Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Plus se transforme en moins au Thailand Travel Mart

5092
5092

BANGKOK, Thaïlande (eTN) - Le tourisme en Asie du Sud-Est reste profondément influencé par les développements politiques.

BANGKOK, Thaïlande (eTN) - Le tourisme en Asie du Sud-Est reste profondément influencé par les développements politiques. Vous penseriez probablement à la situation politique dans des pays comme la Thaïlande ou l'Indonésie, qui dans le passé ont souffert de revers de toruisme dus à l'instabilité politique. Jusqu'à présent, pour 2011 en cours, la situation politique semble exceptionnellement calme et n'a pas influencé le développement du tourisme. Ou l'a-t-il? En regardant le prochain Thailand Travel Mart (TTM) qui se tiendra du 8 au 10 juin à Bangkok, les observateurs remarqueront probablement que la politique - et cette fois la politique étrangère - reste un facteur influent sur le bien-être de l'industrie du tourisme.

Le salon du voyage, organisé chaque année en juin par le ministère thaïlandais du Tourisme et la Tourism Authority of Thailand (TAT), reste un succès. Selon les derniers chiffres fournis par TAT, le salon comptera 367 entreprises participantes et 347 acheteurs enregistrés. Cependant, si on la compare à 2009, l'édition TTM Plus de 2010 ne peut être comparée en raison de son report suite aux événements turbulents survenus en mai 2010 dans le centre de Bangkok. Si on le compare, il montrerait un déclin marqué. En 2009, TTM Plus comptait 405 organisations exposantes rencontrant 360 acheteurs. Cependant, plus de pays sont présents en 2011 qu'en 2009: les 347 délégués viendront de 55 pays contre 50 pays en 2009. Inclus dans ce total, 78 délégués sont des participants pour la première fois, tandis que la Serbie, la Slovénie, la République tchèque, la Bosnie, l'Estonie , La Lituanie, le Pérou, l'Argentine et le Brésil font partie des nouveaux marchés émetteurs présents.

Le plus petit nombre d'exposants tient surtout à un facteur: le «Plus» attenant au logo TTM se transforme en effet cette année en un «Moins». Le «Plus» était à l'origine censé représenter tous les pays et territoires de la sous-région du Grand Mékong, qui sont présents au TTM. Alors que le Cambodge et la Thaïlande se battent depuis plus d'un an sur des questions frontalières autour du temple de Preah Vihear, le Cambodge a par conséquent décidé de boycotter le spectacle. Aucun des participants cambodgiens habituels ne sera alors présent cette année au salon. Le Vietnam sera également absent, car l'Administration nationale du tourisme vietnamienne apporte désormais son soutien total à son propre salon du voyage qui aura lieu en septembre à Ho Chi Minh-Ville. Seuls le Laos et le Myanmar seront alors représentés, tandis que le directeur exécutif Mason Florence du Bureau de coordination du tourisme du Mékong a confirmé à ETN sa présence au salon.

Pendant ce temps, la Thaïlande cherche à battre un nouveau record en 2011, espérant que les prochaines élections ne feront pas dérailler ce qui semble déjà être une année très prometteuse. Les chiffres du premier trimestre 2011, communiqués par le ministère du Tourisme, indiquent une croissance de 14.4% à 5.33 millions de voyageurs. Parmi les principaux marchés entrants de Thaïlande, la Russie a progressé de 43% au cours des 3 premiers mois de l'année, suivie de l'Allemagne (en hausse de 36.2%), du Laos (en hausse de 36%), de la Chine (en hausse de 30%) et de la Suède (+ 22.9%). Pour le deuxième trimestre, le ministère du Tourisme estime que les arrivées devraient bondir de 37% pour atteindre 3.9 millions d'arrivées contre 2.9 millions pour la même période de l'année dernière. Cette croissance spectaculaire est cependant faussée par le fait que les touristes ont déserté Bangkok pendant les violences conjugales d'avril et mai de l'année dernière. La Thaïlande s'attend à plus de 16 millions de voyageurs en 2011, en hausse de 12% par rapport à 2010.