éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Canada Dernières nouvelles Nouvelles du gouvernement Nouvelles de la santé Actualités Sécurité Tourisme Diverses Nouvelles

Personnes : n'utilisez pas de médicament antiparasitaire contre les animaux pour COVID-19

Médicaments pour animaux non destinés aux humains

Santé Canada a lancé un appel urgent à ses citoyens pour qu'ils n'utilisent pas un médicament d'ordonnance pour animaux connu sous le nom d'ivermectine pour traiter le COVID-19 ou pour essayer d'éviter de contracter le coronavirus.

Print Friendly, PDF & Email
  1. L'ivermectine est un agent antiparasitaire sous forme de comprimés, de pâte, de solution buvable, de solution injectable, de prémélange médicamenteux ou topique.
  2. Santé Canada a émis une déclaration à ses citoyens disant que si ce médicament a été acheté à cette fin, jetez-le immédiatement.
  3. Un professionnel de la santé doit être consulté si ce produit a été utilisé et s'il y a des problèmes de santé.

Les humains qui ont recours à des médicaments pour animaux ou à des méthodes alternatives n'ont rien de nouveau lorsqu'il s'agit de problèmes de santé. Le chef de l'Association médicale indienne a dû mettre en garde les citoyens indiens contre la pratique consistant à se couvrir d'un mélange de fumier de vache et d'urine comme remède contre le coronavirus.

Le problème

Santé Canada a reçu des rapports concernant l'utilisation d'ivermectine vétérinaire pour prévenir ou traiter la COVID-19. Les Canadiens ne devraient jamais consommer de produits de santé destinés aux animaux en raison des dangers potentiels graves pour la santé qu'ils représentent.

Dans cette optique, Santé Canada conseille aux Canadiens de ne pas utiliser le versions de médicaments vétérinaires ou humains de l'ivermectine pour prévenir ou traiter le COVID-19. Il n'y a aucune preuve que l'ivermectine dans l'une ou l'autre formulation est sûre ou efficace lorsqu'elle est utilisée à ces fins. La version humaine de l'ivermectine est autorisée en vente au Canada uniquement pour le traitement des infections parasitaires par les vers chez les humains.

La version vétérinaire de l'ivermectine, en particulier à fortes doses, peut être dangereuse pour l'homme et peut causer de graves problèmes de santé tels que vomissements, diarrhée, hypotension artérielle, réactions allergiques, vertiges, convulsions, coma et même la mort. Les produits à base d'ivermectine pour animaux ont une dose concentrée plus élevée que les produits à base d'ivermectine pour humains. Le Département a connaissance de plusieurs rapports de patients aux États-Unis qui ont eu besoin d'un soutien médical et ont été hospitalisés après avoir utilisé de l'ivermectine destinée aux chevaux.

Santé Canada surveille de près tous les traitements thérapeutiques potentiels pour le COVID-19, y compris les traitements à l'étude dans le cadre d'essais cliniques internationaux. À ce jour, Santé Canada n'a reçu aucune présentation de drogue ou demande d'essai clinique pour l'ivermectine pour la prévention ou le traitement de la COVID-19.

Pour les médicaments qui ont le potentiel d'être utiles dans le traitement de la COVID-19, Santé Canada encourage les fabricants de médicaments à mener des essais cliniques. Cela donnerait l'occasion à la communauté des soins de santé de recueillir des informations sur l'efficacité du traitement et ses risques associés.

Si un fabricant soumettait à Santé Canada une présentation concernant l'utilisation de l'ivermectine pour prévenir ou traiter la COVID-19, Santé Canada procéderait à une évaluation scientifique des preuves pour déterminer la qualité, l'innocuité et l'efficacité du médicament.

Santé Canada continuera de surveiller la situation et prendra les mesures appropriées et opportunes si de nouvelles informations deviennent disponibles, y compris toute information concernant la publicité ou la vente illégale d'ivermectine. Santé Canada communiquera également toute nouvelle information sur l'innocuité aux professionnels de la santé et aux consommateurs.

Santé Canada a déjà mis en garde les Canadiens contre les produits faisant des allégations fausses et trompeuses pour traiter ou guérir le COVID-19. Pour obtenir des renseignements sur les vaccins et les traitements autorisés par Santé Canada, visitez Canada.ca.

Contexte

L'ivermectine, un médicament d'ordonnance, est autorisé à la vente au Canada pour le traitement des infections parasitaires par les vers chez les humains, en particulier la strongyloïdose intestinale et l'onchocercose, et ne doit être utilisé à cette fin que sous la supervision d'un professionnel de la santé. Une version vétérinaire de ce médicament est disponible pour traiter les infections parasitaires chez les animaux. Les gens ne devraient jamais utiliser la version vétérinaire de ce produit.

Ce que les consommateurs devraient faire

Si l'ivermectine a été achetée pour la prévention ou le traitement du COVID-19, arrêtez de l'utiliser et jetez-la. Suivez les directives municipales ou régionales sur la façon d'éliminer les produits chimiques et autres déchets dangereux, et rapportez le produit au point de vente pour une élimination appropriée.

Consultez un professionnel de la santé si de l'ivermectine a été utilisée et qu'il y a des problèmes de santé. Signalez tout effet secondaire de ce produit directement à Santé Canada. Soumettez une plainte à Santé Canada si des informations concernant la publicité ou la vente illégale d'ivermectine ou de tout autre produit de santé à l'aide de son formulaire de plainte en ligne sont connues.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Linda Hohnholz, rédactrice eTN

Linda Hohnholz écrit et édite des articles depuis le début de sa carrière professionnelle. Elle a appliqué cette passion innée à des endroits tels que l'Université du Pacifique d'Hawaï, l'Université Chaminade, le Centre de découverte des enfants d'Hawaï et maintenant TravelNewsGroup.

Laisser un commentaire