Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Un fier jour pour le PDG Deepak Raj Joshi et le Nepal Tourism Board

Office du tourisme du Népal
Office du tourisme du Népal

Le PDG de l'Office du tourisme du Népal (NTB), Deepak Raj Joshi est un homme fier, Shradha Shrestha, la femme responsable de la promotion de la marque est une femme fière avec toute l'équipe de NTB. Ils se réuniront avec de nombreux acteurs du tourisme lundi à la mairie de Rashtriya Sabha Griha à Katmandou.

Katmandou, capitale de la République fédérale démocratique du Népal est un endroit à visiter aujourd'hui. Le tourisme au Népal a 1375 ans et l'Office du tourisme du Népal a 20 ans et est toujours en activité.

Le peuple du Népal célèbre non seulement la nouvelle année, mais le 31 décembre 2018 est une journée spéciale et historique pour tous ceux qui font partie de l'industrie du voyage et du tourisme au Népal.

Le PDG de l'Office du tourisme du Népal (NTB), Deepak Raj Joshi est un homme fier, Shradha Shrestha, la femme responsable de la promotion de la marque est une femme fière avec toute l'équipe de NTB. Ils se réuniront avec de nombreux acteurs du tourisme lundi à la mairie de Rashtriya Sabha Griha à Katmandou.

L'Office du tourisme du Népal a été créé en tant qu'agence modèle pour un partenariat public-privé visant à promouvoir le développement, l'expansion et la promotion du tourisme népalais. NTP a été créé le 31 décembre 1998, il y a exactement 20 ans. Deepak Raj Soshi a été nommé PDG le 6 janvier 2016 et lorsqu'il était interviewé par eTurboNews  Dix jours plus tard, il a déclaré: «C'est en effet une grande responsabilité et un défi de diriger l'Office national du tourisme du Népal. Comme vous le savez, 10 a été une année pleine de défis sans précédent, qu'il s'agisse du tremblement de terre d'avril ou du blocus aux frontières sud. Je me sens déterminé à faire de mon mieux pour aider la destination à briller à nouveau, et je sais que ce n’est qu’une question de temps. »

il semble que Deepak a fait de son mieux. Commémorant les deux décennies de partenariat fructueux entre le gouvernement népalais et les parties prenantes privées, l'Office du tourisme du Népal célèbre son 20th Anniversaire le 31 décembre 2018.

Trois ans après que Deepak a pris la barre, il a un message important avec un sentiment de fierté: «Félicitations à l'ensemble de l'industrie du tourisme népalais pour avoir atteint la barre d'arrivée d'un million de touristes. De tels résultats ne sont obtenus que grâce aux entreprises privées, aux agences locales, aux secteurs public et privé et à toutes les parties prenantes à l'intérieur et à l'extérieur du pays qui travaillent ensemble dans le but commun de faire du Népal une destination touristique majeure. Travaillant avec le module de partenariat public-privé, l'Office du tourisme du Népal s'est avéré être un exemple réussi et inspirant pour le monde. J'espère sincèrement que NTB continuera à jouer un rôle de premier plan pour rehausser l'image du Népal au niveau international, étendre les avantages du tourisme au niveau local également et accélérer l'industrie du tourisme pour le plus grand bien du pays.

Le tourisme au Népal a commencé bien plus tôt bien sûr. Un célèbre voyageur chinois, Huien Tsang, a visité Lumbini 643. Visites régulières d'adeptes bouddhistes tels que Santarakshit (742AD), Padma Sambhav (474AD), Kamalsheel (760AD), Atisha Dipankar (1000AD), Milarepa (1010AD)

Pendant la dynastie Malla (750-1480 après JC), les occidentaux ont commencé à venir au Népal pour répandre le christianisme.

En 1792, le capitaine Kirk Patric, un responsable militaire britannique est venu recueillir des faits sur le Népal. Il a écrit un livre «Un compte du Royaume du Népal». Il a aidé à présenter le Népal à des étrangers. en 1816, le Traité de Sugauli a été signé entre le Népal et la Compagnie britannique des Indes orientales, marquant le début de la visite régulière de ressortissants britanniques à Katmandou. En 1850-51, le premier ministre Junga Bdr. Rana a visité la Grande-Bretagne qui a mis le Royaume du Népal sous les projecteurs en Europe. En 1911 et 1921, le roi George V et le prince de Galles se sont rendus au Népal pour chasser les tigres.

Après 104 ans, l'autocratie du régime Rana a pris fin en 1950. Le développement au Népal a lentement commencé à se produire. Un réseau routier a été établi reliant le Népal aux villes de la frontière indienne., Seule une poignée d'étrangers ont été autorisés à entrer au Népal. La plupart des visites avant 1950 étaient à des fins de commerce, d'escalade et de pèlerinage avant 1950.

En 1952, le géologue suisse Tony Hagen a été employé par le gouvernement népalais pour établir une carte du Népal. Il a parcouru 14000 XNUMX km au Népal.

En 1953, Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay Sherpa ont escaladé le mont. Everest et est devenu a été le premier à le faire.

Les années 1950 sont considérées comme la période la plus importante du développement du tourisme au Népal. Le rôle du tourisme de montagne était et est toujours très important dans le secteur du tourisme au Népal. Le tourisme au Népal a commencé avec le tourisme de montagne.

En 1955, le premier visa touristique a été délivré au citoyen russe Boris Lisanevich, hôtelier légendaire et pionnier du tourisme népalais. Il a été invité par le roi Mahendra afin que le voyagiste britannique Thomas Cook soit suffisamment à l'aise pour envoyer des touristes au Népal. Boris a créé le premier hôtel et l'a nommé «Royal Hotel».

En 1955, la première compagnie aérienne privée «Himalaya Airways» a commencé ses opérations.

En 1956, le Conseil national du tourisme a mis en place un plan quinquennal de développement du tourisme sous l'égide du ministère de l'Industrie et du Commerce. '

En 1958, la Royal Nepal Airlines Cooperation (RNAC) (maintenant NAC) est entrée en service. Le Népal a commencé des liaisons aériennes directes avec les villes indiennes. Le Népal, un pays sans littoral est devenu plus accessible au monde extérieur.

Le Népal a rejoint l'Union internationale des organisations officielles de voyages (IUOTO) maintenant l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT)

En 1964, Jimmy Robert a créé la première agence de voyage au Népal sous le nom de «Mountain Travel Nepal». L'agence a organisé des forfaits touristiques de trekking et d'alpinisme.

«Tiger Tops» dans le parc national de Chitwan a commencé à promouvoir et à conserver la faune. Jimmy Roberts est considéré comme «le père du tourisme népalais.

À la fin des années 1960 et 1970, les hippies ont commencé à affluer vers le Népal. Pendant ces jours, le Népal était célèbre pour les hippies associés à la marijuana et haschisch. Ces médicaments étaient facilement disponibles.

En 1973, le gouvernement népalais a interdit la marijuana et le haschich. C'est devenu un tournant pour le tourisme.

Le tourisme au Népal s'est développé rapidement et est devenu un point chaud pour les amateurs d'aventure et les touristes culturels.

En 1998, l'Office du tourisme du Népal a été créé sous la forme d'un partenariat entre le gouvernement du Népal et le secteur privé. La mission de NTB était de promouvoir le Népal en tant que destination touristique attrayante. La même année, le Népal a célébré «Visit Nepal 98» pour renforcer le tourisme au Népal. À partir de 1999, le tourisme a commencé à décliner en raison d'une insurrection maoïste qui a duré une décennie, à cause de laquelle un message négatif est devenu viral dans le monde entier. D'autres incidents comme le détournement de la flotte d'Indian Airlines de TIA (aéroport international de Tribhuvan) en 1999, le massacre royal en 2001 et le roi Gyanendra a pris le pouvoir et suspendu la constitution, ont eu un impact négatif sur l'industrie du tourisme.

L'accord de paix historique entre les maoïstes et le gouvernement en 2006 a été la plus grande réussite et a créé un message positif sur le Népal en tant que destination sûre pour les voyageurs. En 2011, l '«Année du tourisme» a été célébrée pour la deuxième fois.

Sur 25th Avril 2015, un tremblement de terre dévastateur d'une magnitude de 7.8 a secoué le pays. Environ 600,000 8,000 structures à Katmandou et dans d'autres villes voisines ont été endommagées ou détruites. Parmi les sites détruits figuraient des sites du patrimoine de l'UNESCO. Des milliers de personnes sont devenues des sans-abri tandis que le nombre de morts atteignait environ XNUMX XNUMX personnes. Gorkha était l'épicentre du tremblement de terre et il a été ressenti dans toute la partie centrale et orientale du Népal ainsi que dans certaines régions de l'Inde, du Bangladesh, du Tibet et du Bhoutan.

Bien que l'industrie du tourisme ait été durement touchée car de nombreux lieux historiques autour de la capitale ont été détruits et certains itinéraires de randonnée ont été fermés, à la mi-août, un nouveau slogan "Le Népal est sûr»A commencé à circuler sur le marché international pour la promotion des zones qui n'ont pas été touchées par le séisme. Il comprenait Pokhara, la région de l'Annapurna, Lumbini et Chitwan.

Aujourd'hui, le tourisme s'est remis des effets du tremblement de terre et l'industrie du tourisme népalais en ressort plus forte qu'auparavant.

L'Office du tourisme du Népal, tel qu'il est vu aujourd'hui après deux décennies d'activités, a élargi son champ d'action et renforcé le professionnalisme dans divers domaines de la promotion et du marketing, ainsi que le développement de produits touristiques et de ressources humaines, ainsi que des activités de recherche.

NTB a joué un rôle déterminant dans la célébration de diverses campagnes nationales telles que «Campagne Destination Népal (2002-2003),« Visit Pokhara Year »2007,« Nepal Tourism Year »2011 et« Visit Lumbini Year »2012.

NTB a célébré les méga-événements internationaux, y compris le jubilé d'or et de diamant du mont. Everest, SAARC Car Rally et Himalayan Travel Mart. L'Office du tourisme du Népal mérite d'être salué dans ses efforts pour augmenter le nombre d'arrivées de touristes internationaux, qui a réussi un million en novembre de cette année.

Ce nombre est désormais une référence et le début d'un nouveau voyage consistant à atteindre deux millions d'arrivées internationales en 2020. En 2020, l'année «Visit Nepal Year (VY2020)» sera célébrée.

La personne responsable de l'image de marque, Shradha Shrestha, a expliqué: «Malgré tout cela, nous avons une tâche énorme à accomplir pour faire du Népal une destination d'expériences de vie en développant et en améliorant les produits et activités touristiques, en produisant des ressources humaines qualifiées et formées et en rendant efficace campagnes de marketing et de promotion, entre autres. NTB devrait travailler dur pour se positionner en tant qu'institution compétitive dans la région de l'Asie du Sud pour attirer un grand nombre de voyageurs des marchés voisins tout en conservant l'image traditionnelle d'une destination d'aventure pour les marchés long-courriers.

Le PDG Deepak Raj Josh a ajouté: «Nous sommes maintenant au seuil de notre campagne nationale. VNY2020 qui vise non seulement à attirer deux millions de touristes par an mais aussi à augmenter la contribution du secteur du tourisme au PIB national. Cette campagne, célébrée dans l'environnement politique, économique et social le plus propice de la nation, devrait amener notre secteur du tourisme à un nouveau sommet. J'invite tous les professionnels et parties prenantes du tourisme à se rassembler et à faire de cette campagne un grand succès. »

eTurboNews L'éditeur Juergen T Steinmetz a déclaré: «Je sais de première main à quel point cette équipe dévouée des fonctionnaires de l'Office du tourisme du Népal a travaillé pour sensibiliser son pays à la promotion de son produit touristique unique. Je tiens à féliciter Deepak et son équipe. Nous sommes honorés d'avoir participé à ce succès et nous nous souvenons des nombreux événements organisés par eTN pour l'Office du tourisme du Népal.

Nous avons fait  Washington DC Amical de l'Himalaya.  Nous nous souvenons de notre événement splendide En Boston. Les professionnels du voyage en Californie parlent encore du Népal après avoir repris le Queen Mary à Long Beach.

ITB à Berlin a mis fin au style népalais lorsque nous sommes allés sur la route avec NTB en Allemagne, en République tchèque et en Pologne. »

Le Népal est un pays enclavé d'Asie du Sud. Il est situé principalement dans l'Himalaya mais comprend également des parties de la plaine indo-gangétique. Avec une population estimée à 26.4 millions d'habitants, c'est le 48e plus grand pays en termes de population et le 93e plus grand pays en superficie.

Cliquez ici pour plus d'informations sur l'Office du tourisme du Népal sur eTurboNews.

Pour plus d'informations sur l'Office du tourisme du Népal et le tourisme au Népal, visitez Naturally Nepal www.welcomenepal.com/