L'Irlande supprimera la plupart de ses restrictions COVID-19 demain

L'Irlande supprimera la plupart de ses restrictions COVID-19 demain
Le Premier ministre irlandais Michael Martin

Le Premier ministre irlandais Micheal Martin a annoncé que le gouvernement du pays s'apprêtait à annuler la quasi-totalité de ses restrictions COVID-19 le samedi 22 janvier.

"Nous avons résisté à la tempête Omicron", a déclaré Martin dans le discours télévisé national d'aujourd'hui, dans lequel il a déclaré que les vaccins de rappel avaient "complètement transformé" la situation dans le pays.

"Je me suis tenu ici et je vous ai parlé pendant des jours très sombres. Mais aujourd'hui est une bonne journée », a-t-il déclaré.

Irlande a enregistré le deuxième taux de nouvelles infections au COVID-19 le plus élevé d'Europe la semaine dernière, mais également l'un des taux de vaccinations de rappel les plus élevés du continent, ce qui a contribué à maintenir le nombre de personnes gravement malades bien en deçà du pic précédent.

Irlande a été l'un des États de l'UE les plus prudents sur les risques de COVID-19, mettant en place certaines des restrictions les plus anciennes sur les voyages et l'hospitalité.

Mais après avoir traversé la tempête du Omicron variante qui a conduit à une forte augmentation des infections et suite aux conseils des responsables de la santé publique, le gouvernement a décidé que les bars et restaurants n'auront plus besoin de fermer à 8 heures, une restriction mise en place à la fin de l'année dernière lorsque le Omicron vague frappée ou pour demander aux clients une preuve de vaccination.

Les boîtes de nuit ont ouvert leurs portes pour la première fois en 19 mois en octobre pour être fermées à nouveau six semaines plus tard.

La capacité des sites intérieurs et extérieurs devrait également revenir à sa pleine capacité, ouvrant la voie à des foules pleines pour le championnat de rugby des Six Nations du mois prochain.

Certaines mesures, comme l'obligation de porter un masque dans les transports en commun et dans les commerces, resteront en place jusqu'à fin février, a précisé Martin.

L'industrie touristique irlandaise, qui a été particulièrement touchée par l'un des régimes de confinement les plus sévères d'Europe, a salué cette décision.

Alors que l'économie s'est rapidement redressée l'année dernière, environ un tiers des employeurs ont choisi de reporter le paiement des impôts et les salaires d'un travailleur sur 12 sont toujours soutenus par un programme de subventions de l'État qui doit prendre fin en avril.

Print Friendly, PDF & Email

Nouvelles connexes