Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

La société nucléaire d'État russe promet de ne pas abandonner le tourisme au pôle Nord

0a1a1a-4
0a1a1a-4

La société nucléaire d'État russe Rosatom n'a pas l'intention d'abandonner ses voyages aventureux au pôle Nord, d'autant plus que les billets de croisière pour toute la saison 2019 ont été achetés.

«Au départ, les croisières sont devenues un bon moyen de soutenir l'entreprise d'État Atomflot et de l'aider à déployer sa flotte inactive de brise-glaces», a déclaré Maksim Kulinko, chef adjoint de l'Administration de la route maritime du Nord et chef du département du développement de la NSR à Rosatom. et territoires côtiers.

«Pour le moment, la situation est en train de changer radicalement, et ce [service de croisière] n'est actuellement pas un objectif prioritaire. Mais nous ne voulons pas l'abandonner », a ajouté Kulinko.

Atomflot est une filiale du groupe public russe Rosatom. L'entreprise basée à Mourmansk maintient la seule flotte au monde de brise-glaces à propulsion nucléaire. Le gouvernement a commencé à utiliser les brise-glaces pour transporter les touristes vers le toit du monde en 1991.

Le responsable a souligné que les croisières dans l'Arctique fournies par la société sont de plus en plus populaires parmi les étrangers. Les voyages permettent aux voyageurs de traverser l'océan Arctique à bord du brise-glace le plus puissant du monde, en explorant les sites historiques de Franz Josef Land.

Selon Kulinko, la flotte russe de l'Arctique recevra de nouveaux brise-glaces dans un proche avenir. Cela signifie que certains des brise-glaces les plus anciens seront utilisés pour les croisières dans l'Arctique. Au cours des dernières années, les touristes de l'Arctique ont été transportés au pôle Nord par le plus grand brise-glace à propulsion nucléaire du monde «50 ans de victoire».