éTV 24/7 BreakingNewsShow : Cliquez sur le bouton de volume (en bas à gauche de l'écran vidéo)
Dernières nouvelles internationales Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires Culture Nouvelles du gouvernement Industrie hôtelière Actualités Responsable Seychelles Dernières nouvelles Tourisme

Urgence climatique et économique maintenant pour la reprise du tourisme vert

Symposium sur le tourisme vert aux Seychelles
Écrit par Linda S. Hohnholz

Les parties prenantes du secteur du tourisme et de la société civile se sont réunies à l'hôtel Eden Bleu pour le Symposium sur la relance verte du tourisme le jeudi 23 septembre, afin de souligner l'urgence climatique et l'impératif économique d'une relance verte du tourisme.

Print Friendly, PDF & Email
  1. Il existe une initiative de collaboration entre le ministère du Tourisme des Seychelles, le ministère de l'Agriculture, du Changement climatique et de l'Environnement (MACCE) et le Haut-commissariat britannique.
  2. Un symposium aborde les vulnérabilités croissantes du tourisme aux impacts du changement climatique.
  3. Avec une forte dépendance vis-à-vis du tourisme, ces problèmes représentent une menace importante pour l'économie.

Cette initiative de collaboration entre le ministère du Tourisme des Seychelles, le ministère de l'Agriculture, du Changement climatique et de l'Environnement (MACCE) et le Haut-commissariat britannique, a reconnu les vulnérabilités croissantes du tourisme aux impacts du changement climatique. Le symposium a également reconnu la susceptibilité du secteur aux projections à plus long terme d'une diminution des voyages long-courriers des voyageurs mondiaux, en raison de la préoccupation croissante des impacts carbone des vols. Avec une dépendance considérable au tourisme, ces problèmes représentent une menace importante pour l'économie du pays.

Les parties prenantes des secteurs privé et public ont partagé les outils existants et les meilleures pratiques qui sont actuellement contribuer aux efforts d'adaptation et d'atténuation du changement climatique au sein de l'industrie du tourisme, pour inciter davantage d'entreprises touristiques à s'engager dans le développement durable et à soutenir activement les efforts de conservation. Ceux-ci incluent des labels de certification durables reconnus, des systèmes de gestion des déchets, de l'eau et de l'énergie intelligents et responsables utilisés dans les établissements, transformant les solutions basées sur la nature en entreprises basées sur la nature et liant la conservation à la numérisation du tourisme et au développement du marketing.

Dans sa déclaration au symposium, le ministre Radegonde a mentionné que les événements des deux dernières années nous ont montré à quel point le monde change rapidement et à quel point le tourisme est vulnérable aux facteurs externes, en particulier dans un petit État insulaire.

«Nous assistons également à la montée du voyageur plus soucieux de l'environnement, qui s'attend de plus en plus à ce que les destinations touristiques offrent des options touristiques plus durables. Par exemple, des recherches montrent qu'un nombre croissant de personnes envisagent de moins voler pendant leurs vacances afin de limiter les émissions de CO2 des avions et leur empreinte carbone. En outre, des militants pour le climat se sont lancés dans une campagne agressive de « flight shaming » dans le monde entier, en particulier en Europe, décourageant les vols long-courriers. Ces mouvements semblent gagner du terrain. Et ils ne sont pas de bon augure pour notre industrie touristique. Nous nous trouvons à un carrefour où nous devons choisir judicieusement pour un avenir durable et, en particulier, pour des solutions fondées sur la nature qui est une préoccupation centrale à l'approche de la COP 26 », a déclaré la ministre Radegonde.

Le colloque a également été l'occasion de faire la lumière sur Seychelles' révision de la contribution déterminée au niveau national (CDN) – en mettant l'accent sur les engagements touristiques nationaux – pour informer les parties prenantes du tourisme de l'importance vitale du secteur pour atteindre ces objectifs au cours des cinq à dix prochaines années.

Une table ronde sur le thème de la « Relance verte du tourisme ; Objectifs, opportunités et besoins » a également eu lieu dans l'après-midi. Les panélistes ont discuté de l'étendue des opportunités d'emploi et d'entreprise qu'une reprise du tourisme vert pourrait potentiellement apporter aux communautés locales ; la nécessité d'une reprise inclusive en prenant en compte les besoins et les défis de tous les acteurs du tourisme ; comment une reprise verte contribue à l'économie bleue des Seychelles, et comment le tourisme basé sur la nature peut recevoir un financement pour des programmes de conservation à long terme pendant les moments de crise pour l'industrie du tourisme, comme le démontre l'épidémie en cours de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Les participants ont également réfléchi aux besoins requis pour parvenir à une relance verte du tourisme - et aux objectifs d'adaptation et d'atténuation du changement climatique - dans le cadre de la production d'un document final. Ce court document reflétera l'objet du symposium et résumera brièvement les discussions et les réflexions faites lors de l'événement. Le document contient également un bref engagement basé sur le NDC et axé sur le tourisme – à utiliser comme point de référence pour les délibérations futures – que les participants seront invités à signer.

Il est important de noter qu'il y avait un consensus écrasant parmi les participants que les Seychelles étaient bien placées pour s'adapter à l'évolution du comportement des consommateurs dans les voyages internationaux et être un leader mondial du tourisme durable - sans doute plus que toute autre destination. Le Green Recovery Tourism aux Seychelles, tel que proposé par ce Symposium, transformerait donc une menace économique importante en une opportunité économique à long terme.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

Linda S. Hohnholz

Linda Hohnholz a été rédactrice en chef de eTurboNews pendant de nombreuses années.
Elle aime écrire et fait attention aux détails.
Elle est également en charge de tout le contenu premium et des communiqués de presse.

Laisser un commentaire