Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

ONU: La crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique reste désastreuse

0a8_769
0a8_769
Avatar
Écrit par éditeur

L'agence agricole des Nations Unies a appelé aujourd'hui à redoubler d'efforts pour maîtriser la crise alimentaire dans la corne de l'Afrique, affirmant que les conditions de famine s'étaient propagées à une sixième zone en Somalie

L'agence agricole des Nations Unies a appelé aujourd'hui à redoubler d'efforts pour maîtriser la crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique, affirmant que les conditions de famine s'étaient propagées à une sixième région de Somalie, mettant environ 750,000 personnes dans le pays au risque de mourir de faim au cours de la prochaine. quatre mois.

Les dernières données publiées par l'Unité d'analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition pour la Somalie (FSNAU), qui est gérée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), indiquent que la famine s'est étendue à la région de Bay, l'une des zones les plus productives de Somalie. La famine a été déclarée plus tôt dans cinq autres régions du sud et du centre de la Somalie.

Le nombre de Somaliens ayant besoin d'une aide humanitaire est passé de 2.4 millions à 4 millions au cours des huit derniers mois, dont 3 millions dans le sud du pays, selon la FAO.

«Bien que ces chiffres brossent un tableau sombre de la Somalie, il y a
une fenêtre d'opportunité pour la communauté humanitaire d'arrêter et d'inverser cette tendance indésirable en soutenant les agriculteurs et les éleveurs en plus d'autres interventions d'urgence », a déclaré Luca Alinovi, responsable de la FAO en Somalie, lors d'une conférence de presse dans la capitale kényane, Nairobi.

La région de Bay produit 80 pour cent de la récolte de sorgho de la Somalie et est considérée comme le grenier du pays.

Des niveaux records de malnutrition aiguë y ont été enregistrés, 58% des enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë, avec un taux de mortalité brut de plus de deux décès pour 10,000 XNUMX par jour.

Les cinq autres zones touchées par la famine comprennent les communautés agropastorales de Bakool dans la région de Lower Shabelle, les zones agropastorales des districts de Balad et Cadale de Middle Shabelle, le couloir d'Afgoye qui a la plus forte concentration de déplacés internes (IDP) et les déplacés de Mogadiscio communauté.

Malgré la réponse continue à la crise humanitaire, les projections indiquent que
la famine se généralisera dans le sud de la Somalie d'ici la fin de cette année.

«Dans la situation actuelle de sécurité alimentaire, les conditions de famine devraient se propager aux populations agropastorales des régions de Gedo, Hiran, Middle Shabelle et Juba, et aux populations riveraines de Juba et Gedo dans les quatre mois à venir», a déclaré Grainne Moloney, chef de la FSNAU Conseiller technique.

Une évaluation après récolte a montré que la récolte céréalière de cette année était la plus faible en 17 ans. La diminution des stocks de céréales locales a fait grimper les prix des céréales de 300 pour cent au cours de l'année écoulée, et près d'un demi-million d'enfants souffrant de malnutrition aiguë à travers la Somalie ont besoin d'un traitement nutritionnel d'urgence.

La FAO a lancé un appel de 70 millions de dollars pour financer l'aide d'urgence agricole à un million d'agriculteurs et d'éleveurs en Somalie. Avec un accès croissant à de nombreuses régions du sud de la Somalie, l'agence mène actuellement des interventions d'urgence et ouvrira deux nouveaux bureaux à Mogadiscio et Dolo et plusieurs sous-bureaux dans chaque région.

«Nous nous sommes déjà lancés dans la production de masse de semences améliorées et avons acheté 5,000 XNUMX tonnes d'engrais, entre autres intrants agricoles, en vue de la prochaine saison de plantation d'octobre à décembre», a déclaré M. Alinovi.

Un état de famine est déclaré à l'aide d'un outil connu sous le nom de Classification intégrée des phases de sécurité alimentaire (IPC). La FSNAU et le réseau des systèmes d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET) adhèrent aux normes IPC lorsqu'ils déclarent une famine sur la base d'au moins trois critères - manque grave d'accès à la nourriture pour 20 pour cent d'une population malnutrition aiguë supérieure à 30 pour cent et décès brut taux qui dépasse deux décès pour 10,000 XNUMX personnes par jour.

La crise alimentaire actuelle liée à la sécheresse a touché d'autres pays de la Corne de l'Afrique, notamment le nord du Kenya, le sud de l'Éthiopie et Djibouti - où de vastes zones sont classées comme étant en état d'urgence humanitaire.