Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Compagnies Aériennes Aéroport Briser Nouvelles Voyage Destination Nouvelles de Travel Wire États-Unis Diverses Nouvelles

Airbus: adapter ses activités au nouvel environnement de marché du COVID-19

Airbus SE a publié des résultats financiers consolidés pour les neuf mois clos le 30 septembre 2020.

«Après neuf mois de 2020, nous constatons maintenant les progrès accomplis pour adapter notre entreprise au nouvel environnement de marché du COVID-19. Malgré une reprise du transport aérien plus lente que prévu, nous avons convergé la production et les livraisons d'avions commerciaux au troisième trimestre et nous avons arrêté la consommation de trésorerie conformément à notre ambition », a déclaré Guillaume Faury, PDG d'Airbus. «En outre, la provision pour restructuration comptabilisée montre que nos discussions avec les partenaires sociaux et les parties prenantes ont bien avancé. Notre capacité à stabiliser le flux de trésorerie au cours du trimestre nous donne confiance pour émettre une prévision de flux de trésorerie disponible pour le quatrième trimestre. »

Les commandes nettes d'avions commerciaux se sont élevées à 300 (9m 2019: 127 avions) avec un carnet de commandes comprenant 7,441 avions commerciaux au 30 septembre 2020. Airbus Helicopters a enregistré 143 commandes nettes (9m 2019: 173 unités), dont 8 S160 et 1 S215 au cours du troisième trimestre. Les prises de commandes d'Airbus Defence and Space ont augmenté à 8.2 milliards d'euros, le troisième trimestre incluant un A330 MRTT supplémentaire ainsi que des contrats remportés dans des satellites de télécommunications.

Consolidé recettes a diminué à 30.2 milliards d'euros (9m 2019: 46.2 milliards d'euros), en raison de l'environnement de marché difficile qui affecte l'activité des avions commerciaux avec environ 40% de livraisons en moins d'une année sur l'autre. Au total, 341 avions commerciaux ont été livrés (9m 2019: 571 avions), dont 18 A220, 282 A320 de la famille, 9 A330 et 32 ​​A350. Au cours du troisième trimestre 2020, un total de 145 avions commerciaux ont été livrés dont 57 livraisons en septembre. Airbus Helicopters a enregistré un chiffre d'affaires globalement stable, reflétant une baisse des livraisons de 169 unités (9m 2019: 209 unités) partiellement compensée par des services plus élevés. Les revenus d'Airbus Defence and Space reflètent principalement la baisse des volumes des systèmes spatiaux et de l'A400M ainsi que l'impact du COVID-19 sur le phasage des activités. Au total, 5 avions de transport militaires A400M ont été livrés au cours de la période de neuf mois, le Luxembourg devenant un nouvel opérateur.

Consolidé EBIT ajusté - une mesure alternative de la performance et un indicateur clé capturant la marge commerciale sous-jacente en excluant les charges ou bénéfices importants causés par les mouvements de provisions liés aux programmes, aux restructurations ou aux effets de change ainsi que les plus / moins-values ​​de cession et d'acquisition d'entreprises totalisé
-125 millions d'euros (9m 2019: 4,133 XNUMX millions d'euros).

EBIT ajusté d'Airbus de -641 millions d'euros (9m 2019: 3,593 XNUMX millions d'euros(1)) reflétait principalement la réduction des livraisons d'avions commerciaux et une moindre rentabilité. Il incluait également -1.0 milliard d'euros de charges liées au COVID-19. Les mesures nécessaires ont été prises pour adapter la structure des coûts aux nouveaux niveaux de production et les avantages se concrétisent au fur et à mesure que le plan est exécuté. Fin septembre, le nombre d'avions commerciaux qui n'ont pas pu être livrés en raison du COVID-19 était tombé à environ 135.

L'EBIT ajusté d'Airbus Helicopters a augmenté à 238 millions d'euros (9m 2019: 205 millions d'euros), reflétant un mix favorable, des services plus élevés, une contribution positive de l'exécution du programme ainsi qu'une baisse des dépenses de recherche et développement (R&D). Au cours du troisième trimestre, le premier hélicoptère H3 à cinq pales a été livré après la certification par l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne au deuxième trimestre.

L'EBIT ajusté d'Airbus Defence and Space a diminué à 266 millions d'euros (9m 2019: 355 millions d'euros), reflétant principalement la baisse du volume de Space Systems, en particulier dans l'activité lanceurs en raison de l'impact du COVID-19, partiellement compensé par des mesures de réduction des coûts . Le plan de restructuration de la Division mis à jour au premier semestre 1 est en cours et les négociations avec les partenaires sociaux progressent. La provision connexe a été comptabilisée au T2020 dans le cadre des ajustements EBIT.

Consolidé dépenses de R&D autofinancées totalise 2,032 millions d'euros (9m 2019: 2,150 XNUMX millions d'euros).

Consolidé L'EBIT (publié) s'établit à -2,185 9 millions d'euros (2019m 3,431: 2,060 XNUMX millions d'euros), y compris des ajustements d'un montant net de -XNUMX XNUMX millions d'euros. Ces ajustements comprenaient:

  • -1,200 3 millions d'euros comptabilisés au T981 liés au plan de restructuration d'entreprise, dont -219 millions d'euros pour Airbus et -XNUMX millions d'euros pour Airbus Defence and Space. Le montant tient compte des mesures de soutien du gouvernement. Il reflète le dernier statut des négociations avec les partenaires sociaux et peut donc être réévalué;
  • - 358 millions d'euros liés au coût du programme A380, dont -26 millions d'euros au T3;
  • - 374 millions d'euros liés à l'inadéquation des paiements avant livraison en dollars et à la valorisation du bilan, dont -209 millions d'euros au T3;
  • -128 millions d'euros d'autres coûts dont la conformité, dont -11 millions d'euros au T3.

La perte consolidée rapportée par action de -3.43 € (9m 2019 de résultat par action: 2.81 €) inclut le résultat financier de -712 millions € (9m 2019: -233 millions €). Le résultat financier reflète principalement un montant net de -291 millions d'euros lié aux instruments financiers de Dassault Aviation, ainsi qu'une réévaluation de l'investissement de lancement remboursable (RLI) de -236 millions d'euros, provenant principalement de la modification des contrats français et espagnols vers ce que le World Trade L'organisation considère les taux d'intérêt appropriés et les critères d'évaluation des risques. Il comprend également la dépréciation d'un prêt à OneWeb, comptabilisée au T1. La perte nette consolidée est de -2,686 9 millions d'euros (résultat net 2019m 2,186: XNUMX XNUMX millions d'euros).

Consolidé le cash-flow libre avant M&A et financement client s'élève à -11,798 9 millions d'euros (2019m 4,937: -0.6 3 millions d'euros) dont +2020 milliard d'euros au troisième trimestre. La performance du flux de trésorerie disponible au TXNUMX XNUMX reflète le niveau de livraisons plus élevé par rapport au trimestre précédent, les efforts de maîtrise de la trésorerie et l'accent mis sur la gestion du fonds de roulement.

Les dépenses d'investissement au cours de la période de neuf mois s'établissent à environ 1.2 milliard d'euros, en baisse d'environ 0.3 milliard d'euros d'une année sur l'autre, tirées par une réduction des dépenses au troisième trimestre en ligne avec les efforts de maîtrise de la trésorerie de la Société. Le cash-flow libre consolidé s'élève à -12,276 9 millions d'euros (2019m 5,127: -242 30 millions d'euros). La dette nette consolidée s'établit à -2020 millions d'euros au 2019 septembre 12.5 (trésorerie nette fin 18.1: 2019 milliards d'euros) avec une trésorerie brute de 22.7 milliards d'euros (fin XNUMX: XNUMX milliards d'euros).

Outlook

Les prévisions de la société pour l'année 2020 ont été retirées en mars. Compte tenu de l'impact continu du COVID-19 sur l'activité et des risques associés, aucune nouvelle directive n'est publiée sur les livraisons d'avions commerciaux ou l'EBIT.

En tant que base de ses prévisions pour le quatrième trimestre 4 de flux de trésorerie disponible avant les fusions-acquisitions et le financement des clients, la Société n'assume aucune nouvelle perturbation de l'économie mondiale, du trafic aérien, des opérations internes d'Airbus et de sa capacité à fournir des produits et services.

Sur cette base, la Société vise au moins l'équilibre des flux de trésorerie disponibles avant M&A et financement client au quatrième trimestre 2020.

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef des affectations

Le rédacteur en chef des affectations est Oleg Siziakov

Partager à...