Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Gentilon: l'UE a besoin de 1.5 billion d'euros pour se remettre du COVID-19

European commissioner for economy, Paolo Gentilon
Un montant stupéfiant de 1.5 billion d'euros (1.63 billion de dollars) serait nécessaire pour maintenir l'Union européenne à flot et lui permettre de survivre Covid-19 pandémie dévastant le continent, a déclaré un haut responsable de l'UE.
Le commissaire européen à l'économie, Paolo Gentilon, a averti avant le sommet des dirigeants de l'UE sur la crise des coronavirus, que l'Union européenne avait un besoin urgent d'injections financières pour «faire face à cette crise».

Le commissaire a déclaré que l'Europe traversait la «pire crise» depuis la Seconde Guerre mondiale, qui menace l'existence même de l'UE en tant qu'entité économique et politique unique. Gentiloni a cité une prévision du Fonds monétaire international (FMI), affirmant que l'UE pourrait voir une baisse sans précédent de 7.5% du PIB cette année. En 2009, pendant la crise financière mondiale, le PIB de l'UE n'a baissé que de 4.4%.

Gentiloni, un Italien, a rejeté l'idée des euro-obligations communes prônée par sa propre nation et constamment combattue par l'Allemagne. Il a qualifié cette approche de «rétrospective», ajoutant que l'Europe en avait «assez». Pour éviter les retombées de la crise, l'Europe a plutôt besoin d'urgence d'un «outil commun pour financer la reconstruction», a-t-il déclaré.

Cependant, l'Eurogroupe - les ministres des finances des pays de la zone euro - n'a jusqu'à présent alloué que 500 milliards d'euros pour financer les dépenses médicales et aider les petites et moyennes entreprises, laissant l'Europe dans le besoin d'environ 1 billion d'euros de plus.

L'horloge tourne, a averti Gentiloni. "Nous ne pouvons pas attendre que le virus «fasse la paix» avec nous avant de reconstruire. La reconstruction doit commencer maintenant, au printemps, en été. »