Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Des affrontements éclatent à Jérusalem après l'entrée d'un groupe de touristes à Al-Aqsa

000rrr_47
000rrr_47
Écrit par éditeur

JÉRUSALEM - Les tensions ont été vives après que des affrontements ont éclaté dimanche dans la vieille ville de Jérusalem dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, un site vénéré par les musulmans et les juifs qui a été une faille majeure dans le Moyen-Orient

JÉRUSALEM - Les tensions ont été vives après que des affrontements ont éclaté dimanche dans la vieille ville de Jérusalem dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, un site vénéré par les musulmans et les juifs qui a été une faille majeure dans le conflit au Moyen-Orient.

Des jeunes palestiniens ont lancé des pierres sur la police israélienne, qui a été déployée dans les rues étroites et sinueuses de la vieille ville, et la police a riposté avec des grenades assourdissantes, ont déclaré des témoins.

La police a déclaré que 17 membres des forces de sécurité avaient été blessés lors des affrontements et 11 personnes arrêtées. Des témoins ont rapporté avoir vu une douzaine de Palestiniens blessés.

Le négociateur palestinien Saeb Erakat a déclaré qu'Israël augmentait délibérément les tensions «à un moment où le président (Barack) Obama essayait de combler le fossé entre Palestiniens et Israéliens, et de remettre les négociations sur les rails».

«Offrir une escorte policière aux colons qui sont contre la paix à tout prix, et dont la présence est délibérément conçue pour provoquer une réaction, ne sont pas les actions de quelqu'un qui est engagé pour la paix», a-t-il déclaré.

Au Caire, la Ligue arabe a exprimé une «colère extrême» face à ce qu'elle a appelé une «agression préméditée» par les forces de sécurité israéliennes qui avaient autorisé des «extrémistes sionistes» à pénétrer dans l'enceinte de la mosquée.

La Jordanie a convoqué l'ambassadeur d'Israël à Amman pour protester contre «l'escalade» israélienne.

En début d'après-midi, un calme tendu régnait dans la ville historique, avec des dizaines de policiers patrouillant dans les rues étroites et les barricades érigées à certaines des principales portes le long des murs de la ville vieux de 400 ans.

"Il y a une forte présence policière dans la vieille ville ... En général, les choses sont calmes", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

La police et des témoins ont déclaré que les troubles ont éclaté après qu'un groupe de touristes est entré dans l'enceinte de la mosquée, connue des musulmans sous le nom d'Al-Haram Al-Sharif (le noble sanctuaire) et des juifs sous le nom de Mont du Temple.

Au départ, la police a déclaré que le groupe était composé de fidèles juifs, mais a déclaré plus tard qu'ils étaient des touristes français.

«Le groupe attaqué par des pierres dans l'enceinte de la mosquée était en fait un groupe de touristes français non juifs qui l'ont visité dans le cadre de leur voyage», a déclaré le porte-parole de la police de Jérusalem, Shmuel Ben Ruby.

Les visiteurs ont probablement été confondus avec des fidèles juifs car un groupe de 200 juifs, pour la plupart religieux et de droite, s'était rassemblé tôt le matin à la porte par laquelle la police autorise les touristes à accéder au lieu saint.

«Il y avait un grand groupe de colons juifs qui se sont rassemblés à l'extérieur d'Al-Aqsa et ont tenté de s'introduire par effraction», a déclaré un témoin palestinien qui ne donnerait son nom que sous le nom d'Abu Raed.

«Certains d'entre eux sont entrés et sont allés jusqu'au cœur de l'enceinte, où il y avait des gens en train de prier… C'étaient des colons juifs habillés en touristes», a-t-il dit.

Après être entré dans l'enceinte tentaculaire, le groupe a été confronté à environ 150 fidèles musulmans qui ont scandé et finalement jeté des pierres, auquel cas la police a fait sortir les touristes et fermé la porte, ont déclaré la police et des témoins.

Immédiatement après l'affrontement, la police a bloqué l'enceinte.

Le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza a critiqué «l'escalade dangereuse» et a appelé à des manifestations. «L'occupation porte l'entière responsabilité de toutes les conséquences et développements qui découleront de ce crime», a-t-il déclaré.

On estime que 3,000 XNUMX personnes se sont rendues dimanche dans la ville de Gaza pour une manifestation «en défense de la mosquée», ont déclaré des témoins.

Le complexe de la mosquée Al-Aqsa se trouve sur le site le plus sacré du judaïsme et le troisième plus saint de l'islam, et a souvent été le point d'éclair de la violence israélo-palestinienne.

Le deuxième soulèvement palestinien, ou Intifada, a éclaté là-bas après que l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon ait effectué une visite controversée en septembre 2000.

Israël a capturé la vieille ville de Jérusalem à la Jordanie pendant la guerre des Six jours de 1967 et l'a annexée plus tard avec le reste de Jérusalem-Est, principalement arabe, dans un mouvement non reconnu par la communauté internationale.