Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Le Pakistan assouplit les restrictions de visa: promotion du tourisme religieux

Pakistan
Pakistan
Écrit par éditeur

Le Pakistan promeut le pluralisme religieux en assouplissant les restrictions de visa et promouvoir le tourisme religieux pour soutenir l'inclusivité religieuse. Cela a été expliqué par l'ambassadeur du Pakistan aux États-Unis, le Dr Asad Majeed Khan hier lors d'un événement Iftar interconfessionnel aux États-Unis.

L'envoyé a accueilli un Iftar interconfessionnel à l'ambassade du Pakistan à Washington DC, accueillant certains des leaders interconfessionnels les plus importants de Washington. Il a partagé la bénédiction de Ramazan et a parlé du besoin d'harmonie interconfessionnelle, de tolérance et de compréhension entre les différentes confessions.

En accueillant les dirigeants des confessions chrétienne, juive, sikh, musulmane, bouddhiste et hindoue, il a déclaré: «Le Pakistan est fier d'être pluraliste. Elle abrite certains des sites les plus sacrés, dont le bouddhisme et le sikh… Notre architecture est la plus historique du monde.

Le Dr Asad a parlé de l'importance de la tolérance religieuse dans le monde diversifié et a souligné que c'était précisément pour cette raison que le Premier ministre Imran Khan était dévoué et engagé à promouvoir l'harmonie interconfessionnelle. «C'est dans cet esprit que le Premier ministre a pris la décision historique d'ouvrir le corridor de Kartarpur cette année, pour célébrer le 500e anniversaire de Baba Guru Nanak. Il a décrit comment le gouvernement pakistanais travaillait dur pour empêcher les discours de haine et promouvoir la liberté religieuse et la tolérance.

Suite aux remarques de bienvenue de l'ambassadeur, les représentants des communautés musulmane, chrétienne, juive, hindoue, bouddhiste et sikh ont souligné l'importance de l'harmonie interconfessionnelle. Les dirigeants de diverses confessions ont prié dans leurs langues pour la tolérance religieuse, l'harmonie, la paix et l'acceptation. Certains ont souligné les similitudes entre les religions pour promouvoir l'amour et l'humanité dans le monde.

Les chefs religieux comprenaient le Dr Sovan Tun, le père Don Rooney, le Dr Alok Srivasta, le rabbin Aaron Miller, le Dr Zulfiqar Kazmi et Satpal Singh Kang. Les participants comprenaient des ambassadeurs, des hauts fonctionnaires du Département d'État, des journalistes et des chefs communautaires et religieux.

Plus de 200 personnes s'étaient rassemblées à l'Iftar interconfessionnel annuel.