Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

La Corée du Nord accueillera plus de touristes américains

000ggg_250
000ggg_250
Avatar
Écrit par éditeur

SEOUL - La Corée du Nord ouvre plus largement ses portes aux touristes de son ennemi traditionnel, les États-Unis, a annoncé mercredi un groupe de voyage basé à Pékin.

SEOUL - La Corée du Nord ouvre plus largement ses portes aux touristes de son ennemi traditionnel, les États-Unis, a annoncé mercredi un groupe de voyage basé à Pékin.

Les touristes américains seront désormais autorisés à visiter l'État communiste toute l'année au lieu de le faire uniquement pendant le festival Arirang d'août à octobre, a déclaré Koryo Tours.

Le fondateur Nick Bonner a déclaré qu'il avait reçu mercredi un e-mail de la Korea International Travel Company, gérée par l'État, l'informant du changement, mais ne donnant pas d'autres détails immédiats.

La nation secrète s'est ouverte aux touristes occidentaux en 1987-88, mais a exclu les citoyens américains quelques années plus tard.

En 2002, il a permis aux Américains de visiter Arirang, un festival de gymnastique et de propagande impliquant des dizaines de milliers d'artistes.

Bonner a déclaré que son entreprise, spécialisée dans le tourisme en Corée du Nord, avait amené 292 citoyens américains à Arirang l'année dernière.

Le Nord a été frappé par des sanctions plus sévères l'année dernière à la suite de ses essais nucléaires et de missiles. Il perd également des dizaines de millions de dollars par an après la fermeture des programmes de tournées pour les Sud-Coréens alors que les relations se détériorent.

Bonner a déclaré à l'AFP qu'il considérait la dernière initiative comme une ouverture progressive de l'industrie du tourisme plutôt que d'être motivé par un désir de générer des revenus.

«Mais je ne pense pas que cela se serait produit à moins que les relations (avec les États-Unis) ne se soient calmées ces derniers mois. Le tourisme est souvent à la tête de la diplomatie », a-t-il déclaré.

Après des mois de tension, Pyongyang a commencé l'été dernier à faire des gestes de paix à Washington et à Séoul. L'envoyé américain Stephen Bosworth s'est rendu dans le Nord le mois dernier pour essayer de le persuader de revenir à des pourparlers de désarmement nucléaire bloqués.

Les États-Unis n'ont pas eu de relations diplomatiques avec le Nord depuis la guerre de 1950-53, au cours de laquelle les forces américaines se sont battues pour la Corée du Sud.

Dans un message du Nouvel An, le Nord a déclaré qu'il souhaitait de meilleures relations avec les États-Unis, mais il n'a donné aucun signal clair indiquant qu'il était prêt à reprendre les pourparlers sur le désarmement.