Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Compagnies Aériennes Aéroport Autriche Aviation Briser Nouvelles Voyage Voyage d'affaires Tourisme européen Tourisme européen Allemagne Investissement Actualités Personnes Reconstitution Tourisme Transport Nouvelles de Travel Wire

Lufthansa est de retour en noir avec 393 millions d'euros de bénéfices

Lufthansa est de retour en noir avec 393 millions d'euros de bénéfice
Lufthansa est de retour en noir avec 393 millions d'euros de bénéfice
Écrit par Harry Johnson

Le groupe Lufthansa a réalisé un chiffre d'affaires de 8.5 milliards d'euros au deuxième trimestre, soit près de trois fois plus qu'à la même période l'an dernier

Le groupe Lufthansa a annoncé un bénéfice d'exploitation de 393 millions d'euros et un flux de trésorerie disponible ajusté de 2.1 milliards d'euros au deuxième trimestre 2022.

Carsten Spohr, PDG de Deutsche Lufthansa AG, a déclaré :

« Le Groupe Lufthansa est de retour dans le noir. Il s'agit d'un résultat solide après un semestre difficile pour nos clients mais aussi pour nos employés. Dans le monde entier, l'industrie du transport aérien a atteint ses limites opérationnelles. Néanmoins, nous sommes optimistes quant à l'avenir. Ensemble, nous avons dirigé notre entreprise à travers la pandémie et donc à travers la crise financière la plus grave de notre histoire. Maintenant, nous devons continuer à stabiliser nos opérations aériennes. À cette fin, nous avons pris de nombreuses mesures et les avons mises en œuvre avec succès. De plus, nous mettons tout en œuvre pour étendre à nouveau le positionnement premium de nos compagnies aériennes et ainsi répondre pleinement aux exigences de nos clients ainsi qu'à nos propres standards. Nous voulons et continuerons à renforcer notre position de numéro 1 en Europe et ainsi maintenir notre place dans le peloton de tête mondial de notre industrie. Outre le retour à la rentabilité obtenu, les meilleurs produits pour nos clients et les perspectives pour nos employés sont à nouveau notre priorité absolue.


Résultat

Le Groupe a dégagé un résultat opérationnel de 393 millions d'euros au deuxième trimestre. Au cours de la même période de l'année précédente, l'EBIT ajusté était encore nettement négatif à -827 millions d'euros. La marge EBIT ajustée a augmenté en conséquence à 4.6 % (année précédente : -25.8 %). Le résultat net a augmenté de manière significative à 259 millions d'euros (année précédente : -756 millions d'euros).

L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 8.5 milliards d'euros au deuxième trimestre, soit près de trois fois plus qu'à la même période l'an dernier (année précédente : 3.2 milliards d'euros). 

Pour le premier semestre 2022, le Groupe a enregistré un EBIT ajusté de -198 millions d'euros (année précédente : -1.9 milliard d'euros). La marge EBIT ajustée s'est élevée à -1.4 % au premier semestre de l'année (année précédente : -32.5 %). Les ventes ont augmenté de manière significative par rapport aux six premiers mois de 2021 pour atteindre 13.8 milliards d'euros (année précédente : 5.8 milliards d'euros).

Augmentation des rendements et coefficients d'occupation élevés pour les compagnies aériennes de passagers

Le nombre de passagers à bord de Passenger Airlines a plus que quadruplé au premier semestre par rapport à la même période l'an dernier. Au total, les compagnies aériennes du groupe Lufthansa ont accueilli 42 millions de voyageurs à bord entre janvier et juin (année précédente : 10 millions). Rien qu'au deuxième trimestre, 29 millions de passagers ont voyagé avec les compagnies aériennes du Groupe (année précédente : 7 millions).

L'entreprise n'a cessé d'étendre la capacité offerte en ligne avec la hausse régulière de la demande au cours du premier semestre. Au premier semestre 2022, la capacité offerte représentait en moyenne 66 % du niveau d'avant la crise. Si l'on considère le deuxième trimestre isolément, la capacité offerte s'élevait à environ 74 % du niveau d'avant la crise.

Il convient de souligner l'évolution positive des rendements et des coefficients d'occupation au deuxième trimestre. Les rendements se sont considérablement améliorés au cours du trimestre, de 24 % en moyenne par rapport à l'année précédente. Ils ont également augmenté de 10% par rapport à l'année d'avant-crise 2019. 

Malgré le niveau de prix plus élevé, les vols du groupe Lufthansa ont eu un facteur de remplissage moyen de 80 % au deuxième trimestre. Ce chiffre est presque aussi élevé qu'avant la pandémie de Corona (2019 : 83 %). Dans les classes premium, le coefficient de remplissage de 80 % au deuxième trimestre a même dépassé le chiffre de 2019 (2019 : 76 %), en raison de la forte demande continue de primes parmi les voyageurs privés et de l'augmentation du nombre de réservations parmi les voyageurs d'affaires. 

Grâce à une gestion continue et cohérente des coûts et à l'expansion de la capacité de vol, les coûts unitaires des compagnies aériennes de passagers ont chuté de 33 % au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier. Ils restent supérieurs de 8.5 % au niveau d'avant la crise, en raison d'une offre encore considérablement réduite. 

L'EBIT ajusté des compagnies aériennes de passagers s'est nettement amélioré au deuxième trimestre à -86 millions d'euros (année précédente : -1.2 milliard d'euros). Entre avril et juin, le résultat a été grevé de 158 millions d'euros de coûts d'irrégularités liés à des perturbations des opérations aériennes. Au premier semestre de l'année, l'EBIT ajusté du segment Transport aérien de passagers s'est élevé à -1.2 milliard d'euros (année précédente : -2.6 milliards d'euros). 

Le résultat positif de SWISS mérite une mention spéciale. La plus grande compagnie aérienne de Suisse a réalisé un bénéfice d'exploitation de 45 millions d'euros au premier semestre (année précédente : -383 millions d'euros). Au deuxième trimestre, son EBIT ajusté était de 107 millions d'euros (année précédente : -172 millions d'euros). SWISS a surtout profité d'une forte demande de réservations combinée à des gains de rentabilité grâce à la réussite de la restructuration. 

Lufthansa Cargo toujours à un niveau record, Lufthansa Technik et LSG avec un résultat positif

Les résultats du segment d'activité Logistique se maintiennent à des niveaux records. La demande de capacités de fret reste élevée, notamment en raison des perturbations continues du fret maritime.

En conséquence, les rendements moyens dans l'industrie du fret aérien restent bien au-dessus du niveau d'avant la crise. Lufthansa Cargo en a profité également au deuxième trimestre. L'EBIT ajusté a augmenté de 48 % par rapport à la même période l'an dernier, à 482 millions d'euros (année précédente : 326 millions d'euros). Au premier semestre, la société a atteint un nouveau record d'EBIT ajusté de 977 millions d'euros (année précédente : 641 millions d'euros).

Au deuxième trimestre 2022, Lufthansa Technik a profité de la poursuite de la reprise du trafic aérien mondial et de l'augmentation de la demande de services de maintenance et de réparation des compagnies aériennes qui en a résulté. 

Lufthansa Technik a généré un EBIT ajusté de 100 millions d'euros au deuxième trimestre (année précédente : 90 millions d'euros). Au premier semestre, la société a généré un EBIT ajusté de 220 millions d'euros (année précédente : 135 millions d'euros). 

Le groupe LSG a notamment bénéficié de la croissance des revenus en Amérique du Nord et en Amérique latine au cours de la période de référence. Malgré l'arrêt des subventions en vertu du US Cares Act, le groupe LSG a généré un EBIT ajusté positif de 1 million d'euros (même période l'an dernier : 27 millions d'euros). Pour le premier semestre, l'EBIT ajusté est tombé à -13 millions d'euros (même période l'an dernier : 19 millions d'euros).

Flux de trésorerie disponible ajusté solide, liquidités encore accrues 

Au cours du premier semestre de l'année, le nombre de réservations a augmenté de manière significative. En raison de ce niveau élevé de nouvelles commandes et d'améliorations structurelles dans la gestion du fonds de roulement, un flux de trésorerie disponible ajusté significativement positif de 2.1 milliards d'euros a été généré au deuxième trimestre (année précédente : 382 millions d'euros). Au premier semestre de l'année, le cash-flow libre ajusté s'est élevé à 2.9 milliards d'euros (année précédente : -571 millions d'euros).

La dette nette a diminué en conséquence pour s'établir à 6.4 milliards d'euros au 30 juin 2022 (31 décembre 2021 : 9.0 milliards d'euros).

A fin juin 2022, les liquidités disponibles de l'entreprise s'élevaient à 11.4 milliards d'euros (31 décembre 2021 : 9.4 milliards d'euros). La liquidité reste ainsi bien au-dessus du corridor cible de 6 à 8 milliards d'euros. 

En raison de la forte augmentation du taux d'actualisation, l'engagement net de retraite du groupe Lufthansa a diminué d'environ 60 % depuis la fin de l'année dernière et s'élève désormais à environ 2.8 milliards d'euros (31 décembre 2021 : 6.5 milliards d'euros). Cela a directement augmenté les fonds propres bilanciels, qui s'élevaient à 7.9 milliards d'euros à la fin du premier semestre (31 décembre 2021 : 4.5 milliards). Le ratio de fonds propres a augmenté en conséquence pour atteindre environ 17 % (31 décembre 2021 : 10.6 %). 

Remco Steenbergen, directeur financier de Deutsche Lufthansa AG : 

« Le retour à la rentabilité au cours d'un trimestre qui a également été marqué par une forte incertitude géopolitique et la hausse des prix du pétrole est une réussite majeure. Cela démontre que nous progressons bien dans la récupération des conséquences financières de la crise de Corona. Même après le remboursement des aides d'État l'an dernier, notre objectif reste de renforcer durablement le bilan. Avec un cash-flow libre de près de 3 milliards d'euros, nous avons été très performants à cet égard au premier semestre. Toujours pour l'année 2022, grâce au retour attendu à des résultats positifs, à une gestion stricte du fonds de roulement et à des activités d'investissement disciplinées, nous prévoyons un flux de trésorerie disponible ajusté clairement positif et donc une réduction de notre dette nette par rapport à l'année précédente.


Le groupe Lufthansa recrute plus de personnel

Dans le contexte de l'augmentation rapide du trafic aérien dans le monde, le groupe Lufthansa recrute à nouveau du personnel. Au second semestre 2022, l'entreprise recrutera environ 5,000 XNUMX nouveaux collaborateurs, en ligne avec le plan de montée en puissance du Groupe tout en assurant des gains de productivité pérennes.

La grande majorité des nouvelles embauches sont liées à l'ajustement des niveaux de personnel dans les opérations à l'expansion de l'horaire des vols. Les domaines clés à cet égard sont le cockpit et la cabine d'Eurowings et d'Eurowings Discover, le personnel au sol dans les aéroports, les travailleurs de Lufthansa Technik et le personnel de restauration de LSG. Un nombre similaire de nouvelles embauches est prévu en 2023.

SBTi valide les objectifs climatiques du groupe Lufthansa 

Le groupe Lufthansa s'est fixé des objectifs ambitieux en matière de protection du climat et vise à atteindre un bilan CO₂ neutre d'ici 2050. Déjà d'ici 2030, le groupe d'aviation souhaite réduire de moitié ses émissions nettes de CO₂ par rapport à 2019. À cette fin, le groupe Lufthansa poursuit une stratégie clairement chemin de réduction défini. Cela a maintenant été validé avec succès par la soi-disant «Science Based Target Initiative» (SBTi). Cela fait du groupe Lufthansa le premier groupe d'aviation en Europe à avoir un objectif scientifique de réduction de CO₂ conforme aux objectifs de l'accord de Paris sur le climat de 2015.

Depuis le 2 août, le groupe Lufthansa teste des tarifs dits verts en Scandinavie. Pour les vols au départ de la Norvège, de la Suède et du Danemark, les clients peuvent désormais acheter des billets d'avion sur les pages de réservation des compagnies aériennes qui incluent déjà une compensation complète du CO₂ grâce à des carburants d'aviation durables et à des projets de protection du climat certifiés. Cela rend le vol neutre en CO₂ encore plus facile. Le groupe Lufthansa est la première compagnie aérienne internationale au monde à proposer une offre de ce type.


Outlook 

Le groupe Lufthansa s'attend à ce que la demande de billets reste élevée pour les mois restants de l'année - le désir des gens de voyager se poursuit sans relâche. Les réservations pour les mois d'août à décembre 2022 se situent actuellement en moyenne à 83 % du niveau d'avant la crise. 

Malgré la nécessité d'annuler certaines annulations de vols pour stabiliser les opérations, la compagnie continuera d'augmenter sa capacité en fonction de la demande et prévoit d'offrir environ 80 % de sa capacité d'avant la crise au troisième trimestre de 2022. Cela devrait se traduire par une nouvelle augmentation significative de l'EBIT ajusté au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre, principalement en raison d'une amélioration continue des résultats de Lufthansa Group Passenger Airlines.

Pour l'ensemble de l'année 2022, le groupe Lufthansa s'attend à ce que la capacité offerte par les compagnies aériennes de passagers s'élève à environ 75 % en moyenne. Malgré l'incertitude persistante concernant les développements économiques et géopolitiques mondiaux et la poursuite de la progression de la pandémie de Corona, le Groupe précise ses perspectives et s'attend désormais à ce que l'EBIT ajusté soit supérieur à 500 millions d'euros pour l'ensemble de l'année 2022. Cette prévision est conforme aux attentes actuelles du marché. . Le groupe Lufthansa s'attend également à un flux de trésorerie disponible ajusté clairement positif pour l'ensemble de l'année. Les investissements nets devraient s'élever à environ 2.5 milliards d'euros.

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Harry Johnson

Harry Johnson a été le rédacteur en chef de eTurboNews depuis plus de 20 ans. Il vit à Honolulu, Hawaï, et est originaire d'Europe. Il aime écrire et couvrir l'actualité.

Laisser un commentaire

Partager à...