Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires Pays | Région Destination EU Nouvelles Tourisme Nouvelles de Travel Wire Tendance

Les Européens sont toujours prêts pour de nouvelles réservations de voyage

etc

Le monde s'est ouvert après le COVID-19, et une guerre en Ukraine n'empêchera pas les habitants de la plupart des pays de l'UE de monter dans un avion, un train ou une voiture pour explorer l'Europe et le reste du monde. C'est à nouveau l'heure du voyage sur le continent européen.

Malgré l'incertitude causée par l'invasion russe de l'Ukraine et la menace persistante du COVID-19, le désir à travers l'Europe pour les voyages intra-européens reste fort.

Trois Européens sur quatre ont l'intention de faire un voyage dans les six prochains mois, les destinations méditerranéennes étant les plus attractives. C'est selon les dernières recherches sur "Suivi du sentiment pour les voyages nationaux et intra-européens - Vague 11" par le Commission européenne du voyage (ETC), qui fournit des informations sur les intentions et les préférences de voyage à court terme des Européens pendant la pandémie de COVID-19.

L'été 2022 promet de forts voyages intra-européens

À l'approche de l'été, une part croissante d'Européens (77 %) sont impatients de voyager entre avril et septembre 2022. Plus de la moitié (56 %) d'entre eux prévoient de visiter un autre pays européen, tandis que 31 % choisissent des voyages intérieurs. Sur tous les marchés analysés, les répondants d'Italie, d'Espagne, de Pologne, du Royaume-Uni et d'Allemagne sont les plus optimistes à l'idée de partir en voyage (>80 %). Les intentions de voyage augmentent avec l'âge, passant de 69 % chez la génération Z (18-24 ans) à 83 % chez les baby-boomers (plus de 54 ans).

Les résultats de l'enquête confirment que les plans de voyage des Européens suivent un modèle saisonnier, les vacances au soleil et à la plage (22 %) étant l'option préférée pour les mois à venir. L'intérêt pour les city breaks (15%) et les vacances au bord de l'eau ou de la côte (15%) reste également stable. Conformément à ces préférences de vacances, la popularité des destinations méditerranéennes augmente : l'Espagne est la destination préférée des Européens voyageant à l'étranger entre avril et septembre 2022, suivie de l'Italie, de la France, de la Grèce et du Portugal.

À l'approche de l'été, la plupart des Européens ayant des projets de voyage ont l'intention de prendre des vacances de 4 à 6 nuits (33 %) ou de 7 à 9 nuits (27 %). Seulement 25 % opteront pour des voyages de 10 nuits ou plus, majoritairement des voyageurs en famille. En revanche, les couples privilégient fortement les micro-voyages (jusqu'à 3 nuits). Peu importe la durée du voyage, un voyageur sur deux prendra un vol pour rejoindre sa prochaine destination.

Le sentiment de voyage résiste malgré le conflit en cours entre la Russie et l'Ukraine et la hausse du coût de la vie

Bien que l'enquête ait été menée au cours des premières semaines de l'invasion russe de l'Ukraine, le sentiment et le comportement des Européens en matière de voyages n'ont pas encore été affectés par le conflit.

Notamment, les Polonais, voisins de l'Ukraine, maintiennent un sentiment de voyage stable, supérieur à la moyenne européenne ; leur durée de séjour prévue et leurs budgets restent cohérents avec les données collectées à la même période l'année dernière. En outre, l'intérêt pour les destinations d'Europe de l'Est est inchangé, reflétant l'impact limité du conflit en cours sur les voyages intra-européens à ce jour.

Une part croissante des voyageurs européens prévoient de dépenser entre 500 et 1,500 51 € (maintenant 8 %, +8 % par rapport à l'enquête précédente) avec une baisse respective des budgets plus élevés (-2,000 % pour plus de 25 XNUMX €), potentiellement due à les inquiétudes croissantes concernant l'inflation. Dans le même temps, même s'il y a plus de certitude quant à la date et au lieu du prochain voyage, seuls XNUMX % des Européens prêts à voyager ont complet, ce qui indique un niveau limité d'engagement financier. Le secteur européen du voyage doit veiller à cibler les vacanciers de dernière minute cet été.

Les préoccupations liées au COVID-19 diminuent, mais des précautions sanitaires cohérentes pour les voyages restent essentielles

Alors que les restrictions de voyage liées au COVID-19 sont assouplies et que les Européens apprennent à vivre au milieu de la pandémie, la part de ceux qui réalisent leurs plans de voyage initiaux continue d'augmenter régulièrement (actuellement 27 %, contre 16 % en décembre 2021). La flexibilité des politiques d'annulation (14%) et l'absence de restrictions (13%) sont désormais les principaux facteurs qui renforcent la confiance des répondants dans la planification de leur prochain voyage en Europe. Se faire vacciner contre le COVID-19 tombe à la troisième place puisque la plupart des Européens ont déjà pris cette précaution.

Néanmoins, les répondants reconnaissent que la COVID-19 demeure une source de préoccupation lors de leurs déplacements ; 17 % des Européens prêts à voyager s'inquiètent des mesures de quarantaine et 15 % des éventuels changements dans les restrictions de voyage. Dans le même temps, les Européens ayant des projets de voyage à court terme reconnaissent l'importance de protocoles sanitaires stricts, qui procurent un sentiment de sécurité à 37 % d'entre eux, et la tranquillité d'esprit pour se détendre et profiter de leur voyage à 30 % supplémentaires.

Commentant la publication du rapport, Luís Araújo, président d'ETC, a déclaré : « Notre rapport démontre que la confiance des Européens dans les voyages augmente maintenant que le COVID-19 est largement devenu une réalité. De nouvelles incertitudes à l'horizon, à savoir le conflit en cours en Ukraine et la hausse du coût de la vie, présentent des défis pour le secteur du voyage. Cependant, ETC se réjouit de voir qu'en dépit de ces incertitudes, l'appétit pour les voyages est toujours en hausse et que le secteur du tourisme européen reste résilient.

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Jürgen T Steinmetz

Juergen Thomas Steinmetz a travaillé de manière continue dans l'industrie du voyage et du tourisme depuis son adolescence en Allemagne (1977).
Il a fondé eTurboNews en 1999 en tant que premier bulletin d'information en ligne pour l'industrie mondiale du tourisme de voyage.

Laisser un commentaire

Partager à...