Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

La Banque africaine de développement et l'Université Sophia au Japon signent un protocole d'accord pour renforcer leurs capacités

0a1a-154
0a1a-154

La Banque africaine de développement et l'Université Sophia au Japon ont signé un protocole d'accord pour promouvoir le renforcement des capacités au sein des deux institutions pour leur bénéfice mutuel et pour l'ensemble du continent africain.
L'accord a été signé vendredi au siège de la Banque à Abidjan.

«Nous souhaitons sincèrement que cette journée soit une ouverture de perspectives d'avenir prometteuses pour nous tous. Nous espérons vivement que notre rassemblement aujourd'hui n'est pas une simple signature d'un accord, mais un pas vers le façonnement du monde futur », a déclaré le professeur Terumichi Yoshiaki, président de l'université, qui a signé pour son institution.

L'Université Sophia, une université jésuite privée de premier plan avec une population étudiante de 14,000 (2018), est l'une des nombreuses dans le pays à accueillir la bourse Japon-Afrique, qui offre des bourses de deux ans aux étudiants diplômés africains de haut niveau pour leur permettre d'entreprendre -des études supérieures dans des domaines de développement prioritaires sur le continent et à l'étranger.

Le bureau du Groupe de la Banque au Japon et le Département du développement du capital humain continueront de travailler en étroite collaboration avec l'Université Sophia, pour soutenir l'engagement de la Banque avec les institutions académiques japonaises et pour élargir la base de connaissances de l'université sur l'Afrique, a déclaré Terumichi.

S'exprimant lors de la cérémonie de signature, le vice-président principal de la Banque africaine de développement, Charles Boamah, a reconnu l'importance du nouveau partenariat avec l'université et a salué le geste du professeur Terumichi de se rendre à Abidjan pour signer l'accord en personne.

«Le protocole d'accord soutient également la capacité de l'Université Sophia à éduquer les jeunes japonais afin qu'ils soient prêts à travailler pour la Banque. Ce sera une stratégie gagnant-gagnant pour améliorer les activités des deux organisations », a-t-il déclaré. «Ce faisant, nous, à la Banque africaine de développement, souhaitons donner un impact positif à l'initiative Light up and Power Africa, l'une de nos stratégies importantes pour créer un développement durable sur le continent», a ajouté Boamah.

La coopération entre les deux organisations remonte à 2015, lorsque le Bureau de représentation extérieure de la Banque en Asie et l'Université Sophia ont signé un accord de partenariat dans le domaine de l'éducation.