éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Compagnies aériennes Aéroport Associations Actualités Aviation Dernières nouvelles européennes Dernières nouvelles internationales Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires Nouvelles du gouvernement Italie Dernières nouvelles Actualités People Reconstitution Responsable Tourisme Transport Nouvelles de Travel Wire Diverses Nouvelles

L'UE exhortée à mettre un terme aux violations des droits des travailleurs d'Alitalia

L'UE exhortée à mettre un terme aux violations des droits des travailleurs d'Alitalia
L'UE exhortée à mettre un terme aux violations des droits des travailleurs d'Alitalia
Écrit par Harry S. Johnson

L'ETF condamne fermement le fait que la Commission européenne n'ait pas tenu compte des droits légaux des travailleurs au titre du socle européen des droits sociaux.

Print Friendly, PDF & Email
  • ITA a donné son feu vert pour reprendre une partie des opérations d'Alitalia.
  • La décision est une violation flagrante des accords de négociation collective existants, selon le syndicat.
  • La décision de la Commission a un impact direct sur la vie de plus de 11,000 XNUMX personnes.

La Fédération européenne des ouvriers du transport condamne fermement les conclusions annoncées aujourd'hui par la Commission européenne concernant l'affaire Alitalia/Italia Trasporto Aereo SpA (ITA) qui donne le feu vert à la nouvelle société, ITA, pour reprendre une partie des opérations d'Alitalia.

Nous avons été choqués que la Commission européenne ait pu si facilement et sans aucune considération pour les droits des travailleurs prendre une telle décision. À notre avis, il s'agit d'un coup dur et d'une violation flagrante des accords de négociation collective existants en Italie, faisant exploser les efforts acharnés des syndicats et des employeurs italiens pour négocier de nouveaux contrats de travail. Au lieu de cela, la position actuelle de la CE est de promouvoir de nouveaux contrats de travail potentiellement précaires. La Commission est clairement motivée par la rentabilité et le fait au détriment d'une aviation durable, en particulier d'une aviation socialement durable.

Livia Spera, secrétaire générale de l'ETF déclare :

C'est une gifle pour les travailleurs d'Alitalia, leurs familles et leurs syndicats. La décision de la Commission a un impact direct sur la vie de plus de 11,000 XNUMX personnes et de leurs familles et utiliser une telle rhétorique est à la fois offensant et méprisant leurs préoccupations. En solidarité avec nos collègues qui manifestaient aujourd'hui contre cette approche injuste et insoutenable, j'appelle la Commission européenne à se rétracter et à reconsidérer les objectifs de cette approbation des aides d'État, qui ne soutiennent pas une industrie aéronautique durable, et ne soutiennent pas les citoyens européens.

En outre, l'ETF condamne fermement le fait que la Commission européenne n'ait pris en considération aucune des droits légaux des travailleurs au titre du socle européen des droits sociaux, y compris, mais sans s'y limiter, les principes d'emploi sûr et adaptable et de dialogue social. De plus, l'ETF attire l'attention sur le fait que la CE ignore consciemment toute tentative de protéger les contrats de travail des travailleurs qui seront embauchés par le nouveau transporteur, ITA.

L'ETF soutient pleinement les travailleurs italiens d'Alitalia en grève aujourd'hui, dans leurs efforts pour rouvrir les négociations avec le nouvel employeur, l'ITA. Cela doit être fait dans le plein respect de la loi italienne et en reconnaissant le droit de négociation collective au niveau national.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Harry S. Johnson

Harry S. Johnson travaille dans l'industrie du voyage depuis 20 ans. Il a débuté sa carrière dans le voyage en tant qu'hôtesse de l'air pour Alitalia, et travaille aujourd'hui pour TravelNewsGroup en tant qu'éditeur depuis 8 ans. Harry est un fervent voyageur globe-trotter.

Laisser un commentaire