Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'Office du tourisme africain deviendra la voix de l'Afrique: Interview sur Good Morning Seychelles

alain
alain
Avatar
Écrit par Alain Saint-Ange

Talking Tourism, le Office africain du tourisme étaient les points de discussion de l'émission «Good Morning Seychelles» (Bonzour Sesel) de la télévision des Seychelles avec Barbara Hoareau.

Le très populaire et aimé "Bonjour les Seychelles»(Bonzour Sesel) émission de télévision animée par Barbara Hoareau de SBC Seychelles a récemment accueilli Alain St. Ange, le président de l'Office africain du tourisme (ATB) pour discuter du tourisme en Afrique et de la façon dont l'ATB pourrait être ce catalyseur pour amener le développement de Brand Africa.

Alain St.Ange qui a été élu plus tôt cette année à la présidence de la Office africain du tourisme en marge du World Travel Market Africa à Cape Town a expliqué aux Seychelles que l'ATB était géré depuis Pretoria en Afrique du Sud où le PDG et le Vice-président étaient basés. Le président de l'Office du tourisme africain a poursuivi en parlant du dernier pays que l'Ouganda est devenu membre en expliquant que l'ATB travaillerait avec le nouveau PDG de l'Office du tourisme ougandais pour faire connaître au monde les principaux USP de l'Ouganda et soutenir la relance d'Ouganda Airlines.

M. St. Ange, à qui on a demandé si les succès des îles Vanille de l'océan Indien pouvaient être reproduits pour l'Afrique, a déclaré que la visibilité pour le continent et ses États membres serait une priorité. «Nous travaillerons et deviendrons la voix pour dissiper les négatifs et faire ressortir les succès et les attractions», a-t-il déclaré en déplorant le fait que dans les îles de l'océan Indien, les Seychelles et Maurice n'étaient toujours pas d'accord, même si beaucoup dans le secteur privé le commerce travaillait déjà avec l'ATB.

Alain St.Ange a été le président fondateur des îles Vanille de l'océan Indien et a été le seul à avoir vu son mandat prolongé pour deux mandats consécutifs. Il est aujourd'hui le président fondateur de l'Office du tourisme africain. St. Ange a expliqué à l'antenne que lorsqu'une catastrophe frappe le continent africain avec ses 54 États, elle est affectée et que cela doit changer. «Nous communiquerons si nécessaire et deviendrons cette voix nécessaire pour l'Afrique», a-t-il déclaré.