Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires Caraïbes Destination Nouvelles du gouvernement Industrie hôtelière Investissement Jamaïque Actualités Tourisme Nouvelles de Travel Wire

Jamaica Tourism veut une compagnie aérienne régionale pour le tourisme multi-destinations

Le président du Comité interaméricain du tourisme de l'OEA (CITUR) et ministre jamaïcain du tourisme, l'honorable Edmund Bartlett (à gauche) plaide en faveur du tourisme caribéen multidestination et d'une compagnie aérienne régionale de soutien. Il a été panéliste sur les « Considérations des directions ministérielles de la politique du tourisme » le jour de l'ouverture du Forum politique de haut niveau de l'OEA, au Holiday Inn de Montego Bay. Au centre se trouve le secrétaire parlementaire du ministère du Tourisme, de l'Investissement et de l'Aviation des Bahamas, l'honorable John Pinder III, à droite, le secrétaire au tourisme, à la culture, aux antiquités et aux transports de Tobago, l'honorable Tashia Burris. – image reproduite avec l'aimable autorisation du ministère jamaïcain du tourisme
Écrit par Linda S. Hohnholz

Le ministre jamaïcain du Tourisme, l'hon. Edmund Bartlett, voit la nécessité d'une compagnie aérienne régionale efficace pour stimuler le tourisme dans les Caraïbes.

Président de la Commission interaméricaine du tourisme de l'OEA (CITUR) et ministre jamaïcain du tourisme, l'hon. Edmund Bartlett, voit la nécessité d'une compagnie aérienne régionale efficace pour stimuler le tourisme dans les Caraïbes.

Son appel est venu mercredi lors de la session d'ouverture du Forum politique de haut niveau de l'Organisation des États américains (OEA) pour discuter des moyens de protéger le secteur touristique de la région contre les perturbations, y compris une récession imminente. Il se tient au Holiday Inn les 20 et 21 juillet 2022, avec près de 200 participants sur place et virtuellement.

L'événement de deux jours se déroule sous le thème : Renforcer la résilience des petites entreprises touristiques (STE) dans les Caraïbes face aux catastrophes avec l'espoir qu'il fournira des outils pour gérer les perturbations, y compris celles de type climatique et économique.

Organisé en collaboration avec l'Association caribéenne de l'hôtellerie et du tourisme (CHTA), le forum des ministres du tourisme, des secrétaires permanents et d'autres décideurs politiques de haut rang accorde une attention prioritaire aux besoins des petites entreprises touristiques.

Le ministre Bartlett a déclaré que le forum avait ouvert la voie à une discussion sérieuse sur l'avenir du tourisme en tant que véritable moteur du développement économique dans les Caraïbes et en tant qu'instrument de croissance inclusive.

Le rendez-vous mondial du voyage, le World Travel Market London, est de retour ! Et vous êtes invité. C'est votre chance de vous connecter avec d'autres professionnels de l'industrie, de réseauter entre pairs, d'apprendre des informations précieuses et de réussir en affaires en seulement 3 jours ! Inscrivez-vous pour garantir votre place dès aujourd'hui ! aura lieu du 7 au 9 novembre 2022. Inscrivez-vous maintenant!

"Cela a également ouvert la voie à une réinvention des protocoles touristiques et au rétablissement des impératifs nationaux clés pour permettre la liberté de mouvement dans la région des Caraïbes", a-t-il déclaré.

Le président de la CITUR a déclaré qu'"au cœur de la liberté de circulation se trouve une politique des transports qui permettrait aux transporteurs régionaux de se développer et de se déplacer également en termes de contrôles aux frontières".

À cet égard, il a déclaré qu'un régime de visa régional était à l'étude, ajoutant : « si nous voulons développer le tourisme dans les Caraïbes, en reconnaissant qu'en tant qu'États individuels, nous sommes trop petits pour nous développer et bénéficier du reprise du tourisme dans l'état actuel des choses, mais ensemble, en tant que région, nous pouvons grandir et nous pouvons en bénéficier de plusieurs façons. » Ceux-ci comprenaient le tourisme multi-destinations dans lequel un régime de visas est indispensable et un espace aérien commun.

"Rationaliser l'espace aérien afin que les compagnies aériennes desservant les Caraïbes paient une redevance et que cela leur permette de voyager dans les espaces aériens des autres pays", a-t-il déclaré. En outre, il y aurait des arrangements de pré-dédouanement permettant aux visiteurs d'entrer dans la région et d'avoir des visas de tourisme pour passer la douane. en Jamaïque et jouissent du statut domestique dans les autres îles.

M. Bartlett a déclaré que cela amènerait davantage de compagnies aériennes dans l'espace, car les délais d'exécution seraient considérablement réduits. Un autre avantage serait de multiples expériences pour les visiteurs des destinations long-courriers. Il a déclaré que la compagnie aérienne des Caraïbes faciliterait les multi-destinations avec les visiteurs réservant un forfait à un prix dont tous bénéficieraient.

Affirmant que le tourisme a été le pilier du développement économique des Caraïbes au cours des 40 dernières années, le ministre Bartlett a déclaré que plus de 90 % étaient des petites, moyennes et micro-entreprises, et 80 % dans le monde. Avec ces statistiques, il s'est demandé pourquoi il avait fallu si longtemps pour mettre l'accent sur le renforcement de la capacité de ces entreprises à pivoter et à se redresser rapidement et à prospérer après des perturbations.

Il a identifié trois facteurs clés auxquels, selon lui, les petites et moyennes entreprises touristiques devaient s'attaquer, à savoir le renforcement des capacités de connaissances par la formation et le développement, le financement permettant aux petites entreprises d'augmenter leur qualité et leur cohérence, et un marketing efficace.

Aussi, face à l'impact sans précédent de la pandémie de COVID-19, il a déclaré que les petites entreprises devaient se reconstruire pour être en mesure d'identifier et de prévoir les perturbations, de les atténuer, de pouvoir les gérer et de se rétablir le plus rapidement possible.

Le forum politique a également à son ordre du jour des discussions sur des questions telles que les obstacles et les défis auxquels sont confrontées les petites entreprises touristiques, la communication de crise, les outils de planification de la continuité des activités et la création d'équipes communautaires d'intervention d'urgence (CERT).

Nouvelles connexes

A propos de l'auteure

Linda S. Hohnholz

Linda Hohnholz a été rédactrice en chef de eTurboNews pendant de nombreuses années.
Elle aime écrire et porte une grande attention aux détails.
Elle est également en charge de tout le contenu premium et des communiqués de presse.

S'abonner
Notifier de
invité
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
Partager à...