éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Office africain du tourisme Dernières nouvelles internationales Briser Nouvelles Voyage Editorial Nouvelles du gouvernement Actualités Tourisme Conférence sur le tourisme Nouvelles de Travel Wire EN VEDETTE Diverses Nouvelles

Survivre et prospérer ! OMT, il est temps de repenser le tourisme !

Le secteur du tourisme se tourne de plus en plus vers l'Arabie saoudite pour obtenir des conseils et un soutien. Cela était évident lors de la réunion de la commission régionale de l'OMT pour l'Afrique d'aujourd'hui à Cabo Verde. « Il est temps de repenser le tourisme pour l'avenir », tel était le message du leader saoudien à World Tourism and Africa.

Print Friendly, PDF & Email
  1. La 64e réunion de la Commission de l'OMT pour l'Afrique se déroule à Sal, Cabo Verde, à l'hôtel Hilton.
  2. Les points de discussion incluent une mise à jour sur le projet de Code international pour la protection des touristes, la préparation de la prochaine Assemblée générale et la nomination des candidats.
  3. La star de cet événement est venue d'Arabie Saoudite. IL Ahmed al Khatib, ministre du Tourisme de l'Arabie saoudite, a prononcé une allocution qui a fait écho tout au long de l'événement et auprès des délégués.

L'OMT a six commissions régionales – Afrique, Amériques, Asie de l'Est et Pacifique, Europe, Moyen-Orient et Asie du Sud. Les commissions se réunissent au moins une fois par an et sont composées de tous les membres effectifs et membres associés de cette région. Les membres affiliés de la région participent en tant qu'observateurs.

Au milieu de la crise du COVID-19, un membre de l'OMT s'est démarqué en assistant jusqu'à présent à toutes les réunions des commissions régionales à travers le monde.

Ce membre est le Royaume d'Arabie saoudite, représenté par SE Ahmed al-Khatib, le ministre du Tourisme.

Ahmed al Khatib | Zurab Pololikashvili

Le ministre a été considéré comme la « star » incontestée de toutes les réunions ou événements auxquels il assiste, et il assiste à beaucoup d'entre eux, montrant son engagement envers l'industrie mondiale du voyage et du tourisme.

L'Arabie saoudite a dépensé des milliards pour aider ce secteur non seulement dans le Royaume mais partout dans le monde. L'ambition d'apporter un centre de voyage et de tourisme à Riyad comprend le déménagement du siège de l'OMT.

Les délégués à la Commission régionale de l'OMT pour l'Afrique d'aujourd'hui ont prêté une grande attention lorsque SE Ahmed al-Khatib s'est adressé aux délégués. Il a fait les points suivants :

  • La pandémie a souligné le besoin urgent d'une coopération, d'une coordination et d'un leadership internationaux renforcés.
  • Nous travaillons avec des partenaires à travers l'Afrique pour garantir que l'industrie mondiale du tourisme s'appuie sur les leçons de COVID-19.
  • Nous ne pouvons pas nous permettre qu'une crise internationale nuise autant au secteur à l'avenir qu'elle l'a fait.
  • Mais j'ai un message fort et positif à partager aujourd'hui. Nous pouvons agir maintenant pour garantir que ce secteur vital soit renforcé afin qu'il puisse faire face aux défis futurs.

al-Khatib a résumé son message :

Survivre et prospérer !
…il est temps de repenser le tourisme de demain !

Impact du COVID-19 sur le secteur du tourisme en Afrique

L'impact du COVID-19 sur le tourisme international en Afrique a entraîné une baisse de 74% du nombre de touristes internationaux et de 85% en termes de recettes du tourisme international. Les données pour 2021 montrent que la région a subi une baisse de 81% des arrivées internationales au cours des 5 premiers mois de 2021 par rapport à 2019. L'impact par sous-régions montre que l'Afrique du Nord a perdu 78% des arrivées en 2020 et l'Afrique subsaharienne 72%.


Cette même tendance est présente dans les données 2021 montrant une diminution de 83 % et 80 % respectivement pour les 5 premiers mois de l'année.

Au 1er juin 2021, l'Afrique appliquait un niveau de restrictions de voyage comparativement inférieur à celui d'autres régions du monde, selon le 10e rapport de l'OMT sur les restrictions de voyage. 70 % de toutes les destinations en Asie et dans le Pacifique sont complètement fermées, contre seulement 13 % en Europe, ainsi que 20 % dans les Amériques, 19 % en Afrique et 31 % au Moyen-Orient.

Les données disponibles sur le suivi de la reprise du tourisme de l'OMT pour divers indicateurs de l'industrie confirment les tendances d'impact ci-dessus.

Les données de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) montrent que la capacité aérienne intérieure est en baisse de 33 % par rapport à 2019 en juillet, tandis que la capacité sur les routes internationales est en baisse de 53 %. Pendant ce temps, les données sur les réservations de voyages aériens de ForwardKeys montrent une diminution significative de 75 % des réservations aériennes réelles.

Les deux résultats sont néanmoins comparativement meilleurs que la moyenne mondiale où la capacité aérienne sur les routes internationales est en baisse de 71 % et les réservations de 88 %.

Les données STR montrent que la région a atteint 42% d'occupation hôtelière en juillet 2021, une nette amélioration au fil du temps en 2021. Par sous-régions, l'Afrique du Nord et l'Afrique subsaharienne (38% et 37% respectivement) affichent de meilleurs résultats que l'Afrique australe (18%) où la situation s'est aggravée en juillet.

Création de bureaux régionaux de l'OMT

Les 5 États membres suivants de la région Afrique : l'Afrique du Sud, le Maroc, le Ghana, le Cabo Verde et le Kenya ont officiellement informé le Secrétaire général de leur intérêt à établir un bureau régional de l'OMT pour l'Afrique afin de renforcer la coopération et le soutien, ainsi que pour compléter la mise en œuvre de l'Agenda pour l'Afrique-Tourisme pour une croissance inclusive et introduire un processus de décentralisation des activités et opérations de l'OMT afin de les aligner plus étroitement sur les besoins et les priorités de ses États membres africains.

Le Comité de crise du tourisme mondial

Dans le rapport présenté aux délégués à Cabo Verde, le Secrétaire général a déclaré dans son rapport qu'afin d'assurer une réponse coordonnée et efficace, le Secrétaire général a créé le Comité de crise mondiale du tourisme avec les parties prenantes internationales des secteurs public et privé, qui a tenu sa première réunion le 19 mars 2020.

Le Comité est composé de l'OMT, de représentants de ses États membres (présidents du Conseil exécutif de l'OMT et de six commissions régionales ainsi que de certains États nommés par les présidents des commissions), de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ), l'Organisation maritime internationale (OMI), l'Organisation internationale du travail (OIT), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Organisation mondiale
Banque (BM) et le secteur privé - les membres affiliés de l'OMT, Airports Council International (ACI), Cruise Lines International Association (CLIA), l'Association du transport aérien international (IATA) et le World Travel and Tourism Council (WTTC).


Après 6 réunions de comité de crise, il a décidé de créer un comité technique pour créer des normes et protocoles mondiaux pour relancer le tourisme.

Le 8 avril, lors de sa 9e réunion, le Comité a approuvé les recommandations de l'OMT pour relancer le tourisme comprenant 4 domaines clés : 1) Reprendre les voyages transfrontaliers en toute sécurité ; 2) Promouvoir des déplacements sûrs à tous les points du trajet ; 3) Apporter des liquidités aux entreprises et protéger les emplois ; et 4) Rétablir la confiance des voyageurs

Sous le hashtag #traveltomorrow, l'OMT avait publié un rapport sur le soutien à l'emploi et à l'économie grâce aux voyages et au tourisme.

Les initiés de certaines des organisations mentionnées dans le rapport du Secrétaire général étaient moins enthousiastes.

Quand eTurboNews a demandé à un cadre du WTTC la fréquence des réunions du Global Crisis Committee, la réponse a été : Pas sûr de la fréquence mais pas régulière. On n'en sait pas grand chose. Nous avons notre groupe de travail des membres qui se réunit chaque semaine pendant plus d'un an.

Office africain du tourisme

Le président de l'Office africain du tourisme, Cuthbert Ncube, se félicite du message d'espoir, de la vision et des conseils que l'Arabie saoudite a transmis à l'Afrique.

Il Told eTurboNews, "Le Office africain du tourisme est prêt à travailler avec l'OMT et le Royaume d'Arabie saoudite pour faire de l'Afrique la « Destination de choix pour le monde ».

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Juergen T Steinmetz

Juergen Thomas Steinmetz a travaillé de manière continue dans l'industrie du voyage et du tourisme depuis son adolescence en Allemagne (1977).
Il a fondé eTurboNews en 1999 en tant que premier bulletin d'information en ligne pour l'industrie mondiale du tourisme de voyage.

Laisser un commentaire

commentaires