Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Starwood Hotels condamné à payer 3 millions de dollars américains pour représailles illégales contre un employé

Westinbaker
Westinbaker
Avatar
Écrit par éditeur

Un verdict a été rendu hier après-midi devant la Cour fédérale de Manhattan, lorsqu'un jury a accordé 3 millions de dollars américains à Moises Mendez, un boulanger de 46 ans pour Starwood Hotels. M.

Un verdict a été rendu hier après-midi devant la Cour fédérale de Manhattan, lorsqu'un jury a accordé 3 millions de dollars américains à Moises Mendez, un boulanger de 46 ans pour Starwood Hotels. M. Mendez, un immigrant de l'Équateur et un résident de Washington Heights, a affirmé qu'il avait été tourmenté par de viles railleries et même physiquement maltraité au travail. Il a porté plainte à plusieurs reprises auprès du service des ressources humaines de l'hôtel Westin à Times Square (l '«hôtel Westin») au sujet de la discrimination présumée commise à son encontre à l'hôtel en raison de sa race hispanique et de son origine nationale équatorienne.

Ce qui a influencé le jury fédéral qui a conclu que Starwood Hotels avait illégalement riposté contre M. Mendez, c'est quand il a secrètement installé une caméra cachée près de son poste de travail dans la cuisine de l'hôtel Westin peu de temps après qu'il ait déposé des plaintes écrites. Le jury a accordé à M. Mendez 1 million de dollars américains pour sa détresse émotionnelle, sa douleur et ses souffrances, et 2 millions de dollars américains en dommages-intérêts punitifs pour punir Starwood pour ses actions illégales.

Après le procès, M. Mendez a déclaré: «J'ai mis ma foi dans le système de justice américain et j'ai hâte de retourner au travail aujourd'hui.»

Ken Thompson, associé chez Thompson Wigdor & Gilly LLP et avocat au procès de M. Mendez, a déclaré: «C'était scandaleux pour Starwood Hotels d'installer une caméra cachée sur le poste de travail de M. Mendez pour exercer des représailles contre lui en raison de ses plaintes de discrimination. C'est l'Amérique. Et j'espère que ce verdict du jury indiquera clairement à tous les employeurs qu'ils ne peuvent tout simplement pas exercer de représailles contre les employés qui se plaignent de discrimination.