Un nouveau parc de la paix IIPT à San Felipé, Basse-Californie

Le P inauguralévénement du parc de la paix dans ce mexicain La ville démarre à 11h00 au niveau supérieur de Los Arcos, le monument situé à l'entrée de la ville. Le maire José Luis Dagnino Lopez de San Felipé se joindra à Bea Broda, ambassadrice de l'IIPT (Institut international de la paix par le tourisme) pour souligner l'engagement de la ville en faveur de la paix, et sera rejoint par la troupe de danse féminine, Ballet Flor Naranjo, musicienne, un poète et des dirigeants communautaires qui exprimeront leur enthousiasme pour l'avenir de San Felipé. 

L'événement sera couronné par une cérémonie de plantation d'arbres et le placement d'une plaque désignant San Felipé comme une ville qui favorisera la croissance de la paix, de la tolérance et de la compréhension chez nous et dans le monde, et renforcera la prise de conscience de l'engagement d'une communauté en faveur de la paix et de l'inclusivité. , un environnement sain et . Il est destiné à consacrer un terrain d'entente pour que les membres de la communauté se réunissent pour célébrer le peuple, la terre et le patrimoine mexicains; l'avenir de toute l'humanité et notre maison commune, la planète Terre. Le parc de la paix San Felipé Los Arcos sera un lieu de réflexion sur notre lien les uns avec les autres en tant que famille mondiale et avec la terre dont nous sommes tous séparés.

À propos de l'Institut international pour la paix par le tourisme (IIPT)

L'Institut international pour la paix par le tourisme (IIPT) est né en 1986, l'Année internationale de la paix, avec une vision du voyage et du tourisme devenant la première industrie mondiale de la paix et la conviction que chaque voyageur est potentiellement un «ambassadeur de la paix». La première conférence mondiale de l'IIPT, Le tourisme: une force vitale pour la paix, à Vancouver en 1988, avec 800 délégués de 68 pays, a été un événement transformateur. À une époque où l'essentiel du tourisme était un `` tourisme de masse '', la Conférence a introduit pour la première fois le concept de `` tourisme durable '' ainsi qu'un nouveau paradigme pour un `` objectif supérieur '' du tourisme qui met l'accent sur le rôle clé du tourisme dans la promotion des voyages et les initiatives touristiques qui contribuent à la compréhension internationale; coopération entre les nations; une meilleure qualité de l'environnement; valorisation culturelle et préservation du patrimoine; réduction de la pauvreté; la réconciliation et la guérison des blessures des conflits; et grâce à ces initiatives, aider à créer un monde pacifique et durable. Depuis, l'IIPT a organisé une vingtaine de conférences internationales et de sommets mondiaux dans différentes régions du monde en mettant l'accent sur des études de cas concrètes qui démontrent et promeuvent ces valeurs du tourisme.

En 1990, l'IIPT a lancé le rôle du tourisme dans la réduction de la pauvreté en identifiant des projets potentiels dans quatre pays des Caraïbes et trois en Amérique centrale. À la suite de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (Sommet de Rio en 1992), l'IIPT a élaboré le premier code d'éthique et des lignes directrices pour le tourisme durable au monde et, en 1993, a mené la première étude internationale au monde sur les codes de conduite et les meilleures pratiques pour le tourisme et l'environnement. La Conférence de Montréal de l'IIPT en 1994: «Construire un monde durable grâce au tourisme» a été la première grande conférence internationale sur le tourisme durable. La Conférence a permis à la Banque mondiale de commencer à soutenir des projets touristiques visant à réduire la pauvreté dans les pays en développement. D'autres agences de développement ont suivi et en 2000, le rôle du tourisme dans la réduction de la pauvreté est devenu largement reconnu.

En 1992, dans le cadre des célébrations de Canada 125 commémorant le 125e anniversaire du Canada en tant que nation, l'IIPT a conçu et mis en œuvre « Peace Parks across Canada ». 350 villes et villages de St. John's, à Terre-Neuve, répartis sur cinq fuseaux horaires jusqu'à Victoria, en Colombie-Britannique, ont dédié un parc à la paix le 8 octobre alors que le monument national au maintien de la paix était dévoilé à Ottawa et que 5,000 25,000 gardiens de la paix passaient en revue. Parmi les plus de 125 21 projets de CanadaXNUMX, Peace Parks à travers le Canada a été considéré comme le « plus important ». Depuis lors, les parcs internationaux de la paix de l'IIPT ont été dédiés en tant qu'héritage de chaque conférence internationale et sommet mondial de l'IIPT. Les parcs internationaux de la paix remarquables de l'IIPT sont situés à : Béthanie au-delà du Jourdain, site du baptême du Christ ; les chutes Victoria, l'une des sept merveilles naturelles du monde ; Ndola, Zambie, site du crash du secrétaire général de l'ONU, Dag Hammarskjold, alors qu'il se rendait à une mission de paix au Congo ; DMedellin, Colombie, consacré le jour de l'ouverture de la XNUMXe Assemblée générale de l'OMT ; Parc national de Sun River, Chine; et le sanctuaire catholique des martyrs de l'Ouganda, en Zambie.

L'une des principales initiatives actuelles de l'IIPT est une Projet mondial des parcs de la paix avec un objectif de 2,000 11 parcs de la paix d'ici le 2020 novembre XNUMX commémorant le centenaire de la Première Guerre mondiale et son thème « Plus de guerre ».

Print Friendly, PDF & Email

Nouvelles connexes