Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

La forêt de Macolline rejoint l'Office africain du tourisme

Macolline
Macolline
Avatar
Écrit par éditeur

L'African Tourism Board (ATB) a le plaisir d'annoncer que la forêt de Macolline dans le nord-est de Madagascar a rejoint ATB en tant que membre.

L' Office africain du tourisme (ATB) a le plaisir d'annoncer que la forêt de Macolline dans le nord-est de Madagascar a rejoint ATB en tant que membre.

Macolline est une forêt indigène de 25 acres dans une région du nord-est de Madagascar fondée par Marie-Hélène Kam Hyo. Fondée en 2001, Macolline est ouvert pour recevoir des touristes, des étudiants et des scientifiques. Pour une journée complète divertissante, le site propose un sentier pédestre, une balade en pirogue (pirogue) à travers rizières et forêt tropicale et une briqueterie et terminer la journée par un délicieux pique-nique face à l'océan Indien.

Cette zone a connu une dégradation intensive pendant plus d'un siècle et Macolline s'est engagée à protéger et à reboiser les espèces indigènes malgaches conformément aux priorités de conservation de l'UNESCO. L'entretien de Macolline fournit des emplois à de nombreux villageois, de sorte que toute somme récoltée pour Macolline contribue à soutenir (CALA) le Comité d'Aide aux Lépreux d'Antalaha (Comité d'Aide aux Lépreux d'Antalaha).

La fondatrice de Macolline, Marie-Hélène Kam Hyo, a déclaré:

«En plus des activités traditionnelles du parc touristique, le site cherche à sensibiliser aux différentes espèces forestières malgaches comme les plantes médicinales et leurs usages. Le site permet également à chaque visiteur de planter un arbre et ainsi de contribuer à la préservation du site et des espèces menacées et de contribuer également au reboisement. Cela est particulièrement nécessaire ici sur la côte est de Madagascar où les forêts sont fortement menacées.

Macolline est une combinaison de préservation naturelle, de protection et de valorisation de l'environnement malgache. Le site comprend une colline de 10 hectares composée d'espèces de forêt primaire (d'origine), d'arbres fruitiers et d'espèces commerciales. Le long d'une rivière et face à l'océan Indien, à 3 km de la ville d'Antalaha, Macolline est un site exceptionnel pour les amoureux de la nature, les étudiants, les scientifiques et les botanistes.

Juergen Steinmetz, membre du comité directeur de l'Office du tourisme africain et président de la Coalition internationale des partenaires du tourisme connue sous le nom de CIPT, a déclaré:

«L'Afrique a besoin de sa propre voix dans l'industrie mondiale du voyage et du tourisme. Avec 54 pays, beaucoup plus de cultures et une multitude d'attractions, c'est toujours un continent à découvrir. Notre vision est d'avoir ATB basé dans chaque destination membre et dans chaque marché source. Cela créera un réseau mondial pour l'Afrique et permettra à chaque base d'interagir les unes avec les autres.

«Nous invitons les parties prenantes à avoir une adresse e-mail ou un site Web sur notre plateforme. Cela augmentera la confiance des consommateurs et donnera aux petites et moyennes entreprises en Afrique la possibilité de faire des affaires sur les marchés émetteurs.

«Le tourisme est synonyme de responsabilités et de durabilité, et le tourisme signifie affaires, investissements et devrait être synonyme de prospérité. Et c'est là que l'Office africain du tourisme peut être d'une grande aide. Avec la formation de notre comité de pilotage, l'objectif de l'Office africain du tourisme est de convertir cette initiative en une organisation autonome d'ici avril 2019.

Fondée en 2018, l'African Tourism Board est une association de renommée internationale pour son rôle de catalyseur du développement responsable des voyages et du tourisme à destination, en provenance et à l'intérieur de la région africaine.

L'Office africain du tourisme fait partie du Coalition internationale des partenaires du tourisme (ICTP).

L'Association propose à ses membres des activités de plaidoyer harmonisées, des recherches approfondies et des événements innovants.

En partenariat avec des membres des secteurs privé et public, l'Office du tourisme africain améliore la croissance durable, la valeur et la qualité des voyages et du tourisme à destination, en provenance et à l'intérieur de l'Afrique.

L'Association fournit un leadership et des conseils sur une base individuelle et collective à ses organisations membres.

L'Association élargit ses possibilités de marketing, de relations publiques, d'investissements, de stratégie de marque, de promotion et d'établissement de marchés de niche.

Pour plus d'informations, cliquer ici.