Compagnies Aériennes Aéroport Aviation Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires la criminalité Nouvelles du gouvernement Actualités Personnes Russie équipement de sécurité Terreur Tourisme Les transports Nouvelles de Travel Wire Ukraine Royaume-Uni

La Russie bannit les avions britanniques de son espace aérien

La Russie bannit les avions britanniques de son espace aérien
La Russie bannit les avions britanniques de son espace aérien
Écrit par Harry Johnson

Après que le Royaume-Uni ait interdit hier au porte-drapeau russe Aeroflot de survoler son espace aérien, les régulateurs russes du trafic aérien (Rosaviatsia) ont annoncé aujourd'hui que tous les aéronefs "possédés, loués ou exploités par toute personne liée à Grande-Bretagne ou immatriculé en Grande-Bretagne», sont désormais interdits de survoler la Russie.

La restriction est entrée en vigueur à 11h8, heure de Moscou (XNUMXhXNUMX GMT) et inclut les vols de transit dans l'espace aérien russe, ont indiqué les régulateurs russes.

Selon Rosaviatsia, l'interdiction a été imposée en réponse à des "décisions hostiles" similaires du gouvernement britannique.

Les responsables de Rosaviatsia affirment qu'ils ont cherché à mener des consultations avec le UK au sujet de l'interdiction, mais leur demande a été rejetée, ce qui a conduit la Russie à rendre la pareille.

L'interdiction britannique d'Aeroflot faisait partie d'un ensemble de sanctions imposées pour punir la Russie pour son agression militaire brutale et non provoquée contre l'Ukraine plus tôt dans la journée.

WTM Londres 2022 aura lieu du 7 au 9 novembre 2022. Inscrivez-vous maintenant!

Jeudi matin, la Russie a lancé un assaut brutal à grande échelle contre l'Ukraine, affirmant que c'était la seule option qui restait au régime de Poutine.

Le monde civilisé a condamné la Russie pour son agression contre l'Ukraine souveraine et démocratique. Les sanctions imposées à la Russie ont principalement ciblé son secteur financier et sa capacité à importer des produits de haute technologie.

British Airways Le propriétaire IAG a déclaré vendredi qu'il évitait l'espace aérien et les survols russes "pour le moment".

Le PDG Luis Gallego a déclaré que l'impact n'était "pas énorme car pour le moment, nous ne desservons qu'un petit nombre de destinations en Asie et nous pouvons réacheminer nos vols".

Nouvelles connexes

A propos de l'auteure

Harry Johnson

Harry Johnson a été le rédacteur en chef de eTurboNews depuis plus de 20 ans. Il vit à Honolulu, Hawaï, et est originaire d'Europe. Il aime écrire et couvrir l'actualité.

S'abonner
Notifier de
invité
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
Partager à...