Compagnies aériennes Aviation Dernières nouvelles internationales Nouvelles du gouvernement Industrie hôtelière Italie Dernières nouvelles Actualités Tourisme Transport Diverses Nouvelles

Grosse amende pour Ryanair, Wizz Air, EasyJet, punition Volotea des passagers handicapés et des enfants

Amende de l'Autorité de l'aviation

Après avoir infligé une amende de 35,000 XNUMX euros à Ryanair, Wizz Air, easyJet et Volotea, ces compagnies resteront dans le collimateur de l'Autorité italienne de l'aviation civile (ENAC).

Print Friendly, PDF & Email
  1. Selon l'ENAC, ces compagnies low-cost continuent de facturer des suppléments aux personnes voyageant avec des enfants ou des personnes handicapées.
  2. Une mesure d'urgence est entrée en vigueur le 15 août 2021, empêchant un supplément pour les sièges d'être ensemble.
  3. EasyJet a immédiatement répondu en déclarant que l'accusation et l'amende n'étaient pas fondées.

Les compagnies aériennes low-cost, selon l'ENAC, sont coupables de "continuer à facturer des suppléments pour l'attribution de sièges à proximité des aidants de mineurs et de personnes handicapées".

« Dès les premiers contrôles effectués », ENAC constaté, ces compagnies « ont fait défaut : elles n'ont pas encore, comme prescrit et confirmé par le juge administratif, modifié les systèmes informatiques et d'exploitation, et au moment des réservations, elles continuent de demander un supplément au prix du billet d'avion pour l'attribution de sièges à proximité des aidants de mineurs et de personnes handicapées, sauf, le cas échéant, remboursement.

Pour cette raison, l'Autorité « a engagé la procédure de sanction » à l'encontre des 3 transporteurs. Les amendes – telles que rapportées par le Corriere della Sera – seront « proportionnelles au non-respect » et « pourront aller d'un minimum de 10,000 50,000 euros à un maximum de XNUMX XNUMX pour chaque litige ».

L'attribution gratuite de sièges aux mineurs et aux personnes à mobilité réduite proches de leurs parents et/ou accompagnants est garantie par une mesure d'urgence émise par l'ENAC et est en vigueur depuis le 15 août 2021.

EasyJet a immédiatement répondu par un communiqué, affirmant « qu'il a agi dans le plein respect de la réglementation en vigueur et que l'ouverture de la procédure d'imposition de la sanction est totalement infondée ».

L'entreprise, rappelle-t-il, "attribue les places aux familles conjointement, ce qui signifie que les enfants de moins de 12 ans et les personnes à mobilité réduite sont assis à côté d'un adulte accompagnant sans frais supplémentaires".

Les autorités ont imposé la suppression de la surtaxe pour ces passagers le 17 juillet 2021. Puis le TAR a repoussé l'entrée en vigueur de la mesure après le 15 août. Désormais, le délai est passé, mais ceux qui demandent à avoir un siège à côté d'un la personne mineure ou handicapée les accompagnant continue de se voir facturer le supplément.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Mario Masciullo - eTN Italie

Mario est un vétéran de l'industrie du voyage.
Son expérience s'étend dans le monde entier depuis 1960, lorsqu'à l'âge de 21 ans, il a commencé à explorer le Japon, Hong Kong et la Thaïlande.
Mario a vu le tourisme mondial se développer jusqu'à aujourd'hui et a été témoin de la
destruction de la racine/témoignage du passé de bon nombre de pays en faveur de la modernité/du progrès.
Au cours des 20 dernières années, l'expérience de voyage de Mario s'est concentrée en Asie du Sud-Est et a récemment inclus le sous-continent indien.

Une partie de l'expérience de travail de Mario comprend des activités multiples dans l'aviation civile
domaine s'est terminé après avoir organisé le kik off de Malaysia Singapore Airlines en Italie en tant qu'instituteur et a continué pendant 16 ans dans le rôle de Sales / Marketing Manager Italy pour Singapore Airlines après la scission des deux gouvernements en octobre 1972.

La licence officielle de journaliste de Mario est délivrée par "l'Ordre National des Journalistes Rome, Italie en 1977.

Laisser un commentaire