Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'aéroport de Munich annonce un bénéfice net 2018 de 150 millions d'euros

0a1a-213
0a1a-213

L'aéroport de Munich a annoncé aujourd'hui une année 2018 réussie lors de sa conférence de presse annuelle à Munich: l'augmentation de 3.8% du trafic pour atteindre un total de 46.3 millions de passagers au départ et à destination de Munich, et les gains qui en résultent dans les revenus de l'aviation et non aéronautique ont eu un impact décisif impact sur l'augmentation du chiffre d'affaires du Groupe qui - sur la base de chiffres préliminaires - franchit pour la première fois la barre des 1.5 milliard d'euros. L'EBITDA a également atteint un nouveau record historique de 535 millions d'euros. La société d'exploitation aéroportuaire - le groupe FMG - a clôturé l'année écoulée avec un bénéfice après impôts (EAT) de 150 millions d'euros. Le cash-flow opérationnel s'est amélioré de 80 millions d'euros à 465 millions d'euros. Avec des fonds propres de plus de 2.2 milliards d'euros, le ratio de fonds propres, à 41.3%, dépasse pour la première fois les 40%.

Pour le Dr Michael Kerkloh, président et chef de la direction de l'aéroport de Munich, le succès commercial est un élément essentiel pour un aéroport compétitif et prêt pour l'avenir: «En faisant des investissements substantiels dans notre infrastructure, nous garantissons que l'aéroport de Munich - malgré nombre croissant de passagers - sera en mesure d'offrir aux voyageurs de demain les mêmes normes de service impressionnantes et une expérience aéroportuaire agréable. À cet égard, le projet le plus important actuellement en cours est sans aucun doute l'extension et la modernisation du terminal 1. »

Les travaux ont commencé sur les premières mesures préparatoires de ce grand projet au cœur de l'aéroport de Munich. Une fois terminé, le nouveau quai prévu sera relié aux modules A et B existants et s'étendra sur plus de 320 mètres dans l'aire de trafic ouest. Il aura un espace d'amarrage pour jusqu'à 12 avions. La mise en service de la nouvelle jetée est prévue pour 2023. FMG a budgété environ 455 millions d'euros pour ce projet d'agrandissement.

Le terminal 1 n'est pas le seul chantier de construction de l'aéroport de Munich. À l'heure actuelle, un total de 14 projets d'expansion sont à divers stades d'achèvement sur le campus de l'aéroport. Ils vont des nouveaux parkings à l'extension du tunnel ferroviaire S-Bahn pour la future liaison ferroviaire vers Erding et à divers projets routiers. Il s'agit notamment de l'extension à quatre voies de la route de desserte est de l'aéroport et de la construction d'un pont supplémentaire sur la Zentralallee pour accéder au futur site d'innovation LabCampus sur le côté ouest de l'aéroport.

Le principal facteur à l'origine de la tendance dynamique du trafic à l'aéroport de Munich en 2018 a été l'augmentation du nombre de passagers sur les routes internationales. Le principal moteur de croissance a été le segment intercontinental, qui a connu une augmentation de 7%, en grande partie grâce à la décision de Lufthansa de stationner cinq Airbus A380 à Munich. Le plus grand avion de ligne du monde a plus de 500 sièges et transporté environ 900,000 350 passagers Lufthansa au cours de sa première année d'exploitation. L'Airbus A15 a également contribué au renouvellement de la flotte long-courrier de Munich. D'ici juillet de cette année, Lufthansa disposera de 77.5 de ces jets à fuselage large économes en carburant et extrêmement silencieux stationnés à Munich. La forte demande dans le segment intercontinental a contribué à une nouvelle augmentation du facteur de charge moyen des avions au hub bavarois: avec une moyenne de XNUMX% de tous les sièges occupés à l'arrivée et au départ, l'aéroport a atteint le quota le plus élevé de son histoire.

La tendance robuste du trafic n'a montré aucun signe de ralentissement au cours des deux premiers mois et demi de l'année d'exploitation en cours, avec le nombre de décollages et d'atterrissages d'environ 3% plus élevé d'une année sur l'autre et le nombre de passagers en hausse. par un très sain 4 pour cent.

«Pour l'avenir, cependant, nous devons noter que les augmentations prévues de la demande à l'aéroport de Munich au cours de la prochaine décennie ne pourront être satisfaites que par une augmentation correspondante de l'offre. Le moratoire sur la construction de la troisième piste a plafonné nos opportunités de croissance pour le moment », a déclaré Michael Kerkloh, PDG de FMG. Il a ajouté: «Dans ce contexte, notre tâche principale dans les années à venir sera de maintenir la gamme et la qualité des services de notre aéroport dans les conditions imposées par une crise de capacité de plus en plus difficile. La clé sera d'améliorer la fonction de hub et en particulier de renforcer encore le rôle de l'aéroport de Munich en tant que porte d'entrée pour les voyages intercontinentaux.