Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Chiffre d'affaires et bénéfice toujours gravement touchés par la pandémie de Covid-19 pour FRAPORT

Fraport AG place avec succès un billet à ordre
Fraport AG place avec succès un billet à ordre

Frais d'exploitation de FRAPORT réduits d'environ un tiers - Le Groupe atteint un résultat d'exploitation (EBITDA) équilibré - Le résultat du Groupe (résultat net) clairement négatif - Le PDG de Fraport Schulte: «Nous sortons du bas du creux»

  1. Au cours des trois premiers mois de 2021, la performance financière du groupe Fraport a continué d'être gravement affectée par la pandémie de Covid-19.
  2. Le trafic passagers étant toujours en baisse à l'aéroport de Francfort et dans les aéroports du Groupe dans le monde, le chiffre d'affaires du Groupe a baissé de plus de 40% d'une année sur l'autre au cours de la période de référence de janvier à mars.
  3. Fraport affiche un résultat Groupe négatif (résultat net) de moins 77.5 millions d'euros.

Le président du conseil d'administration de Fraport AG, Dr. Stefan Schulte, a déclaré: «L'industrie aéronautique n'a toujours pas vu de reprise notable au cours du premier trimestre de 2021. Cela n'était pas inattendu compte tenu de la situation de la pandémie mondiale. Néanmoins, nous sommes convaincus que nous sortons maintenant du fond du creux. Les campagnes de vaccination en Allemagne et dans de nombreux autres pays prennent de l'ampleur. De plus, un certain nombre d'options de test Covid-19 sont désormais disponibles. Les gens ont toujours un fort désir de voyager et d'explorer le monde. Par conséquent, nous nous attendons à ce que le nombre de passagers augmente sensiblement pendant les mois d'été - en particulier sur les liaisons européennes dans un premier temps, mais aussi pour les destinations intercontinentales sur le long terme. Dans le même temps, nous avons tiré parti de la crise pour réduire considérablement les coûts et réaligner notre entreprise afin qu'elle devienne plus légère et plus agile pour l'avenir. » 

Le trafic passagers diminue sensiblement 

Au cours des trois premiers mois de 2021, la base d'attache du groupe à l'aéroport de Francfort a vu le trafic passagers chuter de 77.6% en glissement annuel pour s'établir à un peu moins de 2.5 millions de voyageurs. Par rapport au premier trimestre de l'année prépandémique 2019, cela représente une baisse encore plus forte de 83.2%. En revanche, le débit de fret de la FRA au premier trimestre a augmenté de 21.6% en glissement annuel pour atteindre 565,497 7.3 tonnes métriques (en hausse de 1% par rapport au T2019 / 50). Dans les aéroports du groupe Fraport à travers le monde, le trafic a également baissé globalement au premier trimestre, avec des baisses d'une année sur l'autre allant d'environ 90% à 18.3% dans certains aéroports. Soutenues par un fort trafic intérieur, seules deux passerelles ont mieux performé: l'aéroport Pulkovo de Saint-Pétersbourg en Russie (en baisse de 40.7%) et l'aéroport de Xi'an en Chine (en hausse de XNUMX%).

EBITDA équilibré atteint - Le résultat du Groupe reste en territoire négatif

Reflétant l'évolution globale du trafic, le chiffre d'affaires du Groupe a diminué de 41.8% au premier trimestre 2021 à 385.0 millions d'euros. En tenant compte des revenus de construction liés aux investissements capacitifs des filiales de Fraport dans le monde (sur la base d'IFRIC 12), le chiffre d'affaires du Groupe est en baisse de 41.9% à 344.7 millions d'euros. Un accord conclu au cours de la période sous revue entre Fraport et la police fédérale allemande sur la rémunération des services de sûreté aérienne - fournis par Fraport dans le passé - a généré un chiffre d'affaires supplémentaire de 57.8 millions d'euros, ce qui a eu un impact positif sur l'EBITDA du même montant.

Dans toutes les sociétés de son groupe à Francfort, Fraport a réduit ses dépenses d'exploitation d'environ 28% - principalement grâce à une gestion stricte des coûts, la mise en œuvre du travail à travail à temps partiel programme), et des réductions de personnel continues grâce à des mesures socialement responsables. Dans les sociétés du groupe entièrement consolidées de Fraport dans le monde entier, les charges d'exploitation pourraient même être réduites d'environ 35%. En raison de ces mesures de réduction des coûts et de l'effet ponctuel résultant de l'accord avec la police fédérale allemande, Fraport a réalisé un EBITDA du Groupe ou un résultat opérationnel positif de 40.2 millions d'euros (en baisse de 68.9% d'une année sur l'autre) au premier trimestre. (T1) de 2021. En excluant l'effet ponctuel de l'accord avec la police fédérale allemande, Fraport a toujours réalisé un EBITDA du groupe presque équilibré, grâce aux mesures de réduction des coûts mises en œuvre. L'EBIT du Groupe est passé de 12.3 millions d'euros au T1 / 2020 à moins 70.2 millions d'euros au T1 / 2021. L'EBIT du Groupe est tombé à moins 116.0 millions d'euros au cours de la période sous revue (contre moins 47.6 millions d'euros au T1 / 2020). Le résultat du Groupe ou bénéfice net a sensiblement diminué, passant de moins 35.7 millions d'euros au T1 / 2020 à moins 77.5 millions d'euros au premier trimestre 2021.

Programme de licenciement volontaire presque terminé

Fraport a lancé diverses mesures à tous les niveaux pour contrer l'impact de la pandémie de coronavirus, y compris un vaste programme de réduction des coûts. En éliminant les dépenses non essentielles à l'exploitation, Fraport permet d'économiser entre 100 millions d'euros et 150 millions d'euros par an. Simultanément, Fraport a réduit ou annulé un certain nombre d'investissements, en particulier sur son siège de Francfort, réduisant ainsi les dépenses d'investissement associées d'environ 1 milliard d'euros à moyen et long terme. 

Fraport a également commencé à ajuster son organisation et son administration commerciales globales pour rendre l'entreprise plus légère et plus agile. L'entreprise sera en mesure de réduire les coûts de personnel à Francfort jusqu'à 250 millions d'euros par an par rapport à 2019, en supprimant environ 4,000 emplois de manière socialement responsable. Cet objectif est déjà presque atteint. Au 1er avril 2021, Fraport a réduit son personnel à Francfort (par rapport au 31 décembre 2019) d'environ 3,900 employés - qui ont quitté l'entreprise en profitant des indemnités de départ et d'autres mesures; ou via l'attrition du personnel régulier.

Fraport continuera à mettre en place un programme de chômage partiel dans le but de réduire temporairement les coûts de personnel. Au premier trimestre 2021, environ 80% des employés de la société mère de Fraport AG et d'autres grandes sociétés du groupe à Francfort ont continué à travailler à court terme. Cela implique une réduction moyenne du temps de travail d'environ 50 pour cent mesuré en termes d'heures disponibles. 

Les réserves de liquidité de Fraport ont encore augmenté 

Fraport a levé au total environ 1.9 milliard d'euros de financement supplémentaire au cours du premier trimestre 2021. Les mesures de financement comprenaient le placement d'une obligation d'entreprise, émise en deux tranches pour un volume total de 1.15 milliard d'euros. Soutenus par ces mesures, les liquidités et les lignes de crédit sécurisées de Fraport s'élèvent à environ 4.4 milliards d'euros (au 31 mars 2021). Par conséquent, l'entreprise est bien placée pour faire face à la crise actuelle et faire les investissements nécessaires pour l'avenir. 

Outlook

À l'issue du premier trimestre, le directoire de Fraport maintient ses perspectives pour l'ensemble de l'exercice 2021. Le trafic passagers à l'aéroport de Francfort devrait varier de moins de 20 millions à 25 millions. Le chiffre d'affaires du Groupe devrait atteindre environ 2 milliards d'euros en 2021. La société prévoit un EBITDA du Groupe compris entre 300 et 450 millions d'euros. L'EBIT du Groupe devrait être légèrement négatif, tandis que le résultat du Groupe (résultat net) restera également en territoire négatif. Cependant, ces deux indicateurs de performance clés s'amélioreront sensiblement par rapport à 2020.