Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Président de l'Office Africain du Tourisme à la fin du Ramadan

Président de l'Office Africain du Tourisme à la fin du Ramadan
Tourisme Africain Bosard à la fin du Ramadan

Le ramadan a commencé cette année le lundi 12 avril et se termine aujourd'hui le mercredi 12 mai.

  1. Il y a une différence marquée entre le Ramadan de l'année dernière, lorsque la pandémie a commencé, et cette année.
  2. Les mosquées sont passées de l'état vide au début du COVID-19 à des prières communautaires qui ont lieu cette année avec une distanciation sociale.
  3. Le président de l'Office africain du tourisme appelle à se rassembler.

Alain St. Ange, président de l'Office africain du tourisme et secrétaire général du Forum of Small Medium Economics AFRICA ASEAN (FORSEAA) est actuellement en mission de travail en Indonésie ce matin. Au cours de son voyage, il a fait une pause pour adresser ses bons vœux de bon Ramadan aux communautés musulmanes du monde entier à la fin de ce mois sacré.

Saint Ange a déclaré au nom de la Office africain du tourisme que cette période de célébrations doit aussi être un temps de réflexion. «Le monde a changé depuis que nous sommes entrés dans l'ère de la pandémie COVID-19. Plus que jamais, nous avons besoin de tout le monde, peu importe la couleur de la peau, la religion ou la nationalité, pour s'unir et travailler ensemble pour s'attaquer au démarrage post-COVID de nos économies respectives. Nous en avons tous besoin pour notre famille, nos amis et notre compatriote », a déclaré St. Ange.

Dans le calendrier islamique, il tombe au neuvième mois et est reconnu parmi les mois les plus sacrés. Pendant la période d'un mois, le jeûne et la prière sont au premier plan de la vie quotidienne. Le mot même Ramadan vient du mot arabe ramad, qui décrit quelque chose qui est brûlant à sec ou chauffé intensément par le soleil.

En Indonésie, la nation musulmane la plus peuplée du monde, alors que les cas de COVID-19 augmentaient, des vaccins étaient administrés tandis que le gouvernement assouplissait les restrictions. Les mosquées ont été autorisées à s'ouvrir pour les prières du Ramadan avec des protocoles de santé stricts, y compris la distanciation sociale. C'était bien mieux que le Ramadan en 2020, lorsque les mosquées étaient vides, les musulmans étant exhortés à prier chez eux pendant le mois sacré plutôt que de se rassembler dans des espaces bondés et de risquer de propager le virus.

Et dans les rues, les centres commerciaux et les cafés étaient ouverts, et les passants pouvaient à nouveau voir des rideaux protégeant la vue de la nourriture des gens qui jeûnaient. Dans la Malaisie voisine, des bazars en plein air vendant de la nourriture, des boissons et des vêtements étaient ouverts.