Swiss Air Lines ciblée par des militants des droits des homosexuels à Moscou

0a7_133
0a7_133
Écrit par éditeur

Vendredi, des militants des droits des homosexuels ont organisé la première manifestation de rue sanctionnée par la mairie, piquetant le bureau local d'une compagnie aérienne suisse qu'ils accusaient d'avoir maltraité leur chef.

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi, des militants des droits des homosexuels ont organisé la première manifestation de rue sanctionnée par la mairie, piquetant le bureau local d'une compagnie aérienne suisse qu'ils accusaient d'avoir maltraité leur chef.

Une quinzaine de militants ont participé au rassemblement du centre-ville, qu'ils ont salué comme une victoire pour les droits des homosexuels après des années de confrontation, principalement à cause des efforts annuels visant à organiser un défilé de la fierté gaie en mai comme ceux ailleurs en Europe.

L'ancien maire Yury Luzhkov, qui a gouverné la ville pendant 18 ans jusqu'à son éviction par le président Dmitri Medvedev plus tôt dans la semaine, était un opposant véhément au mouvement gay. Les événements de rue organisés par des militants homosexuels ont été interdits sous son règne et les rassemblements non autorisés dispersés par la police.

Mais vendredi, la police a protégé les militants au lieu de les réprimer. Cela impliquait d'arrêter une douzaine de jeunes hommes cagoulés, décrits par les militants comme des néo-nazis, qui ont tiré des pistolets à eau sur les participants. Deux des agresseurs ont été arrêtés.

Des militants du mouvement orthodoxe Georgiyevtsy ont également libéré des coqs – des oiseaux dont le nom est utilisé en russe comme terme péjoratif pour les homosexuels – lors du rassemblement, a rapporté Interfax.

Nikolai Alexeyev, organisateur du piquet de grève de vendredi, a déclaré avoir reçu une menace de mort par téléphone d'un membre non identifié d'un autre mouvement orthodoxe, Narodny Sobor, qui a exigé qu'il annule l'événement, a rapporté Interfax.

« La police a travaillé de manière professionnelle et nous leur en sommes reconnaissants », a déclaré Alexeyev, qui a été malmené et détenu à plusieurs reprises par la police dans le passé. « Ils nous ont protégés.

Le piquet de grève de vendredi visait Swiss International Air Lines, accusée par les militants d'être impliquée dans l'étrange disparition d'Alexeyev à l'aéroport de Moscou Domodedovo le 15 septembre.

Alexeyev affirme que la compagnie aérienne l'a retiré de la porte d'embarquement avant son vol pour Genève à la demande de quatre hommes non identifiés, sans uniforme, qui l'ont emmené dans un poste de police.

Il a déclaré qu'il avait été averti de retirer les plaintes déposées contre la Russie devant la Cour européenne des droits de l'homme, puis expulsé vers la Biélorussie.

Print Friendly, PDF & Email
Aucun tag pour cet article.

A propos de l'auteur

éditeur

La rédactrice en chef d'eTurboNew est Linda Hohnholz. Elle est basée au siège d'eTN à Honolulu, Hawaï.