Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Des responsables de l'ONU discutent d'une mission de maintien de la paix avec le Premier ministre libanais

0a8_781
0a8_781
Écrit par éditeur

Les hauts responsables des Nations Unies au Liban ont discuté aujourd'hui avec le Premier ministre Najib Mikati des activités de la force de maintien de la paix des Nations Unies, dont le mandat a été prolongé de 12 mois la semaine dernière.

Les hauts responsables des Nations Unies au Liban ont discuté aujourd'hui avec le Premier ministre Najib Mikati des activités de la force de maintien de la paix des Nations Unies, dont le mandat a été prolongé de 12 mois la semaine dernière.

«La décision unanime du Conseil de sécurité de l'ONU de proroger le mandat sans aucun changement témoigne de la bonne voie que nous suivons en coopération et en coordination avec les Forces armées libanaises (FAL)», chef de mission de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et Le commandant de la force, le général de division Alberto Asarta Cuevas, a déclaré à l'issue de sa réunion.

«Notre dialogue stratégique permanent avec les FAL doit être accéléré afin de corréler de manière réaliste nos capacités et responsabilités respectives sur le terrain. Dans le même temps, comme l’a également souligné le Conseil de sécurité, il est très important que les FAL reçoivent toute l’assistance dont ils ont besoin de la communauté internationale pour s’acquitter des tâches prévues par la résolution 1701. »

Cette résolution du Conseil de sécurité a mis fin aux combats d'un mois entre Israël et le groupe libanais Hezbollah en 2006, élargi les effectifs et le mandat de la force de 12,000 1978 hommes qui a été déployée pour la première fois en XNUMX après des combats antérieurs, et a appelé au désarmement de toutes les milices et groupes armés. en dehors de l'armée nationale, y compris le Hezbollah.

L'ONU a condamné à plusieurs reprises les violations de la souveraineté libanaise par les survols israéliens comme une violation de la résolution, et le secrétaire général Ban Ki-moon a qualifié le refus du Hezbollah de désarmer un sérieux défi à la capacité de l'État d'exercer sa pleine souveraineté et son contrôle territoire.

«En rétablissant et en maintenant la stabilité dans le sud du Liban en coopération avec les FAL, la FINUL offre une fenêtre d'opportunité pour un cessez-le-feu permanent et une solution à long terme au conflit, comme l'envisage la résolution 1701», a déclaré le major-général. Dit Asarta. «Notre dialogue stratégique permanent avec les FAL doit être accéléré afin de corréler de manière réaliste nos capacités et responsabilités respectives sur le terrain.»

Il s'est félicité de la condamnation par les dirigeants libanais des attaques contre les convois de la FINUL ces derniers mois et des mesures prises pour assurer la sécurité des soldats de la paix de la FINUL, exhortant les autorités à tout mettre en œuvre pour traduire les coupables en justice et empêcher de nouvelles attaques. Il a également informé plus tard le président Nabih Berri du Parlement national.

Lors d'une réunion séparée avec M. Mikati, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Michael Williams, a discuté d'un certain nombre de réunions sur les questions du Moyen-Orient au siège des Nations Unies à New York plus tard ce mois-ci, notamment: la Palestine; La Libye, où les rebelles pro-démocratie ont évincé le régime de Mouammar al-Kadhafi; et la Syrie, où l'ONU a appelé le président Bashar al-Assad à mettre fin à l'usage excessif de la force contre les manifestants antigouvernementaux et à entamer des réformes.

«J'ai souligné la nécessité de sauvegarder la stabilité et la sécurité du Liban, en particulier à une époque de changements dramatiques dans le monde arabe et une partie de cette stabilité est garantie par la résolution 1701 du Conseil de sécurité», a-t-il déclaré aux journalistes.

«Je suis très heureux que le Premier Ministre et son gouvernement restent si fermement attachés à la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui, je crois, a apporté la stabilité au Liban le long de la Ligne bleue [séparant le Liban et Israël] depuis plus de cinq ans maintenant depuis la tragédie de la guerre de 2006. »