Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'IATA identifie quatre priorités pour l'aviation dans la région MENA

L'IATA identifie quatre priorités pour l'aviation dans la région MENA
Alexandre de Juniac, directeur général et PDG de l'IATA

L' Association du transport aérien international (IATA) called on governments and industry in the Middle East and North Africa (MENA) to focus on four priorities to secure the future of aviation in the region against the backdrop of a challenging operating environment.

Les quatre priorités sont:

• Compétitivité des coûts
• Infrastructure
• Réglementation harmonisée, et
• La diversité des sexes

«La direction de l'économie mondiale est incertaine. Les tensions commerciales font des ravages. La région est au carrefour de forces géopolitiques conflictuelles avec des conséquences réelles pour l'aviation. Et les contraintes de capacité de l'espace aérien sont devenues plus extrêmes. Mais les gens veulent voyager. Et les économies de la région MENA ont soif des avantages qu'apporte l'aviation », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et PDG de l'IATA lors d'un discours lors de la 52e Assemblée générale annuelle de l'Organisation des transporteurs aériens arabes (AACO) au Koweït.

Cost-competitive Operating Environment

L'IATA a souligné le besoin d'infrastructures à bas prix pour les compagnies aériennes dans la région MENA.

“Some airlines in the region are doing well, but overall Middle East carriers are expected to lose USD $5 per passenger this year—far below the global average of USD $6 profit per passenger. Low-cost infrastructure is essential. Our message to governments is simple: follow ICAO principles, consult users with full transparency and recognize that rising costs have long-term negative consequences. Aviation’s benefits are in the economic activity that the industry catalyzes, not in the tax receipts it generates,” said de Juniac.

Infrastructure

IATA recognized the foresight of governments in the region in developing airport infrastructure and urged them to harness the power of technology to ensure that the infrastructure operates efficiently for airlines and conveniently for passengers.

”MENA governments have understood that infrastructure investments are needed to capture aviation’s economic and social benefits. But adequate infrastructure is not just about the bricks and mortar. The technology that we put into airports is as important. Passengers expect technologies like biometric identification and smart phones to shorten wait times and make airport processes more efficient,” said de Juniac.

L'IATA a appelé la région à continuer à jouer un rôle de premier plan dans l'utilisation de la technologie pour améliorer l'expérience des passagers, soulignant les projets récents dans les aéroports de Dubaï, Doha et Mascate qui utilisent la technologie biométrique. Les projets sont alignés sur la vision One ID de l'industrie pour l'identification biométrique qui permet des déplacements sans papier.

Harmoniser l'environnement réglementaire

L'IATA a souligné la nécessité d'une harmonisation de la réglementation dans l'ensemble de l'industrie et a exhorté les gouvernements à mettre en œuvre les normes mondiales sur lesquelles ils ont accepté.

• Safety: De Juniac called on regulators in the region to use the IATA Operational Safety Audit (IOSA) to complement their own national safety oversight activities. Bahrain, Egypt, Jordan, Lebanon, Kuwait, Iran and Syria have already done so. The safety performance of airlines on the IOSA registry is three times better than airlines not on the registry.

• Réglementations sur la protection des consommateurs: De Juniac a fait part de ses préoccupations concernant la prolifération de réglementations disparates en matière de protection des consommateurs dans la région et a appelé les États arabes à suivre les directives de l'OACI.

• Boeing 737 MAX: De Juniac a appelé à une approche unifiée des régulateurs pour aider à rétablir la confiance dans le Boeing 737 MAX alors que les efforts se poursuivent pour assurer une remise en service en toute sécurité.

La diversité des sexes

L'IATA a appelé les compagnies aériennes de la région à soutenir la campagne 25by2025 récemment lancée.

«Ce n'est un secret pour personne que les femmes sont sous-représentées dans certaines professions techniques ainsi que dans la haute direction des compagnies aériennes. Il est également bien connu que nous sommes une industrie en pleine croissance qui a besoin d'un grand bassin de talents qualifiés. Si nous n'engageons pas beaucoup plus efficacement la moitié féminine de la population mondiale, nous n'aurons pas le pouvoir nécessaire pour grandir », a déclaré de Juniac.

La campagne 25by2025 est un programme volontaire visant à remédier au déséquilibre entre les sexes dans l'industrie du transport aérien. Les compagnies aériennes participantes s'engagent à augmenter le nombre de femmes aux niveaux supérieurs et aux postes clés de 25% ou à un minimum de 25% d'ici 2025. De la région MENA, Qatar Airways et Royal Jordanian ont déjà pris cet engagement.

Construire un avenir durable

L'IATA a abordé le changement climatique et a parlé des efforts de l'industrie pour réduire ses émissions. De Juniac a appelé les gouvernements de la région à soutenir l'objectif de l'industrie de plafonner les émissions de carbone à partir de 2020 en participant à CORSIA - le programme de réduction et de compensation de carbone pour l'aviation internationale - à partir de la période volontaire initiale.

«Nous devons rendre CORSIA aussi complet que possible à partir de la période volontaire. Dans cette région, seuls l'Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats arabes unis se sont inscrits. Cela couvrira la majeure partie de la croissance prévue, mais nous devons tout de même encourager davantage d'États à se joindre à l'effort », a déclaré de Juniac.