Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Buriram en Thaïlande fait du refus de la vaccination COVID-19 une infraction pénale

Buriram en Thaïlande incrimine le refus de la vaccination COVID-19
Gouverneur de Buriram, Thatchakorn Hatthatthayakun
Écrit par Harry Johnson

Le gouverneur de chaque province de Thaïlande a le pouvoir d'introduire des mesures de prévention et de restriction du COVID-19 s'il le juge approprié.

  • Buriram ordonne aux personnes appartenant à des groupes à haut risque de se faire vacciner contre le COVID-19 sous peine d'amende et d'emprisonnement
  • Le refus de participer à une enquête entraînerait une amende de 10,000 bahts thaïlandais (319 $) ou jusqu'à 30 jours de prison
  • Le refus de vacciner pourrait entraîner jusqu'à deux ans de prison et une amende de 40 bahts (1,280 $)

Buriram est devenue la première province de Thaïlande criminaliser le refus de vacciner contre le COVID-19.

Les autorités provinciales de Buriram ont ordonné aux personnes appartenant à des groupes à haut risque de se faire vacciner contre le coronavirus sous peine d'amende et de prison.

Le décret officiel faisant du refus de vacciner une infraction pénale a été signé par le gouverneur de Buriram jeudi soir.

Le document, signé par le gouverneur de Buriram, Thatchakorn Hatthatthayakun, ordonne à tous les résidents de la province âgés de plus de 18 ans de remplir une enquête pour évaluer le risque de contracter une infection à coronavirus. Le questionnaire rempli doit être remis au personnel médical avant le 31 mai.

«Les personnes qui, selon les résultats du questionnaire, sont considérées par les agents de santé comme étant à risque de contracter une infection à coronavirus, les agents de santé ont le droit de prescrire la vaccination obligatoire contre le COVID-19, après quoi ces personnes devront au point de vaccination au jour et à l'heure fixés par l'agent de santé et recevoir un vaccin », précisé dans le décret du gouverneur.

Le refus de participer à une enquête entraînerait une amende de 10,000 319 bahts thaïlandais (30 dollars) ou jusqu'à 20 jours de prison. Le refus de vacciner, lorsqu'il est prescrit par les agents de santé, entraînera une amende de 640 XNUMX bahts thaïlandais (XNUMX dollars).

Ceux qui refusent la vaccination prescrite obligatoire peuvent également être poursuivis en vertu de la loi sur la lutte contre la propagation de maladies infectieuses dangereuses, qui prévoit jusqu'à deux ans de prison et une amende de 40 1,280 bahts (XNUMX XNUMX dollars).

Le gouverneur de chaque province de Thaïlande a le pouvoir d'introduire des mesures de prévention et de restriction du COVID-19 comme il le juge approprié, selon le Center for COVID-19 Situation Administration (CCSA), formé sous le pouvoir de l'État de décret d'urgence.