éTV 24/7 BreakingNewsShow :
PAS DE SON? Cliquez sur le symbole du son rouge en bas à gauche de l'écran vidéo
Actualités

Pilotes kidnappés: l'équipage de Turkish Airlines attaqué à Beyrouth

TKB
TKB
Écrit par éditeur

Deux pilotes du transporteur Star Alliance Turkish Airlines ont été enlevés près de l'aéroport de Beyrouth, au Liban. Cela a été confirmé par le ministère libanais de l'Intérieur.

Print Friendly, PDF & Email

Deux pilotes du transporteur Star Alliance Turkish Airlines ont été enlevés près de l'aéroport de Beyrouth, au Liban. Cela a été confirmé par le ministère libanais de l'Intérieur. Étrangement, sept passagers qui se trouvaient dans le même bus n'ont pas été blessés.

Le pilote de la compagnie aérienne turque Murat Aktumer et son copilote Murat Agca se rendaient de l'aéroport international Rafik Hariri à un hôtel du front de mer d'Ain Mreisseh à Beyrouth lorsqu'ils ont été kidnappés au pont Cocodi vers 3 heures du matin par des ravisseurs qui montaient un quatre- Wheeler et une Kia.

L'ambassadeur de Turquie, Inan Ozyildiz, a déclaré à LBCI TV qu'il suivait l'affaire, espérant que les autorités libanaises travailleraient pour leur libération.

Le bus, qui avait six personnes à bord, appartient à Turkish Airlines et son chauffeur est un homme de la famille Zoaiter qui a été emmené pour être interrogé par la police.

Le ministre de l'Intérieur par intérim, Marwan Charbel, a déclaré à l'Agence France Presse qu'il s'était entretenu avec l'ambassadeur de Turquie et qu'une enquête était en cours.

Il a également téléphoné au président Michel Suleiman pour l'informer de l'enquête.

Cheikh Abbas Zgheib, qui a été chargé par le Conseil supérieur chiite islamique de suivre le cas des pèlerins enlevés en Syrie, a rapidement nié toute implication de leurs proches dans l'enlèvement des Turcs.

Mais il a dit: «Si nous l'avions su, nous l'aurions encouragé.»

L'enlèvement serait lié au cas de neuf chiites libanais qui ont été enlevés en Syrie par des rebelles de l'opposition en mai 2012.
Ils faisaient partie d'un groupe de pèlerins chiites qui ont disparu dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, à leur retour d'un pèlerinage en Iran.

Les femmes du groupe et deux hommes ont été libérés.

Cependant, un représentant des familles des Libanais kidnappés a nié dans un communiqué toute implication dans l'enlèvement des pilotes turcs.

L'enlèvement des pèlerins chiites a été revendiqué par un homme qui s'est identifié comme étant Abu Ibrahim et a déclaré qu'il était membre de la Northern Storm Brigade, un bataillon affilié à l'opposition Free Syrian Army (FSA).

La FSA nie cependant toute implication.

Les familles des personnes kidnappées ont organisé une manifestation devant les bureaux de Turkish Airlines à Beyrouth, affirmant que la Turquie, un fervent soutien des rebelles syriens, devrait user de son influence pour obtenir la libération de leurs proches.

Plusieurs cycles de négociations ont échoué pour libérer les pèlerins.

Les ravisseurs n'ont formulé aucune demande, bien qu'ils aient affirmé que les otages étaient des membres du Hezbollah, le puissant groupe chiite libanais qui se bat aux côtés du président syrien Bashar al-Assad.

Print Friendly, PDF & Email

A propos de l'auteur

éditeur

La rédactrice en chef est Linda Hohnholz.