tourisme comme une priorité nationale.

BANGKOK, Thaïlande (eTN) - Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejajjiva a désigné le tourisme comme une priorité nationale. En tant que tel, le Premier ministre a annoncé que son administration fournirait jusqu'à 55% du nouveau plan de relance pour relancer le tourisme. Cela se traduit par une allocation financière supplémentaire de 71.5 millions d'euros.

Le secteur du tourisme est actuellement confronté à une grave récession en raison d'une combinaison de facteurs défavorables tels que la récession économique mondiale, l'instabilité politique interne et plus récemment l'épidémie de grippe H1N1. Ce dernier événement commence également à faire des ravages sur les intentions de voyage en Asie, la Thaïlande enregistrant plus de 500 cas de grippe porcine au 18 juin.

Cependant, le coup de pouce financier dans le tourisme en difficulté en Thaïlande est loin de susciter l'enthousiasme des professionnels du voyage. Selon le journal Nation, trois associations - l'Association des voyages intérieurs (ADT), l'Alliance du tourisme thaï-chinois et l'Association touristique thaï-japonaise - se sont plaintes devant le comité du tourisme de la Chambre du manque de fonds disponibles pour lutter le ralentissement. Selon la Nation, le président de l'ADT s'est plaint que la Banque de développement des petites et moyennes entreprises de Thaïlande (PME) n'a jusqu'à présent prêté de l'argent qu'à des entreprises rentables malgré les promesses du gouvernement d'aider l'ensemble du secteur du tourisme. ADT estime que l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) ne remplit pas non plus son rôle en ne faisant que des relations publiques, ce qui n'aide guère les entreprises touristiques.

TAT a récemment lancé une nouvelle stratégie marketing qui s'intéresse davantage à l'intention de voyage des touristes qu'à la segmentation géographique. Lors d'une récente conférence de presse au Thailand Travel Mart (TTM), Juttaporn Rerngronasa, vice-gouverneur de la communication marketing, a détaillé la catégorie de voyageurs identifiée par TAT:
- Les marchés «prêts à voyager» comprennent des pays comme l'Inde, la Russie, l'Indonésie ainsi que la région du Golfe et la Scandinavie. Ces marchés ne sont pas sensibles à la situation politique du Royaume, ont encore un pouvoir d'achat considérable et sont enclins à voyager.
- Les marchés des «visiteurs potentiellement de retour», qui couvrent la majeure partie de l'Europe et des États-Unis. Les gens de ces marchés sont enclins à visiter la Thaïlande mais sont plus préoccupés par la situation politique. Ils sont également plus touchés par le ralentissement économique mondial et sont de plus en plus conscients de leur valeur.
– “Concerned Traveler” Markets include China, Hong Kong, Singapore, Vietnam and Australia. Despite their close proximity, these markets are far more worried about the Thailand’s political situation and are currently affected by the economic slowdown. People in these markets still consider Thailand a convenient tourist destination but have some reservations about returning.
- Les marchés les plus difficiles à cibler sont les marchés des «voyageurs très sensibles», qui comprennent trois des principales sources de visiteurs entrants en Thaïlande: le Japon, la Corée et Taïwan. Les gens là-bas sont extrêmement sensibles à l'instabilité politique de la Thaïlande. Ils souffrent également d'une récession mordante.

Selon Rerngronasa, la Thaïlande élaborera des campagnes personnalisées segment par segment. «Il sera inutile de lancer une grande campagne de consommateurs auprès des« voyageurs très sensibles »et de certains marchés des« voyageurs concernés ». Nous allons plutôt nous concentrer davantage sur les relations publiques, les activités médiatiques ou cibler des marchés de niche tels que les jeunes ou les golfeurs », a déclaré le vice-gouverneur.

Des activités de marketing plus importantes avec des ressources budgétaires supplémentaires sont cependant prévues pour les pays où l'opinion est plus favorable pour voyager en Thaïlande.

«Nous cherchons également à intensifier le marketing en ligne pour tous les marchés du monde entier, en particulier pour promouvoir notre bon rapport qualité-prix à travers la campagne« Amazing Thailand, Amazing Value »», a déclaré Rerngronasa.

Les arrivées ont déjà diminué de 19% pour les trois premiers mois de l'année, obligeant l'Autorité du tourisme de Thaïlande à revenir sur ses prévisions de 2009 (les dernières estimations évaluent à 12 millions le nombre de touristes pour cette année).

Rerngronasa reste cependant confiant quant aux perspectives à moyen terme. «Nous sommes toujours perçus comme un pays très accueillant offrant un excellent rapport qualité-prix et avec une population désireuse d'accueillir tous les visiteurs. La Thaïlande continue d'être en tête des destinations préférées dans le monde dans de nombreuses enquêtes », a-t-elle expliqué, ajoutant qu'elles sont des signes encourageants en provenance de nouveaux marchés tels que le Moyen-Orient - en hausse de 11.5% cette année - ou en Inde - de plus de 3%.