Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

UNICEF: La survie de millions d'enfants dans la Corne de l'Afrique en danger

0a8_16
0a8_16
Avatar
Écrit par éditeur

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a averti aujourd'hui que deux millions d'enfants souffrent de malnutrition en raison de la sécheresse dans la corne de l'Afrique et qu'un demi-million pourrait bientôt mourir ou souffrir longtemps.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a averti aujourd'hui que deux millions d'enfants souffrent de malnutrition en raison de la sécheresse dans la corne de l'Afrique et qu'un demi-million pourraient bientôt mourir ou subir des dommages mentaux ou physiques durables.

L'agence a lancé un appel pour près de 32 millions de dollars pour aider des millions d'enfants et de femmes au Kenya, en Somalie, en Éthiopie et à Djibouti, qui sont tous confrontés à une crise que l'on qualifie de pire depuis 50 ans.

“UNICEF estimates that over two million young children are malnourished and in need of urgent life-saving actions, if they are to survive conditions in drought-affected countries in the Horn of Africa,” the agency said in a press statement.

«Un demi-million de ces enfants sont confrontés à des conditions de vie imminentes, avec des conséquences durables sur leur développement physique et mental.»

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a déclaré aujourd'hui qu'il aidait déjà six millions de personnes dans les pays touchés, plus l'est de l'Ouganda, "mais à mesure que l'impact de la sécheresse s'accroît, nous prévoyons que ce nombre atteindra jusqu'à 10 millions."

Les prix élevés des denrées alimentaires et la sécheresse prolongée aggravent une situation déjà désastreuse pour des milliers de familles qui ont besoin de nourriture et d'eau, selon l'UNICEF.

«Des milliers de familles traversent la frontière depuis la Somalie alors que des centres d'alimentation d'urgence sont mis en place par l'UNICEF et d'autres agences humanitaires dans les pays voisins», a déclaré l'agence.

La situation des réfugiés s'aggrave avec quelque 10,000 XNUMX arrivant chaque semaine à Dadaab, à la frontière entre la Somalie et le Kenya. Dadaab est le plus grand camp de réfugiés au monde.

«La menace de maladie sur les jeunes enfants déjà affaiblis est particulièrement préoccupante et l'UNICEF met en place d'urgence des campagnes de vaccination des enfants. L'UNICEF, les agences gouvernementales, les ONG [organisations non gouvernementales] et d'autres agences des Nations Unies travailleront dans les prochains jours dans les domaines vitaux de l'eau, de la nourriture et de l'assainissement pour éviter une urgence massive », a déclaré l'agence.

«Cependant, les déficits de financement et, dans certaines régions, le refus d'accès, menacent de perturber ces services essentiels. L'UNICEF demande 31.9 millions de dollars pour les trois mois à venir afin de fournir une aide vitale aux millions d'enfants et de femmes touchés. »

Le PAM estime qu'il lui faudra environ 477 millions de dollars pour faire face aux besoins en matière de faim dans la région jusqu'à la fin de l'année, mais il manque actuellement de 40% de financement, soit environ 190 millions de dollars.

La planification préalable et les achats anticipés de produits alimentaires ont permis au PAM de répondre aux besoins actuels, mais à mesure que les besoins alimentaires augmentent, il faudra mobiliser davantage de ressources pour répondre aux besoins des personnes souffrant de la faim dans la région de la Corne de l'Afrique, a indiqué l'agence.

Le PAM, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'agence britannique Oxfam ont lancé un appel conjoint pour une réponse plus résiliente et plus durable à la sécheresse et aux autres crises humanitaires «à évolution lente».

Bien que la communauté internationale réagisse aux crises soudaines, «malheureusement, les crises humanitaires à évolution lente, comme l'aggravation de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, n'ont pas reçu la même attention, laissant des millions de femmes, d'hommes et d'enfants vulnérables à une faim dévastatrice. et la malnutrition », ont-ils déclaré.

The three agencies asked the international community to commit to longer-term, longer-lasting solutions, such as sustainable food assistance, support for small farmers, and support for policies and investments that address core challenges such as climate change adaptation, preparedness and disaster risk reduction and management, rural livelihoods, productive infrastructure, production and marketing, institutions and governance, conflict resolution, pastoralist issues and access to essential health and education.