Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Airbus publie de solides résultats pour l'année 2018 et respecte ses prévisions

880x495_cmsv2_da127c25-fc74-5eb6-9154-9df195bf5d31-3225132
880x495_cmsv2_da127c25-fc74-5eb6-9154-9df195bf5d31-3225132
Avatar
Écrit par Dmytro Makarov
  • Bonne performance 2018, orientation livrée
  • Chiffre d'affaires 64 milliards d'euros; EBIT ajusté de 5.8 milliards d'euros; Flux de trésorerie disponible avant M&A et

    Financement client 2.9 milliards d'euros

  • EBIT (publié) 5.0 milliards d'euros; BPA (publié) 3.94 €
  • Les livraisons d'A380 cesseront en 2021
  • Re-baselining du programme A400M négocié
  • Proposition de dividende 2018 1.65 € par action, en hausse de 10% par rapport à 2017
  • Les prévisions 2019 confirment la trajectoire de croissance

Airbus SE (symbole boursier: AIR) a publié de solides résultats financiers consolidés pour l'exercice 2018 et a respecté ses prévisions pour tous les indicateurs de performance clés.

«Bien que 2018 nous ait posé de nombreux défis, nous avons tenu nos engagements avec une rentabilité record grâce à une solide performance opérationnelle, en particulier au quatrième trimestre», a déclaré Tom Enders, PDG d'Airbus. «Avec un carnet de commandes d'environ 4 7,600 avions, nous avons l'intention d'augmenter encore la production d'avions. Cependant, en raison du manque de demande des compagnies aériennes, nous devons réduire la production de l'A380. Cela se reflète largement dans les chiffres de 2018. Sur l'A400M, nous avons réussi à redéfinir le programme avec nos clients gouvernementaux et leurs processus d'approbation nationaux devraient se terminer dans les mois à venir. Dans l'ensemble, nous avons réussi à réduire considérablement les risques de l'A400M en 2018. La force des réalisations de l'année dernière se reflète dans notre proposition de dividende record. En somme, Airbus est sur une trajectoire de croissance solide et nos activités hélicoptères, défense et spatiales sont également en bonne forme alors que la nouvelle équipe dirigeante dirigée par mon successeur Guillaume Faury s'apprête à prendre le relais. »

Depuis le 1er juillet 2018, le programme d'avions A220 a été consolidé dans Airbus.

Les commandes nettes d'avions commerciaux se sont élevées à 747 (2017: 1,109 40 avions), dont 350 A27 XWB, 330 A135 et 220 A7,577. Témoignant de la santé sous-jacente du marché, le carnet de commandes a atteint un record de 480 220 avions commerciaux en fin d'année, dont XNUMX AXNUMX.(4)  Les commandes nettes d'hélicoptères sont passées à 381 unités (2017: 335 unités) avec un ratio de commandes sur facture supérieur à 1 en termes de valeur et d'unités. Les prises de commandes comprenaient 15 hélicoptères H160 et 29 NH90. Les prises de commandes d'Airbus Defence and Space en 2018, d'un montant d'environ 8.4 milliards d'euros, comprenaient l'Eurofighter pour le Qatar, quatre avions ravitailleurs A330 MRTT et deux satellites de télécommunications de nouvelle génération.

Consolidé prises de commandes(4) en 2018 s'élèvent à 55.5 milliards d'euros avec le carnet de commande(4) évalué à 460 milliards d'euros au 31 décembre 2018 selon IFRS 15.

Consolidé recettes augmenté à 63.7 milliards d'euros (2017: 59.0 milliards d'euros(1)), reflétant principalement les livraisons record d'avions commerciaux. Chez Airbus, un total de 800 avions commerciaux ont été livrés (2017: 718 avions), dont 20 A220, 626 A320 de la famille, 49 A330, 93 A350 et 12 A380. Airbus Helicopters a livré 356 unités (2017: 409 unités) avec un chiffre d'affaires stable d'une année sur l'autre sur une base comparable malgré la baisse des livraisons. La hausse des revenus d'Airbus Defence and Space a été soutenue par ses activités Systèmes spatiaux et Avions militaires.

Consolidé EBIT ajusté - une mesure alternative de performance et un indicateur clé captant la marge commerciale sous-jacente en excluant les charges ou bénéfices significatifs causés par les mouvements de provisions liés aux programmes, restructurations ou effets de change ainsi que les plus / moins-values ​​de cessions et acquisitions d'entreprises - totalisées
5,834 2017 millions d'euros (3,190: XNUMX XNUMX millions d'euros(1)), reflétant la solide performance opérationnelle et l'exécution des programmes dans l'ensemble de la société.

L'EBIT ajusté d'Airbus a augmenté à 4,808 2017 millions d'euros (2,383: XNUMX XNUMX millions d'euros(1)) reflétant les livraisons d'avions plus élevées. La forte amélioration par rapport à 2017 est tirée par les progrès de la courbe d'apprentissage et de la tarification de l'A350 ainsi que de la montée en puissance et de la prime de tarification de l'A320neo. Les taux de couverture de change ont également contribué favorablement.

Sur le programme A220, l'accent reste mis sur la dynamique commerciale, la montée en puissance de la production et la réduction des coûts. Les livraisons de la famille A320neo ont augmenté à 386 appareils (2017: 181 avions) et ont représenté plus de 60% des livraisons totales de la famille A320 en 2018. Le premier A321LR long courrier a été livré au quatrième trimestre. Les livraisons de la version Airbus Cabin Flex de l'A321 devraient augmenter en 2019, même si la montée en puissance restera difficile. D'autres mises à niveau du moteur Pratt & Whitney GTF pour l'A320neo devraient arriver en 2019. Airbus continue de surveiller les performances des moteurs en service. Dans l'ensemble, le programme A320 est en bonne voie d'atteindre le taux de production mensuel cible de 60 appareils d'ici la mi-2019 avec un taux de 63 prévu en 2021. Sur le programme A330neo, les premiers A330-900 ont été livrés et le plus petit A330-800 a effectué sa première vol au dernier trimestre 2018. En 2019, les livraisons d'A330neo devraient s'accélérer. Airbus travaille en étroite collaboration avec son partenaire moteur A330neo pour respecter les engagements de ses clients.

À la suite d'un examen de ses opérations, Emirates réduit son carnet de commandes d'A380 de 39 appareils, 14 A380 restant dans le carnet de commandes qui n'ont pas encore été livrés à Emirates. En conséquence de cette décision et compte tenu de l'absence de carnet de commandes avec d'autres compagnies aériennes, les livraisons de l'A380 cesseront en 2021. La reconnaissance de la provision pour contrat onéreux ainsi que d'autres provisions spécifiques et la réévaluation des passifs ont conduit à un un impact sur l'EBIT de -463 millions d'euros et un impact positif sur l'autre résultat financier de 177 millions d'euros.

Les livraisons d'A350 ont augmenté par rapport à 2017 et comprenaient 14 des plus grands A350-1000. Le programme a atteint le taux 10 au quatrième trimestre 2018. Le carnet de commandes soutient ce rythme à l'avenir, y compris les dernières discussions commerciales avec Etihad pour réduire sa commande d'A350 de 42 A350-900, laissant 20 A350-1000 pour Etihad dans le carnet de commandes. Airbus continuera d'améliorer les performances du programme A350 pour atteindre l'équilibre en 2019 et améliorer les marges au-delà.

L'EBIT ajusté d'Airbus Helicopters a augmenté à 380 millions d'euros (2017: 247 millions d'euros(1)), reflétant des livraisons plus élevées de la famille Super Puma, un mix favorable et une exécution solide du programme sous-jacent.

L'EBIT ajusté d'Airbus Defence and Space s'élève à 935 millions d'euros (2017: 815 millions d'euros(1)), reflétant principalement une exécution solide du programme.

Dans le cadre du programme A400M, 17 appareils ont été livrés au cours de l'année (2017: 19 appareils). Airbus a poursuivi ses activités de développement en vue de la réalisation de la feuille de route des capacités révisée. Les activités de modernisation progressent conformément au plan convenu par le client. Les pays clients sont maintenant prêts à poursuivre leurs processus d'approbation nationaux. Une mise à jour du devis contractuel à l'achèvement a entraîné une charge additionnelle nette de -436 millions d'euros sur le programme. Cela reflète principalement le résultat des négociations et des estimations mises à jour sur le scénario d'exportation, l'escalade et certaines augmentations de coûts. Des risques subsistent sur le développement des capacités techniques et les coûts associés, sur l'obtention de commandes à l'exportation suffisantes à temps, sur la fiabilité opérationnelle des aéronefs notamment en ce qui concerne les moteurs, et sur les réductions de coûts selon le scénario de référence révisé.

Consolidé R&D autofinancée dépenses s'élève à 3,217 millions d'euros (2017: 2,807 XNUMX millions d'euros).

Consolidé EBIT (publié) s'élevait à 5,048 millions d'euros (2017: 2,665 millions d'euros(1)), dont des ajustements pour un montant net de -786 millions d'euros. Ces ajustements comprenaient:

  • L'impact net négatif de -463 millions d'euros lié au programme A380;
  • La charge additionnelle nette de -436 millions d'euros pour le programme A400M;
  • Un montant négatif de -123 millions d'euros lié aux coûts de mise en conformité;
  • Un montant positif de 188 millions d'euros lié aux fusions et acquisitions, dont la vente de l'activité Airbus DS Communications, Inc. au premier trimestre;
  • Un montant positif de 129 millions d'euros lié à l'inadéquation des paiements avant livraison en dollars et à la réévaluation du bilan;
  • Un montant négatif de -81 millions d'euros lié aux autres coûts.

 Consolidé Le bénéfice net(2) de 3,054 millions d'euros (2017: 2,361 XNUMX millions d'euros(1)) et bénéfice par action sur 3.94 € (2017: 3.05 €(1)) incluaient un impact négatif du résultat financier, principalement lié à l'évolution du dollar américain et à la réévaluation des instruments financiers. L'autre résultat financier comprend également l'ajustement positif de 177 millions d'euros de l'A380. Le résultat financier s'élève à -763 millions d'euros (2017: +1,161 millions d'euros(1)).

Consolidé libre circulation des capitaux avant M&A et financement client est stable à 2,912 2017 millions d'euros (2,949: 220 XNUMX millions d'euros) en incluant la dilution AXNUMX, soutenue par la performance des bénéfices et des livraisons records. Consolidés libre circulation des capitaux de 3,505 2017 millions d'euros (3,735: 0.5 XNUMX millions d'euros) dont environ XNUMX milliard d'euros liés aux activités de fusions-acquisitions. Le consolidé position nette de trésorerie au 31 décembre 2018, est stable à 13.3 milliards d'euros (fin 2017: 13.4 milliards d'euros) après le paiement du dividende 2017 de 1.2 milliard d'euros et le financement des retraites de 2.5 milliards d'euros, dont 1.3 milliard d'euros au quatrième trimestre. La trésorerie brute s'élève à 22.2 milliards d'euros (fin 2017: 24.6 milliards d'euros).

Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale Ordinaire le versement d'une les revenues de dividendes de 1.65 € par action le 17 avril 2019 (2017: 1.50 € par action). Cela reflète la force des réalisations de 2018. La date d'enregistrement est le 16 avril 2019.