Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Un pays, un peuple, une Seychelles: tourisme mais pas de militarisation

Bodco
Bodco
Écrit par Alain Saint-Ange

Cette présentation porte sur les Seychelles, le peuple, nos espoirs et nos rêves. Cela vient du peuple et du peuple et de notre patrimoine. Il s'agit de nos familles, de nos enfants et de ce à quoi nous aspirons tous. Il s'agit de notre avenir et de nos îles, notre maison.

It's about Our Country écrit Seychelles Business Man Basil JW Soundy, directeur général de BODCO LIMITED, une entreprise de construction leader sur l'île. Il poursuit dans son discours:

Les habitants des îles Seychelles font remonter leur ascendance à plus de 240 ans, certaines familles remontant jusqu'à six générations ou plus, à des ancêtres originaires de France, de la Réunion, de Maurice, d'Inde, de Madagascar et d'ailleurs. Ces îles sont notre pays, notre maison, y compris Assomption, Aldabra, Astove et l'atoll de Cosmoledo.  Nous sommes un seul peuple.

Tout au long de notre histoire, nous avons accueilli des personnes du monde entier qui souhaitent partager notre mode de vie. Nous sommes fiers de nos liens avec l'Europe, l'Inde, l'Afrique et au-delà, et nous sommes fiers de notre diversité et de notre patrimoine. Notre ascendance cosmopolite fait de nous une nation de personnes sans préjugés ni préjugés raciaux. Nous sommes Un Seychelles.

Nous sommes une petite nation avec de grandes réalisations et des perspectives encore plus grandes et malgré notre taille, nous continuons et faisons tout ce qu'un pays doit faire. Nous avons une société diversifiée et le potentiel d'une économie florissante, basée sur le tourisme, la pêche, le secteur offshore et l'économie bleue ainsi que l'exploitation minière et le potentiel pétrolier et gazier du pays dans notre zone économique exclusive.

La Grande-Bretagne nous a libérés et nous a accordé notre indépendance le 29th Juin 1976, il y a à peine 43 ans. La Grande-Bretagne nous a donné les moyens de prospérer notre économie et notre communauté, ce qui a formé la base de notre passion nationale pour que notre pays fasse bien. Nous sommes tous fiers d'être des insulaires seychellois et malgré les événements du 5th Juin 1977 et les années qui ont suivi sous la doctrine politique du SPUP / SPPF / PLP / US, notre détermination à réussir nous rend plus forts et nous aidera à construire un avenir meilleur pour tous les Seychellois comme un pays.

Nous devons construire une philosophie, nous tous, pour unir le pays et les gens pour devenir autonomes et travailler dur, pour produire nos propres produits verts et biologiques, nous avons la terre et les îles pour le faire. Nous devons également devenir des gestionnaires responsables de nos ressources naturelles, de nos pêcheries dans nos eaux, en veillant à protéger ces ressources des exploiteurs de l’UE et d’ailleurs. Nous devons développer nos propres flottes de pêche, nos senneurs et nos exportations de produits de la pêche à valeur ajoutée. Nous devons protéger ces ressources pour nos générations futures et

Notre pays. Nos îles sont vraiment «un autre monde», alors gardons-les ainsi SANS militarisation du sanctuaire de la faune et la flore les plus rares et de la beauté naturelle la plus spectaculaire de la planète!

Nous devons développer et gérer l'industrie potentielle de l'exploration pétrolière avec de bonnes références environnementales, ce qui engage notre communauté et nos ressources humaines. De nombreuses zones offshore sont désormais couvertes par des licences et le potentiel géologique des Seychelles est excellent pour l'exploration pétrolière et gazière. Les Seychelles doivent saluer la coopération avec les entreprises et institutions internationales dans ce secteur.  Cependant, nous ne pouvons pas permettre que nos îles paradisiaques soient gâtées par une mauvaise gestion.

Aujourd'hui, notre population est d'environ 100,000 XNUMX habitants. Pour que nous puissions atteindre la stabilité économique et les fondamentaux nécessaires, les Seychelles doivent être Ouvert pour les affaires et atteindre de nouveaux partenaires commerciaux, de nouveaux marchés et créer un environnement d'affaires accueillant pour les investisseurs locaux et étrangers.  Nous devons tous soutenir ces objectifs pour créer des opportunités commerciales plus équitables.

Le peuple seychellois souhaite demander à son gouvernement d'introduire des mesures pour donner à tous les citoyens seychellois, résident et étranger, ainsi qu'aux futurs résidents et entrepreneurs, tout le soutien dont ils ont besoin pour entreprendre des investissements dans notre pays. Nous avons besoin de procédures simples et d'informations plus directes pour les investisseurs, qu'ils soient locaux ou étrangers.  Nous devons accueillir à nouveau nos frères et sœurs seychellois qui vivent et travaillent à l'étranger et les aider à se réinstaller aux Seychelles. Ils doivent également pouvoir voter en tant que citoyens aux élections, peu importe où ils vivent dans le monde. Nous sommes un peuple et un Seychelles.

L'environnement des affaires doit être ouvert et accueillant et fournir des informations essentielles pour aider favorablement tous les individus et investisseurs à s'établir aux Seychelles, contribuant ainsi au développement harmonieux et à la prospérité future du pays.

Les Seychellois ont permis à la politique de nous diviser.  Nous devons maintenant utiliser la politique pour nous unir.  Je suis fermement convaincu que nous avons un bel avenir à espérer et que nous demeurons attachés aux questions d’importance nationale.  Les Seychelles sont notre maison et nous sommes TOUS les gardiens de nos îles pour les générations futures. Notre héritage est notre avenir. Gardons-le paisible et intact.  Nous sommes des Seychelles.

Enfin, nous devons toujours faire ce que nous pouvons pour protéger toute la flore et la faune et notre environnement, toutes les espèces dont ce pays est le foyer, de la même manière que nous voudrions que les autres respectent notre droit de vivre ici. Nous devons nous efforcer de faire en sorte que les visiteurs reçoivent un accueil chaleureux et amical et de les aider à profiter de leur bref séjour avec nous.

Voici mes dix bonnes raisons suggérées pour nous de viser et de choisir les Seychelles pour les affaires et comme notre maison. C'est notre souhait et notre rêve: -

  1. Un État souverain neutre, démocratique et indépendant avec un gouvernement et des institutions stables.
  2. Une situation accessible et une qualité de vie exceptionnelle au cœur de l'océan Indien, en bordure du continent africain, du Moyen-Orient, du sous-continent asiatique, de l'Asie du Sud-Est et de l'Australie.
  3. Une communauté unie, accueillante et multiculturelle, vivant en harmonie paisible dans laquelle l'anglais et le français sont largement parlés.
  4. Une destination de loisirs avec des resorts et hôtels ainsi qu'une infrastructure nautique dans les meilleures traditions.
  5. Un modèle économique et social unique où l'absence de dette et un équilibre budgétaire bien structuré sont l'objectif à long terme et qui garantira l'avenir.
  6. Sports, culture et festivités dans le cadre de la vie quotidienne, ainsi que la meilleure pêche sportive au monde.
  7. Une sécurité intérieure exemplaire, tant pour les résidents que pour les visiteurs, qui constitue l'une des priorités du gouvernement, avec des écoles privées, des services sociaux et des soins de santé privés et publics exceptionnels.
  8. Une économie diversifiée, favorable aux entreprises et tournée vers l'avenir, avec une politique fiscale bien adaptée, et avec un marché de l'emploi et de la consommation dynamique qui a également un impact sur les pays voisins de la région.
  9. Une administration publique accessible, ouverte, conviviale et attentive tant pour les entreprises que pour le public.
  10. Un engagement de longue date pour un développement éco-responsable et durable.

Bon nombre des «dix bonnes raisons» ci-dessus doivent être examinées et sont, à mon avis, essentielles à la bonne gouvernance et à la stabilité. Le secteur privé a besoin de certitudes juridiques et politiques, pas d'un autre nouveau plan. Le secteur privé doit être le moteur de la croissance, pas le gouvernement ni les entreprises parapubliques. Le moteur de l'économie ne peut être que le secteur privé. Le moment est venu pour nous tous en tant qu'un pays, un peuple, un Seychelles.