éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Dernières nouvelles internationales Briser Nouvelles Voyage Nouvelles du gouvernement Actualités People Responsable Seychelles Dernières nouvelles Tourisme Nouvelles de Travel Wire EN VEDETTE Diverses Nouvelles

Les élections de l'OMT viennent de faire d'Alain St. Ange un millionnaire

Alain St. Ange a reçu l'aval de son ministre pour participer aux élections de l'OMT

Tout a commencé sur une note heureuse le 23 mars 2017 à Berlin lors d'une fonction ITB, lorsque le ministre du Tourisme des Seychelles, Loustau-Lalanne, a approuvé l'ancien ministre St.Ange comme candidat de l'île au poste de secrétaire général de l'OMT en présence de Taleb Rifai, le sortant OMT SG.

Print Friendly, PDF & Email
  1. Une grande partie du monde est convaincue que l'élection du secrétaire de l'OMT en 2017 ne s'est pas terminée comme elle aurait dû. Des fraudes, de la corruption, des irrégularités et bien plus encore ont été signalés au cours du processus d'obtention du poste actuel de Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili.
  2. L'un des candidats en lice pour le poste à l'époque était M. Alain St. Ange. Il n'a pas pris ce qui lui est arrivé pour acquis. 4 ans plus tard, la plus haute cour d'appel de ses Seychelles natales lui a accordé 7 millions de roupies seychelloises, soit environ 526,000 XNUMX $ de dommages et intérêts ce jeudi.
  3. Beaucoup dans le monde se demandent maintenant comment l'OMT aurait progressé à travers cette crise COVID avec un dirigeant différent en charge ?

The OMT serait certainement plus transparent, plus adapté aux médias et ouvert au secteur privé et à tous les gouvernements membres de l'agence affiliée à l'ONU.

St. Ange a déposé une plainte aux Seychelles en octobre 2017 après avoir été disqualifié par son propre gouvernement pour se présenter aux élections de l'OMT. Cela s'est produit 2 jours avant l'élection lors de la réunion du Conseil exécutif de l'OMT à Madrid. C'était inattendu et un point de grande gêne pour le candidat Saint-Ange, ses partisans, l'ancien secrétaire général Rifai et bien d'autres.

Il a prononcé un discours émouvant avant les élections auxquelles il n'était plus autorisé à participer.

Discours émouvant d'Alain St Ange au Conseil exécutif de l'OMT en 2017 après avoir été disqualifié en tant que candidat à l'OMT

Alain aime la presse, il aime les gens et est un grand partisan de l'industrie privée du voyage et du tourisme. Lorsqu'il était ministre du tourisme des Seychelles, il a lancé le Carnaval de Victoria, un événement qui a attiré des carnavals et des visiteurs de toutes les régions du monde dans ce petit État insulaire. Les carnavals, qui ont défilé de Trinidad, Nottingham, Cologne à Rio de Janeiro aux Seychelles, en font encore parler.

Malheureusement, St. Ange n'a jamais eu la chance d'être élu par les pays membres de l'OMT.

L'Afrique avait le bout du bâton était une préoccupation majeure lors de l'élection, et cela s'est transformé en une triste réalité selon beaucoup.

En 2017, deux dirigeants africains tentaient d'amener l'Afrique sur la scène mondiale du tourisme : le Dr Walter Mzembi, le ministre du tourisme africain le plus ancien à l'époque du Zimbabwe, et Alain St.Ange des Seychelles.

L'Union africaine a approuvé le Dr Mzembi comme candidat pour l'Afrique, ce qui a également été confirmé par les Seychelles à l'époque. Avec deux candidats africains, les chances pour l'Afrique d'affecter l'un des leurs au poste de Secrétaire général sont devenues un véritable défi. 

Le Zimbabwe sous le président Mugabe a poussé l'Union africaine à contraindre les Seychelles à ne pas autoriser Alain St.Ange à se présenter. La pression sur les Seychelles était énorme et menaçait de sanctions africaines.

Le gouvernement des Seychelles a cédé quelques minutes avant les élections et a retiré de force St.Ange des élections.

C'était un gros embarras pour le candidat St. Ange, mais aussi pour l'OMT, et l'intégrité du processus électoral. Malheureusement, ce n'était qu'un des nombreux problèmes de développements alarmants qui ont finalement confirmé le candidat géorgien au poste de Secrétaire général de l'Assemblée générale de l'OMT à Chengdu, en Chine.

L'Afrique a eu le bâton court dès le début, à partir de 2017 lorsque eTurboNews a écrit: Quelque chose pue à Madrid.

Au final, Mzembi a atteint la deuxième place et a été battu par Zurab Pololikashvili. Cette publication avait rapporté que Zurab jouait un jeu grossier avec des faveurs et des promesses douteuses pour sécuriser ses votes.

Alain St.Ange s'est senti mal traité par son propre gouvernement et n'a jamais cessé de faire valoir son point de vue. Il a poursuivi son gouvernement et a gagné. Après avoir gagné son procès, un appel a été déposé et maintenant il a gagné encore plus. Tout cela s'est passé jeudi, hier.

La Cour suprême des Seychelles a rendu aujourd'hui (12 août 2021) un jugement en faveur du cas de l'ancien ministre du Tourisme, Alain St.Ange.

Pourquoi Alain St. Ange recevra 7 millions de roupies pour une élection de l'OMT perdue ?

St.Ange, qui a fait campagne sans relâche pour le poste, encourant d'énormes pertes financières personnelles dans le processus en essayant de devenir le premier Secrétaire général africain de l'OMT.

La décision de retirer sa candidature a été prise par le gouvernement des Seychelles après de fortes pressions exercées par l'Union africaine qui menaçait de sanctions économiques.

Le président seychellois a donc annulé la nomination de St.Ange alors qu'il assistait déjà à la réunion du Conseil exécutif de l'OMT à Madrid, 2 jours avant les élections.

Après que St.Ange soit rentré chez lui, il est allé au tribunal et a été acquitté par la Cour suprême, présidée par le juge Melchior Vidot, lorsqu'il a obtenu des dommages-intérêts d'un montant de Rs 164,396.14 12,366 cents (environ XNUMX XNUMX $ US).

Cet argent n'a même pas couvert de loin les dépenses que St.Ange a investies dans la campagne pour cette élection. Il a demandé à ses avocats de faire appel du montant des dommages-intérêts uniquement. Il a également ajouté la douleur, l'humiliation et les dommages psychologiques que l'incident lui a causés.

Après plusieurs années, l'affaire a finalement été conclue devant la Cour d'appel, la plus haute juridiction des Seychelles. Alors que le procureur général avait demandé, en appel, le rejet de l'affaire dans son intégralité, St.Ange avait interjeté appel contre quantum.

Il a noté franchement que la somme accordée au niveau de la Cour suprême était à peine suffisante pour couvrir ses frais de dossier, mais n'a guère compensé les énormes dépenses qu'il avait engagées pendant sa campagne. 

L'Attorney-General en appel a tenté, en vain, de plaider que le gouvernement devrait être soumis à une norme de droit différente de celle d'un citoyen dans le cadre d'actions délictuelles.

En fin de compte, si leur argument devait aboutir, cela aurait pour effet de rendre plus difficile pour un citoyen d'intenter une action civile contre l'État. Étant l'une des premières du genre dans notre juridiction, l'affaire St.Ange a eu aujourd'hui l'effet inverse à la suite de l'arrêt : élargir la possibilité pour les citoyens de contester les décisions prises par la branche exécutive du gouvernement. 

La Cour a augmenté hier le prix pour St.Ange à près de 7 millions de roupies, remboursant effectivement la plupart de ses dépenses personnelles pendant sa période de campagne.

Cette somme comprend 1 million de roupies de préjudice moral, l'une des sommes les plus élevées jamais attribuées dans notre juridiction pour préjudice non pécuniaire.

Ce sera sans aucun doute une référence prometteuse pour les demandeurs avançant dans des causes d'action similaires. 


M. St.Ange a été vu, à juste titre, quitter le palais de justice hier de bonne humeur après quatre ans à se battre dans un contexte accusatoire, aux côtés de son équipe jubilatoire d'avocats seychellois, comprenant M. Kieran Shah, Mme Michelle St.Ange-Ebrahim, et M. Frank Elizabeth.

L'Etat était représenté par M. Stephan Knights. Alors que M. St.Ange a interagi aimablement, comme d'habitude, avec la presse rassemblée, il n'y a eu aucun commentaire de la part du procureur général.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Juergen T Steinmetz

Juergen Thomas Steinmetz a travaillé de manière continue dans l'industrie du voyage et du tourisme depuis son adolescence en Allemagne (1977).
Il a fondé eTurboNews en 1999 en tant que premier bulletin d'information en ligne pour l'industrie mondiale du tourisme de voyage.

Laisser un commentaire