Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Canada Nouvelles rapides

Appel à l'ouverture des frontières : tourisme des ours polaires et des bélugas au Canada

La fermeture de la frontière canado-américaine met un terme à l'industrie canadienne du tourisme

La Churchill Beluga Whale Tour Operators Association (CBWTOA) a appelé aujourd'hui à la réouverture immédiate de la frontière canado-américaine pour le tourisme avec un retour à la réglementation pré-Covid-19. La fermeture de la frontière canado-américaine pour les voyages non essentiels depuis mars 2020 a entraîné un arrêt du tourisme canadien des ours polaires et des bélugas dont il sera difficile pour l'industrie de se remettre.

Le président de la CBWTOA, Wally Daudrich, a déclaré : « Nous, les voyagistes Churchill Beluga Whale, appelons le gouvernement du Canada à rouvrir la frontière canado-américaine au tourisme avec effet immédiat suite à la réglementation pré-Covid-19 pour les touristes. .”

Les voyagistes sont confrontés à la possibilité d'une troisième saison bien en deçà de leur capacité de tournées. Historiquement, la plupart des touristes ours polaires et bélugas viennent de l'extérieur du Canada, principalement des États-Unis. Une demande réduite signifie moins de visites, moins de chambres occupées, moins de repas et de boissons servis, moins d'emplois et d'heures de travail et moins de pourboires versés aux travailleurs.

Pour les collectivités canadiennes éloignées comme Churchill, au Manitoba, le tourisme est le principal créateur d'emplois, moteur économique et source de recettes fiscales qui maintient ces collectivités solvables et viables. Ce n'est pas seulement le "pain et le beurre" des voyagistes. Les travailleurs de Churchill dépendent des emplois d'observation des ours polaires et des bélugas et des services d'accueil pour se nourrir, se loger et se vêtir ainsi que leurs familles.

«Alors que les gouvernements provinciaux et les autorités sanitaires rouvrent et autorisent les activités de vente au détail normales dans leurs juridictions, nous pensons qu'il est temps pour le gouvernement du Canada de rouvrir la plus longue frontière non défendue au monde pour le tourisme canadien. Nous voulons que les touristes de l'extérieur du Canada soient aussi libres d'aller et venir que les ours polaires et les bélugas le sont de visiter le littoral de Churchill, au Manitoba!

«Les travailleurs et les exploitants touristiques canadiens ont sûrement souffert assez longtemps», a ajouté Daudrich.

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Dmytro Makarov

Laisser un commentaire

Partager à...