Aéroport Dernières nouvelles européennes Voyage d'affaires Allemagne Dernières nouvelles Actualités Annonces presse Technologie Tourisme Transport Nouvelles de Travel Wire

Forte augmentation du trafic pour les aéroports FRAPORT

Fraport AG place avec succès un billet à ordre
Fraport AG place avec succès un billet à ordre

Pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, Fraport a de nouveau réalisé un résultat positif pour le Groupe (bénéfice net) au cours de la période considérée, soutenu par une demande croissante et des coûts réduits, ainsi qu'un paiement d'indemnisation en cas de pandémie de la part du gouvernement.

Print Friendly, PDF & Email

Rapport intermédiaire du groupe Fraport – Premier semestre 2021 : 

  1. Au premier semestre 2021, le trafic rebondit sensiblement aux aéroports de FRAPORT/
  2. Augmentation du nombre de passagers pendant la saison estivale des voyages – Réduction significative des coûts – Fraport obtient un résultat positif pour le Groupe grâce à des effets ponctuels
  3. La performance commerciale de la société aéroportuaire mondiale Fraport a continué d'être impactée par la pandémie de Covid-19 au cours du premier semestre 2021. Après un premier trimestre faible, les chiffres du trafic ont nettement repris au deuxième trimestre 2021 dans l'ensemble des aéroports du monde entier.

Le PDG de Fraport AG, le Dr Stefan Schulte, a déclaré : « L'indemnisation en cas de pandémie des gouvernements allemand et de l'État de Hesse renforce notre base de fonds propres. Cela nous permet de poursuivre nos investissements dans des projets de protection du climat et de développement d'infrastructures. Dans le même temps, nous avons considérablement réduit nos coûts. Par conséquent, notre résultat d'exploitation est à nouveau dans le noir. De plus, grâce à notre portefeuille d'aéroports internationaux vaste et diversifié, le groupe Fraport est bien placé pour bénéficier de la reprise attendue du transport aérien. »

Le trafic passagers rebondit sensiblement

En juin 2021, le nombre de passagers à la base d'attache de l'aéroport de Francfort (FRA) de Fraport a sensiblement rebondi, augmentant de près de 200 % en glissement annuel pour atteindre environ 1.8 million de voyageurs. Les chiffres préliminaires indiquent que cette tendance s'est poursuivie en juillet, avec une augmentation du trafic de quelque 116 pour cent pour atteindre environ 2.8 millions de passagers. Le trafic de passagers de la FRA les jours de pointe atteint actuellement environ 50 % du niveau enregistré au cours de l'année record pré-pandémique de 2019.

Faisant référence aux effets de la croissance et des pics de trafic sur les opérations aéroportuaires, le PDG Schulte a expliqué : « La forte augmentation du trafic pose des problèmes opérationnels à l'aéroport de Francfort, car le trafic est fortement concentré pendant plusieurs heures de pointe de la journée. De plus, les mesures anti-Covid actuelles nécessitent beaucoup plus de temps et de ressources pour les processus terminaux et les opérations d'assistance au sol des aéronefs. En étroite collaboration avec nos partenaires, nous améliorons continuellement les processus, tout en adaptant nos capacités aux fluctuations de la demande.

Malgré la tendance positive observée au cours des dernières semaines, FRA a tout de même enregistré une baisse globale du trafic de 46.6% en glissement annuel à près de 6.5 millions de passagers pour toute la période de janvier à juin 2021. Cela est dû au fait qu'au cours de la même période de six mois l'année dernière, la pandémie de Covid-19 n'a commencé à avoir un fort impact négatif sur le trafic qu'à partir de la mi-mars 2020. Par rapport aux chiffres records atteints au premier semestre d'avant la pandémie 2019, FRA a même enregistré une baisse de 80.7% du trafic au premier semestre 2021. En revanche, le débit de fret de l'aéroport de Francfort (fret aérien + poste aérienne) a augmenté de 27.3% en glissement annuel. -an à près de 1.2 million de tonnes métriques de janvier à juin 2021 (en hausse de 9.0% par rapport à la même période en 2019). Dans les aéroports du groupe Fraport dans le monde, le trafic a également connu une nouvelle croissance notable en juin 2021, mais le trafic global pour le premier semestre est resté bien en deçà du niveau de l'année précédente.

Chiffre d'affaires en légère baisse – Effets ponctuels positifs des indemnités gouvernementales 

Reflétant le développement global du trafic, le chiffre d'affaires du groupe Fraport a diminué de 10.9 % à 810.9 millions d'euros au premier semestre 2021. Après ajustement des revenus de la construction liés aux dépenses d'investissement capacitives dans les filiales de Fraport dans le monde (sur la base de l'IFRIC 12), le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 8.9 pour cent à 722.8 millions d'euros. Les «autres revenus» de Fraport ont été positivement affectés par l'accord des gouvernements allemand et de l'État de Hesse d'accorder une compensation à Fraport pour le maintien de l'état de préparation opérationnelle de FRA pendant le premier verrouillage du coronavirus en 2020. Le montant total de l'indemnisation de 159.8 millions d'euros a eu un effet positif correspondant sur EBITDA du Groupe. Fraport s'attend à recevoir le paiement au second semestre 2021. Cette entrée de trésorerie aura alors un effet positif sur la liquidité et la dette financière nette du Groupe. 

Le parlement grec a également approuvé l'indemnisation de Fraport (dans le cadre de l'accord de concession) pour les pertes opérationnelles subies en 2020 dans les 14 aéroports grecs du groupe en raison de la pandémie. Plus précisément, l'État grec a accepté de renoncer aux redevances de concession fixes pour Fraport, en fonction du volume de trafic de passagers reçu. De plus, Fraport a obtenu une suspension temporaire du paiement de la redevance de concession variable. Pour le premier semestre 2021, cela s'est traduit par un impact positif de 69.7 millions d'euros sur les autres produits d'exploitation de Fraport et l'EBITDA du Groupe.

En outre, un accord conclu au premier trimestre 2021 entre Fraport et la police fédérale allemande (Police fédérale) sur la rémunération des services de sûreté aérienne – fournis par Fraport dans le passé – a généré un chiffre d'affaires de 57.8 millions d'euros, qui a impacté positivement l'EBITDA du Groupe du même montant.

Charges d'exploitation significativement réduites – Résultat Groupe positif atteint

Compte tenu de l'augmentation récente des volumes de trafic, Fraport a considérablement réduit le chômage partiel pour le personnel opérationnel à l'aéroport de Francfort (introduit dans le travail à temps partiel programme en réponse à la pandémie). Les infrastructures aéroportuaires temporairement inutilisées en raison de la pandémie ont été en grande partie remises en service, y compris le terminal 2 de FRA. Malgré ces mesures récentes, Fraport a toujours pu réduire les dépenses d'exploitation globales à Francfort grâce à une gestion stricte des coûts d'environ 18 % au premier semestre de 2021. Dans les sociétés du Groupe entièrement consolidées de Fraport dans le monde, les dépenses d'exploitation ont été réduites d'environ 17 % au cours de la période considérée.

Soutenu par les effets ponctuels des indemnisations, l'EBITDA du Groupe a atteint 335.3 millions d'euros, dépassant de 22.6 millions d'euros l'EBITDA du premier semestre de l'année dernière de 312.7 millions d'euros. Hors ces effets exceptionnels exceptionnels, le Groupe a tout de même réalisé un résultat opérationnel positif au premier semestre 2021.

L'EBIT du Groupe a atteint 116.1 millions d'euros au cours de la période considérée, contre moins 210.2 millions d'euros au premier semestre 2020. Le résultat financier de moins 96.2 millions d'euros est resté presque au même niveau que celui du même premier semestre de l'année dernière (S1/2020 : moins € 98.7 millions). Bien que le résultat financier ait bénéficié d'une contribution positive significative de 35 millions d'euros des sociétés consolidées par mise en équivalence, celle-ci n'a pas pu compenser la hausse de 37 millions d'euros des charges d'intérêts résultant de l'augmentation des dettes financières. 

L'EBT du Groupe s'améliore à 19.9 millions d'euros au premier semestre 2021 (S1/2020 : moins 308.9 millions d'euros). Le résultat ou le bénéfice net du Groupe a augmenté à 15.4 millions d'euros (S1/2020 : moins 231.4 millions d'euros).

Outlook

Avec la clôture du premier semestre 2021, le conseil d'administration de Fraport s'attend toujours à ce que le trafic de passagers à l'aéroport de Francfort varie de moins de 20 millions à 25 millions pour l'ensemble de l'année 2021. Conformément aux perspectives précédentes, les aéroports du Groupe dans la zone internationale de Fraport portefeuille devrait connaître une reprise du trafic encore plus dynamique qu'à Francfort. Le chiffre d'affaires du Groupe devrait également encore atteindre environ 2 milliards d'euros en 2021.

Le paiement d'indemnisation en cas de pandémie d'environ 160 millions d'euros récemment accordé par les gouvernements allemand et de l'État de Hesse n'était pas inclus dans les perspectives précédentes. En tenant compte de cet effet, le conseil d'administration s'attend désormais à ce que l'EBITDA du Groupe pour l'ensemble de l'année se situe entre environ 460 millions d'euros et 610 millions d'euros (révisé à la hausse d'environ 300 millions d'euros à 450 millions d'euros, comme prévu dans le rapport annuel 2020 de Fraport). La compensation aura également un effet positif sur l'EBIT du Groupe, qui était auparavant attendu légèrement négatif mais devrait maintenant atteindre un territoire positif. Prévu auparavant comme négatif, le résultat du Groupe (bénéfice net) devrait désormais se situer dans une fourchette allant de légèrement négatif à légèrement positif.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Juergen T Steinmetz

Juergen Thomas Steinmetz a travaillé de manière continue dans l'industrie du voyage et du tourisme depuis son adolescence en Allemagne (1977).
Il a fondé eTurboNews en 1999 en tant que premier bulletin d'information en ligne pour l'industrie mondiale du tourisme de voyage.

Laisser un commentaire