Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Appel au ministre indien des Finances pour qu'il clarifie les lignes directrices sur les lignes de crédit pour le tourisme

Appel au ministre indien des Finances pour qu'il clarifie les lignes directrices sur les lignes de crédit pour le tourisme
lignes directrices sur les lignes de crédit pour le tourisme

Au nom de l'industrie du tourisme du Kerala, Baby Mathew, président de la Kerala Travel Mart Society, a remercié le gouvernement indien pour son intervention pour aider le secteur pendant sa pire crise en introduisant ECLGS 3.0, une fenêtre de garantie de crédit spéciale créée pour couvrir les entreprises. dans les secteurs de l'hôtellerie, des voyages et du tourisme et des loisirs et du sport à compter du 31 mars 2021.

  1. La demande demande à l'hon. Ministre des finances de l'Inde pour enquêter sur les anomalies dans les directives opérationnelles et la FAQ.
  2. L'une des clauses est intrinsèquement contraire à l'esprit proposé du dispositif qui consiste à aider les emprunteurs en évaluant leurs comptes sur un état prépandémique.
  3. En raison de la deuxième vague dévastatrice de COVID-19, il n'y a littéralement aucune entreprise de tourisme domestique.

Le gouvernement a prolongé de 3 mois le programme de garantie de la ligne de crédit d'urgence jusqu'au 30 juin et a également élargi son champ d'application à de nouveaux secteurs, notamment l'hôtellerie, les voyages et le tourisme. ECLGS 3.0 impliquerait d'accorder un crédit pouvant atteindre 40% de l'encours total du crédit à l'ensemble des établissements de crédit au 29 février 2020, a déclaré le ministère des Finances dans un communiqué. La durée des prêts accordés dans le cadre de l'ECLGS 3.0 serait de 6 ans, y compris une période de moratoire de 2 ans.

Une demande a été faite à l'hon. Ministre des finances de Inde pour enquêter sur les anomalies dans le fonctionnement directives et FAQ publié par la National Credit Guarantee Trustee Company Ltd. (NCGTC), en raison de laquelle le système lui-même est annulé.

Sous «Statut d'emprunteur», conformément à la notification du programme, aux articles 1, 4 et 7 des directives opérationnelles et aux FAQ n ° 8 et 109, le programme propose d'étendre le soutien aux comptes du tourisme, des voyages et de l'hôtellerie qui ont été classés comme réguliers, SMA-0 et SMA -1 et dont le DPD (jours en souffrance) n'excédait pas 60 jours au 29 février 2020.