Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Croisière en mer 2019-2020: Quelle est la tendance italienne?

croisière-italie
croisière-italie

Croisière en mer Italie recommence à se développer, s'alignant sur la tendance internationale. C'est le message du président du Cemar Agency Network de Gênes, qui a présenté - lors de la Seatrade Cruise Global à Miami - les prévisions 2019 et 2020 du secteur des croisières dans les ports italiens.

Une augmentation d'environ 7.13% est attendue en termes de passagers (pour un total de 11,911,000 de croisiéristes) et un autre + 7.88% est attendu en 2020, avec un total prévu de 13 millions de passagers.

«Je pense qu'un résultat aussi positif doit être principalement attribué aux nouvelles unités qui font partie de toutes les flottes de navires de croisière les plus importantes», explique le président Senesi. Dans le détail, cette année, les navires passeront à 4,860 149 unités, tandis que 46 navires seront en transit dans les ports maritimes italiens représentant XNUMX compagnies maritimes.

Parmi les 70 ports impliqués dans le trafic de croisière, la primauté de Civitavecchia (Italie) se confirmera en 2019, avec 2,567,000 passagers (+ 5.13% par rapport à 2018). Venise suivra avec 1,544,000 1.06 1,343,000 passagers (-32.79%) et Gênes à la troisième place avec un excellent résultat de XNUMX XNUMX XNUMX passagers (+ XNUMX%).

Ce sera ensuite au tour de Naples avec 1,187,000 20.35 812,000 (+ 3.29%), suivie de Livourne avec 10 XNUMX (+ XNUMX%). Le classement des XNUMX meilleurs ports italiens se termine avec Savone, Bari, La Spezia, Palerme et Messine.

Parmi les entreprises qui accueillent cette année le plus grand nombre de touristes dans les ports maritimes italiens, le podium est tenu par MSC Croisières (3,622,000 passagers), Costa Crociere (2,725,000 pax) et Norwegian Cruise Line (863,000 pax). En regardant plutôt les groupes de croisière, la première place revient à Carnival Corporation avec 4,117,000 2,115,000 1 passagers, suivie par MSC, Royal Caribbean avec toutes ses marques (y compris Silversea) avec XNUMX XNUMX XNUMX personnes et NCL Holding avec plus d'un million de croisiéristes.

Les mois les plus chargés seront octobre (1,744,000 781 1,505,000 passagers et 614 escales), juin (1,497,000 627 1,488,000 pax et 687 escales), septembre (XNUMX XNUMX XNUMX pax et XNUMX arrêts) et mai (XNUMX XNUMX XNUMX pax et XNUMX escales), tandis que les moins fréquentés seront évidemment les ceux d'hiver, avec février et janvier en tête.

«Les prévisions positives pour la période de deux ans 2019-2020 ne doivent pas nous conduire à baisser la garde. L'Italie est en fait la première destination de croisière en Méditerranée, et grâce aux nouveaux navires à venir livrés au cours de cette période de deux ans, des navires de plus en plus verts, il y aura encore plus d'espace pour la croissance. L'incognita reste à Venise qui à ce jour n'a pas été résolue et qui crée de forts doutes quant à la planification future de l'ensemble de l'Adriatique », a conclu Senesi.