Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Un «voyagiste» arrache des touristes américains de 20 XNUMX dollars, arrêtés par la police ougandaise du tourisme

0a1a-205
0a1a-205

Dans la matinée du vendredi 25 janvier, la police du tourisme a arrêté un tour-opérateur charlatan qui avait volé une famille de touristes américains qui avaient payé pour un safari de 15 jours en Ouganda.
Selon Sandra Natukunda, responsable des relations publiques de l'Office du tourisme de l'Ouganda, cela faisait suite à un plaidoyer sur Facebook par un ami de la famille américaine nommé Hope Nankunda qui a publié leur situation qui est devenue virale.

«C'est avec une grande colère que j'ai choisi d'exprimer ma déception face à ce Tour Company.
Ils ont reçu des milliers de dollars d'une famille aimable qui est venue de Boston pour visiter l'Ouganda la «Perle de l'Afrique».

«L'affaire a été signalée au poste de police de Rubirizi sous le numéro de référence 08/24/01/2019 et je suis également en train de faire un suivi auprès de la police du tourisme, mais j'apprécierais tellement que la fraternité du tourisme puisse se lever et parler contre ce genre d'acte . Mes amis sont coincés dans le parc national Queen Elizabeth à Enganzi Lodge », a déclaré Hope, une travailleuse sociale basée à Kampala.

Après avoir reçu les fonds, les efforts de suivi des réservations pour le safari ont été vains car les fraudeurs ont cessé de répondre au courrier et ont éteint leurs téléphones.

L'Office ougandais du tourisme (UTB) a rapidement mis en place un comité après avoir convoqué une réunion d'urgence des parties prenantes.

L'équipe a ensuite mené une opération dirigée par le commandant de la police du tourisme Frank Mwesigwa et le responsable de l'assurance qualité de l'UTB Semakula Samora, en collaboration avec Gloria Tumwesigye, PDG de (AUTO) Association of Uganda Tour Operators, conduisant à l'arrestation du suspect Micheal Ahabwe le soi-disant Directeur de l'agence de voyage Mushra. Il a été arrêté près de son domicile à Lubowa et détenu au poste de police de Lubowa situé le long de la route d'Entebbe.

Cela arrive à un moment où le ministère du Tourisme, de la Faune et des Antiquités révise la «loi sur le tourisme» de 2008 avec la cyber-fraude / criminalité en tête de ses priorités. Le vice a de plus en plus acharné le secteur du tourisme avec plusieurs cas reçus par le secrétariat AUTO dans un passé récent, y compris un couple qui a été emmené voir des babouins au lieu de gorilles, pour se rendre compte plus tard qu'ils avaient été dupés lorsqu'ils partageaient leurs photos avec des amis.

Ce fut une fin heureuse car Hope a finalement confirmé sur son mur FaceBook que les touristes pouvaient continuer leur safari.

«Je tiens à remercier l'Office ougandais du tourisme et la #TourismPolice pour leur grand engagement à faire en sorte que l'affaire de fraude soulevée reçoive l'attention qu'elle mérite à juste titre.
Ils ont été très solidaires et dévoués à effacer le nom de l'industrie du tourisme. C'est un honneur et je dois dire que vous avez bien fait et promu la justice.

Les touristes ont finalement dû obtenir à nouveau des permis de gorille afin d'accéder au parc national impénétrable de Bwindi avec l'aide de Sam Mugisha de BIC Tours.

Il est conseillé aux touristes de toujours faire preuve de diligence raisonnable avec UTB ou l'Association ougandaise des touristes et ses associations professionnelles, par exemple AUTO, avant de réserver.