Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Les passagers de la croisière Norwegian Jewel autorisés à débarquer à Hawaï pour rentrer chez eux

Les passagers de la croisière Norwegian Jewel autorisés à débarquer à Hawaï pour rentrer chez eux
Les passagers de la croisière Norwegian Jewel autorisés à débarquer à Hawaï pour rentrer chez eux

Les divisions des ports et aéroports du ministère des Transports d'Hawaï (HDOT), des représentants de l'État et la direction de la Norwegian Cruise Line ont mis en œuvre le plan permettant aux 2,000 passagers du navire de croisière Norwegian Jewel de quitter l'État et de rentrer chez eux. Les passagers ont été contrôlés en quittant le navire, sont montés à bord de bus affrétés qui les ont emmenés au Aéroport international Daniel K. Inouye (HNL) où ils ont embarqué dans des avions affrétés hors de l'État. Le navire a connu des problèmes de propulsion qui nécessitent une évaluation et des réparations, ce qui a entraîné le changement.

«Mon objectif est de protéger tout le monde, de notre communauté aux personnes en détresse comme les passagers du Norwegian Jewel. Nous sommes heureux d'aider en ces temps dynamiques et difficiles », a déclaré le gouverneur Ige. «Je tiens à remercier NCL et le HDOT pour son partenariat et son travail d'affrètement de bus et de vols et de veiller à ce que chacun reste en sécurité et rentre chez lui.»

«En raison des problèmes mécaniques sur le navire, les passagers ont dû être autorisés à descendre du navire. La coordination du transport et des vols affrétés pour 2,000 XNUMX personnes du monde entier a nécessité la confirmation des détails logistiques dans diverses agences fédérales, étatiques et privées », a déclaré la directrice Jade Butay, Département des transports d'Hawaï.

Il n'y a pas de cas confirmés ou suspects de Politique Covid-19 associé au bijou norvégien. Les passagers ont embarqué le 28 février à Sydney, en Australie, et ont pu débarquer pour la dernière fois aux Fidji le 11 mars.

Tous les passagers sont contrôlés par les agents des douanes et de la protection des frontières des États-Unis conformément aux protocoles de son agence. En outre, ils ont bénéficié d'un examen médical amélioré, comprenant une lecture de la température, un examen du questionnaire médical et une vérification des antécédents de voyage. Des médecins et des ambulanciers paramédicaux étaient sur les lieux pour fournir une évaluation supplémentaire à tous les passagers pouvant sembler symptomatiques.

Des passagers asymptomatiques sont descendus directement du navire dans un autobus affrété qui les a conduits à la bretelle sud de HNL, où ils ont embarqué sur des vols affrétés. Tout au long du processus, ils ont été complètement séparés des autres voyageurs non associés au bateau de croisière.

Les vols affrétés par Norwegian Cruise Line ont volé à Los Angeles, en Californie; Vancouver, Canada; Sydney, Australie; Londres, Angleterre; et Francfort, Allemagne. Des vols supplémentaires peuvent être programmés.

Le navire est arrivé au port d'Honolulu dans l'après-midi du dimanche 22 mars. Le processus de débarquement a débuté le lundi matin 23 mars et se poursuivra jusqu'au mardi 23 mars. Les passagers qui doivent partir mardi resteront à bord du navire pendant la nuit.

Après avoir subi le processus de sélection, les résidents d'Hawaï ont été transférés du port directement à leur résidence, où ils commenceront une période d'auto-quarantaine de 14 jours. Les habitants de l'île voisine seront transportés sur un vol affrété vers leur aéroport d'origine. Il y a 25 résidents d'Hawaï sur le navire, dont 13 d'Oahu, huit de Maui, trois de Big Island et un de Kauai.

Les quelque 1,000 XNUMX membres d'équipage resteront à bord du navire jusqu'à nouvel ordre.

Le public doit être au courant de l'avis de santé de niveau 4 mondial du département d'État américain indiquant que les citoyens américains devraient éviter tout voyage international en raison de l'impact mondial du COVID-19.

Les navires de croisière sont en pause de 30 jours dans les opérations qui ont pris effet le 14 mars 2020. Le Norwegian Jewel était déjà en cours et n'avait pas prévu de se rendre aux États-Unis.

Il y a 16 navires de croisière qui ont annulé des visites programmées à Hawaï au cours des 30 jours de suspension des opérations.