Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Le chef des secours de l'ONU demande la fin des politiques israéliennes d'expulsion et de démolition

0a1_863
0a1_863
Écrit par éditeur

Le haut fonctionnaire humanitaire des Nations Unies a exhorté aujourd'hui Israël à mettre fin à sa politique d'expulsions après avoir visité les communautés de Jérusalem-Est où les résidents ont été forcés de quitter leurs maisons pour faire place f

Le haut responsable humanitaire des Nations Unies a exhorté aujourd'hui Israël à mettre fin à sa politique d'expulsion après avoir visité des communautés de Jérusalem-Est où des résidents ont été forcés de quitter leurs maisons pour faire place aux colonies israéliennes, alors même que d'autres résidents sont confrontés à la perspective de voir leurs maisons et leurs écoles démolies.

«Ce matin, j'ai entendu parler d'encore plus de communautés menacées de déplacement, les Bédouins de Wadi Abu Hindi et les habitants d'Al Walaja», a déclaré Valerie Amos, la sous-secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, lors de la dernière de ses quatre - mission d'une journée dans le territoire palestinien occupé et en Israël.

«J'espère, suite à mes discussions avec les autorités israéliennes, qu'elles examineront attentivement les principales préoccupations humanitaires liées aux démolitions et aux déplacements en Cisjordanie», a déclaré Mme Amos, qui est également la coordonnatrice des secours d'urgence des Nations Unies.

Elle a visité des communautés de la zone C de Cisjordanie, qui reste sous contrôle militaire israélien et où de nombreuses communautés sont isolées par la barrière. Elle a également visité la ville de Sderot en Israël.

Mme Amos a rencontré des responsables palestiniens et israéliens ainsi que des Palestiniens touchés et des organisations humanitaires. Elle a dit qu'elle avait été frappée par le fait que toutes les personnes à qui elle parlait - tant palestiniennes qu'israéliennes - voulaient le même objectif: le droit de vivre une vie normale dans la paix et la sécurité.

Lors d'une visite à un centre de jeux pour enfants protégé à Sderot, Mme Amos a entendu parler des craintes et de l'incertitude de la communauté locale qui a été la cible d'attaques à la roquette émanant de la bande de Gaza. Elle a condamné le recours aveugle à la violence, qui, selon elle, devait cesser.

À propos de Gaza, Mme Amos a déclaré que le blocus israélien avait entraîné un étouffement de l'activité économique et un grave déclin des services d'éducation, de soins de santé et d'eau et d'assainissement dans la région. On estime que 1.1 million d'habitants dépendent désormais de l'aide alimentaire.