Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

L'Ouganda saisit plus de 2 tonnes d'ivoire alors que deux Chinois arrêtés à Kampala

0a11a_201
0a11a_201
Écrit par éditeur

KAMPALA, Ouganda - Le week-end dernier, des agents de sécurité, travaillant main dans la main avec des agents de la police de l'Ouganda Wildlife Authority, ont arrêté deux Chinois et deux Guinéens à Kampala, avec un transport de

KAMPALA, Ouganda - Le week-end dernier, des agents de sécurité, travaillant main dans la main avec des agents de police de l'Ouganda Wildlife Authority, ont arrêté deux Chinois et deux Guinéens à Kampala, avec un transport de plus de 1.9 tonne d'ivoire sanguin prêt à être expédié hors du pays. Plus tôt dans la semaine, 116 kilos d'ivoire ont été confisqués à l'aéroport.

Suite à cette saisie, le personnel du renseignement de l'UWA a pu confisquer le plus gros lot qui devait quitter le pays par la route pour Mombasa et procéder aux arrestations.

Les Guinéens, selon une source basée à Kampala, ont déjà été arrêtés deux semaines plus tôt et leur témoignage a été jugé crucial pour l'arrestation des Chinois.

Les responsables ougandais ont rapidement assuré que l'ivoire ne provenait probablement pas de l'Ouganda, mais qu'il avait été importé dans le pays depuis peut-être l'est du Congo ou le Soudan du Sud, où le braconnage est répandu et peu fait en termes d'application de la loi pour protéger leurs éléphants ou empêcher la contrebande régulière de produits de contrebande hors du pays. L'un des colis saisis semble avoir été envoyé par bus terrestre de Bujumbura / Burundi à l'Ouganda, mais comme aucun chiffre de braconnage n'est disponible du Burundi, on soupçonne à nouveau que l'ivoire pourrait provenir soit de la RD Congo voisine, soit même de la Tanzanie, où ces dernières semaines, le gouvernement semble enfin prendre position et faire un effort plus déterminé pour lutter contre le braconnage et la contrebande d'ivoire.

Les quatre actuellement détenus à Kampala sont considérés comme des éléments importants dans la recherche de financiers et de commerçants et il a été indiqué que d'autres arrestations pourraient être effectuées prochainement pour, espérons-le, démanteler toute l'opération de contrebande en utilisant l'Ouganda comme point de transit pour leurs activités criminelles. Bravo UWA.