Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'Office du tourisme du gouvernement italien accueille un nouveau président

0a1a-91
0a1a-91

L'Office du tourisme du gouvernement italien - ENIT (Agenzia nazionale del turismo), a un nouveau président, qui sera en fonction pour les trois prochaines années. Après le passage obligatoire des commissions parlementaires, le dernier Conseil des ministres (CDM) a approuvé la nomination de Giorgio Palmucci à la présidence de l'ENIT, sur proposition du ministre des politiques agricoles, agro-alimentaires, forestières et touristiques, Gian Marco Centinaio.

Ceci conclut le processus formel qui a vu l'ancien manager du Club Med remplacer Evelina Christillin. Fin décembre, lors de l'audition à la commission parlementaire sénatoriale de l'industrie, du commerce et du tourisme, Palmucci avait déjà révélé quels seraient les points clés de son mandat.

«Dans le passé, j'étais très critique avec la direction de l'ENIT, jamais considérée comme une organisation bureaucratique lourde. Ma volonté est de faire en sorte qu'il devienne un instrument, qui porte des résultats, et qui mène une stratégie partagée avec les Régions, sans chevauchement. Il suffit donc des plans stratégiques élaborés par le ministère sans accords avec ce qui devrait être le «bras opérationnel» du tourisme en Italie, car l'objectif est de faire de la nouvelle ENIT un fleuron pour le pays puisque le tourisme est le secteur qui peut contribuer à la croissance du PIB. »

On ne sait cependant pas encore qui seront les deux autres administrateurs qui complèteront le conseil d'administration de l'Agence. Les nominations - qui devaient être annoncées avant la fin de 2018 - semblent encore retenues, même si le choix de la Région était tombé sur Giovanni Lolli comme candidat. De plus, l'un des deux membres doit être une femme.

«C'est une bonne nouvelle pour tout le secteur - commente Confindustria Alberghi dans une note commune du conseil d'administration - Le choix de Giorgio Palmucci, technicien, opérateur avec une longue expérience de succès derrière lui, est un signal très fort pour le Hôtellerie italienne et tourisme en général. En tant qu'opérateurs, nous savons que le marché du tourisme évolue à grande vitesse. Le travail de l'ENIT, avec les Régions, devra être de saisir les grandes opportunités que le développement mondial des flux touristiques met en ce moment à la disposition de nos entreprises et de notre pays.