éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Office africain du tourisme Dernières nouvelles internationales Briser Nouvelles Voyage la criminalité Eswatini Dernières Nouvelles Nouvelles du gouvernement Actualités Sécurité Mise à jour de la destination de voyage Nouvelles de Travel Wire Diverses Nouvelles

Eswatini Army en charge alors que les pourparlers de la SADC pourraient être une imposture

Armée Eswatini
Titre du Times of Swaziland du 4 juillet disant que l'armée prend le contrôle

L'armée d'Eswatini a peut-être pris le relais et arrête très probablement toutes les manifestations, y compris celles qui ont des griefs pacifiques. La situation est actuellement calme, mais Internet semble être coupé lundi matin.

Print Friendly, PDF & Email
  1. Selon eTurboNews sources la situation dans le royaume d'Eswatini s'est calmée, tandis qu'Internet reste en panne la plupart du temps.
  2. Selon le Times of Swaziland, ami du gouvernement, l'armée est actuellement en charge du Royaume.
  3. Les ministres de la SADC sont arrivés à Eswatini et ont eu des entretiens avec des représentants du gouvernement et du Groupe de la société civile dimanche, certains y voyant une dissimulation ou une imposture.

Un haut responsable du gouvernement a déclaré eTurboNews:

Les insurgés sont délicats car ils viennent vêtus d'uniformes militaires camouflés. Les destructions ont été énormes et ont fait près de 30 morts, principalement des pillards qui couraient furieusement de boutique en boutique. Certains commerçants ont dû se défendre.

Alors qu'Internet est pour la plupart fermé dans le royaume d'Eswatini, la Force de défense d'Umbutfo Eswatini (UEDF) avait informé la nation Eswatini qu'il s'agirait d'un spectacle dominant dans tout le pays à la lumière des troubles actuels, des incendies criminels contre des propriétés privées et publiques, pillage dans les points de vente, harcèlement et meurtre de civils innocents.

La Force de défense Umbutfo Eswatini est l'armée nationale armée officielle du Royaume d'Afrique australe d'Eswatini. est utilisé principalement lors de manifestations nationales, avec quelques droits de douane et aux frontières ; la force n'a jamais été impliquée dans un conflit étranger.

Le Times of Swaziland a publié dimanche : Sa Majesté le roi est commandant en chef de l'UEDF. La première vue de l'armée déployée dans les rues du pays a eu lieu mardi après que des manifestants se sont déchaînés et ont incendié des propriétés, notamment des bâtiments et des camions transportant diverses marchandises. 

Cette présence s'est accentuée jusque dans les cantons, où le pillage des magasins et le barricadage des routes à l'aide de pierres, de bûches et de poubelles sont devenus l'ordre du jour. Hier, le lieutenant Tengetile Khumalo, responsable des relations publiques de l'UEDF, a déclaré, à la demande du commandant de l'armée, le général Jeffrey Tshabalala, que "les forces de défense ont depuis repris la situation malheureuse".

Elle a déclaré que cela s'inscrivait dans l'accomplissement du mandat de l'armée, qui consiste, entre autres, à "aider l'autorité civile à maintenir l'ordre public dans des situations volatiles comme celle-ci". 

« L'UEDF est fière de partager avec tous les emaSwati que depuis qu'elle a pris le relais, la paix a été restaurée. La force de défense a réussi à protéger de nombreuses vies et propriétés, qui étaient sur le point d'être détruites par les incendiaires se faisant passer pour des « manifestants » », a déclaré Khumalo. Elle a souligné que l'UEDF continuerait à exercer ses fonctions essentielles dans la protection des vies et la souveraineté du Royaume d'Eswatini. Elle a déclaré qu'ils feraient cela "malgré les campagnes de diffamation visant à entacher la réputation de notre établissement".

Les campagnes de diffamation, a déclaré le lieutenant, étaient basées sur des informations qu'ils avaient recueillies de manière fiable selon lesquelles des insurgés étrangers participaient aux conflits en cours, tiraient sur des innocents et rejetaient la faute sur l'armée. "L'UEDF aimerait mettre en garde ces individus de cesser leurs attaques sporadiques contre des civils innocents et leurs incendies criminels, de s'abstenir de porter un uniforme de camouflage qui ressemble au nôtre", a déclaré Khumalo. 

Elle a transmis à la nation la demande des forces de défense de coopérer "avec nos troupes diligentes sur le terrain et de respecter tous les couvre-feux imposés par le gouvernement". Khumalo a supplié les parents de s'assurer que leurs enfants restent à la maison jusqu'à ce que la situation se soit éclaircie.

« En fait, les parents devraient mettre en garde leurs enfants contre le fait de rejoindre ces « manifestants », a déclaré le PRO de l'armée. Khumalo a ajouté que la force de défense a toujours aspiré à travailler de la manière la plus professionnelle possible, d'où l'appel à la coopération. Elle a ajouté : « À ceux qui ne respectent pas nos demandes, ils feront face à la colère totale de nos troupes. La nation ne doit pas paniquer. La force de défense est là pour servir la nation. L'annonce par l'armée qu'elle a depuis repris les rues du pays intervient un jour seulement après que l'Institute for Democracy and Leadership (IDEAL), qui est une organisation à but non lucratif, a déposé une demande urgente auprès de la Haute Cour pour obtenir une ordonnance de retirer les soldats des rues.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Juergen T Steinmetz

Juergen Thomas Steinmetz a travaillé de manière continue dans l'industrie du voyage et du tourisme depuis son adolescence en Allemagne (1977).
Il a fondé eTurboNews en 1999 en tant que premier bulletin d'information en ligne pour l'industrie mondiale du tourisme de voyage.