Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Le Conseil africain du tourisme nomme le chef de l'OMT Cuthbert Ncube: Reconditionner le tourisme en Afrique

ncube
ncube

Cuthbert Ncube, vice-président régional de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a été nommé aujourd'hui vice-président de la Office africain du tourisme

M. Ncube est basé à Pretoria, en Afrique du Sud. Dans sa première déclaration de bienvenue aux membres de l'Office du tourisme africain, M. Ncube a déclaré:

«Au cours de la dernière décennie, l'Afrique a affiché une forte croissance du tourisme. Une nouvelle dynamique de croissance a été établie, mais la croissance économique globale ne suffit pas. Des politiques délibérées visant à réduire les inégalités et à promouvoir l'inclusion régionale sont plus que jamais nécessaires.

Le processus de renouvellement est incessant. C'est comme une fontaine qui continue de couler, même si les bienfaiteurs sont mal préparés ou mal préparés. Il est constamment et constamment en mouvement, quel que soit le temps, la saison ou le lieu.

Le vent du changement souffle toujours. Non seulement en Afrique, mais dans le monde entier. L'Afrique donc, en tant qu'incubateur de toute vie, ne peut se permettre de traîner les pieds ni de se trouver en décalage avec les tendances actuelles. L’Afrique doit donc être le fer de lance des processus de renouveau compte tenu des ressources illimitées dont elle dispose. Des ressources naturelles aux ressources humaines, en passant par l'or, le diamant et toute la flore et la faune, nous sommes les gardiens et avons tout.

Nous sommes la destination touristique de rêve du monde. Dans la mesure où il y a de la splendeur dans les grands monuments historiques de l'époque gréco-romaine. L'Afrique se vante d'attractions vivantes. Satiation pour les appétits touristiques. Le frisson des parcs à gibier, qui offrent des jours de camp dans la nature africaine.

Le ciel étoilé qui offre une escapade fascinante loin de l'agitation de la vie urbaine. Les étendues des plans africains, que ce soit sur le delta de l'Okavango, ou les plaines Masai, ou les jungles de la réserve de Hwange ou du grand parc national Kruger. Tous ces sites offrent ce qui ne peut être mis en parallèle ailleurs.

Nous sommes la destination touristique vivante du monde.

Cependant, permettez-moi de m'empresser de souligner nos défis. Dans la mesure où l'offre naturelle de notre continent peut être formidable, le paquet de notre continent laisse beaucoup à désirer. Il n'y a pas de pays dans ce continent qui soit encore sous la domination coloniale, et pourtant nous sommes toujours aux prises avec des problèmes tels que l'avidité et la gourmandise, comme cela a été constaté chez nos oppresseurs, qui avaient toutes les raisons de le ressentir, car ils étaient pleinement conscients de la fait qu’ils pillaient ce qui n’était pas à eux.

Nous, d'autre part, avons tous les droits de prendre soin de toutes nos ressources car elles sont les nôtres et notre progéniture. Il est temps d’apprendre la dure leçon que notre Afrique a plus qu’assez pour notre époque et les temps à venir si seulement nous apprenons à n’utiliser que ce dont nous avons besoin maintenant.

Nous sommes fortement polarisés par ce que les colonialistes ont travaillé dur pour détruire après avoir découvert ses effets incapacitants. En tant que continent, nous sommes si désespérément fragmentés que nous ne sommes même pas prêts à atteindre les niveaux de compétitivité économique qui peuvent garantir notre participation dans les conditions économiques mondiales. Nous sommes toujours freinés par les politiques étrangères qui sont un héritage du colonialisme.

Nous sommes totalement ouverts aux touristes étrangers et pourtant très méfiants envers nos clients nationaux. Les relations inter-frontières au sein de notre continent doivent donc être reconditionnées, être conviviales à la fois par une clientèle nationale et internationale.

L’Afrique doit être accessible et abordable pour sa population et par sa population. Il est temps de rompre avec cette culture d'isolements coloniaux et d'embrasser la culture d'une Afrique libre.

En faisant partie de l'Office du tourisme africain, je plaide pour une nouvelle façon de devenir une destination touristique de premier ordre.

Par conséquent, une Fraternité d'États africains est le meilleur héritage que nous pouvons vivre et laisser derrière nous. Le secteur du tourisme comme l'un des principaux moteurs économiques, augmentant ainsi la contribution du tourisme au produit intérieur de la région. Il est temps de réunir nos forces et d'unir notre détermination. Il est temps d'agir comme un pour le résultat sans faille. Il est maintenant temps de parler d'une seule voix. Laissez tomber les murs de séparation et laissez les ponts tourner la division. Nous sommes un et nous sommes l'Afrique. »

Cuthbert Ncube est l'actuel vice-président régional de la Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) et le directeur général de Kwela Fleet Management, Afrique du Sud et de Golden Feathers Lodge à Cape Town. Il a plus de 20 ans d'expérience dans la direction et le développement des affaires, y compris son rôle de vice-président régional de l'OMT.

En 2013, j'ai nommé Ambassadeur Amina C. Mohamed, mon secrétaire du Cabinet (Ministre) du Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international. Depuis lors, l'Ambassadeur Mohamed a dirigé avec brio notre action diplomatique. Nous avons bénéficié énormément de ses démarches tant régionalesqu’internationales d'importance à la fois nationale et continentale. Gestion de flotte Kwela a été accepté comme membre affilié de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, qui est un organe des Nations Unies. La même année 2013, lors de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies en Zambie, M. Ncube a été élu Vice-président régional des Membres affiliés de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies - Afrique et est également membre du Conseil. Il a été réélu en septembre 2015 lors de la session plénière de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies à Madeline Columbia, 2017 l'a vu être réélu à nouveau à Londres lors de la session plénière alors qu'il remplissait son troisième mandat.

Les domaines d'expertise de Cuthbert comprennent la gestion stratégique, le développement des affaires, les relations internationales, la gouvernance coopérative et le service à la clientèle. Il a également d'autres intérêts commerciaux dans l'industrie du tourisme, notamment le journalisme et la gestion de marque.

Avant de s'engager dans sa profession actuelle, Cuthbert a maintenu une affiliation avec tous les acteurs clés de l'industrie du tourisme en Afrique, y compris Cape Town Tourism, la Chambre de commerce et d'industrie de Durban, Africa Tourism Partners et RETOSA. Il collabore également avec d'autres experts africains du tourisme pour créer des opportunités de développement économique pour les Africains, en particulier dans le tourisme, les voyages et l'hôtellerie. Il siège actuellement à de nombreux conseils d'administration.

Kwela Fleet Management a été créé à Pretoria en 1996 et fournit des services dans toutes les principales provinces et villes d'Afrique du Sud, notamment le Cap oriental, le Cap occidental, le KwaZulu-Natal et le Gauteng, et a sa présence à Lisbonne sous le nom de Kwela Europa. Il dispose d'une équipe de direction hautement expérimentée et engagée. Parmi les clients de la société figurent des services gouvernementaux, des ambassades, des sociétés de gestion de voyages et des entreprises privées.

Le président par intérim de l'Office du tourisme africain, Juergen Steinmetz, a déclaré: «Je suis très heureux de voir M. Cuthbert Ncube apporter ses idées et sa richesse de connaissances dans notre nouvelle organisation. C'est un autre grand jour pour l'Office africain du tourisme et une prochaine étape importante pour notre objectif ultime de faire de l'Afrique une destination touristique.

Plus d'informations sur l'Office africain du tourisme et comment adhérer allez à www.africantourismboard.com